Partagez | 
 

 [Event] Entre chien et loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aslaug Mìrskytar


avatar


Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 75
Age du personnage : 20 ans
Divinité protectrice : Tyr
Pouvoir : Inertie à létalité variable

MessageSujet: [Event] Entre chien et loup   Mer 29 Juin - 11:23

Elle avait fini par se séparer de Dagheidr, chacune des deux jeunes filles vaquant à ses occupations. Aslaug ne s'en faisait pas. Elle savait qu'elles se retrouveraient – du moins cette année. La suivante... Un léger pincement au cœur prit la rouquine. L'année suivante, Dagheidr reviendrait à la Foire, très certainement, pour voir sa famille, son Clan natal, pour commercer ou accompagner son époux. La fille du Vent, cependant, se demanda si quelque chose changerait dans leur relation une fois son amie établie, peut-être mère. Elle espérait que non. Puis la pensée la frappa que, le temps qu'elles se retrouvent à la prochaine Foire, elle-même pourrait très bien se retrouver tout aussi mariée. Elle pinça les lèvres et chassa la pensée. Elle avait plus important à penser.

L'idée d'un chien, soulevée plus tôt, avait doucement mûri dans son esprit. Escarbille faisait un merveilleux travail, à la fois éclaireuse, vigie et alliée aux griffes acérées. Une majeure partie du monde, cependant, ne voyait pas au-delà du fait que les dragons-fées volaient le métal passant à portée. Dans ces conditions, impossible d'emmener la créature au-delà des limites du territoire du Vent et de quelques excursions du côté des Plaines, où les gens étaient plus tolérants. Un chien ne souffrirait pas de cette discrimination, et pourrait de plus s'avérer complémentaire plus que redondant avec Escarbille - plus de force de frappe face à l'agilité parfois fragile du dragon-fée, moins de vitesse probablement et de discrétion mais une capacité à la suivre partout... Oui, le chien était certainement un atout à ajouter à son jeu.

Le raisonnement lui paraissait assez satisfaisant pour déambuler entre les étals à la recherche d'un dresseur ou d'un revendeur – et éventuellement du vieux borgne qui avait permis à cette idée de germer. Peut-être aurait-il un conseil à dispenser. Il était toujours de bon goût, après tout, d'écouter les aînés quitte à tirer de leurs conseils ses propres avis et expériences.

C'est en discutant poliment avec le père d'un potentiel prétendant que la demoiselle récupéra le nom d'un dresseur de chiens exceptionnel, lui promit son interlocuteur, plus enthousiasmé par la discussion sur les molosses et les chevaux que par celle sur un éventuel mariage. Pas que la rousse ait à se plaindre de cet état de fait, en soit, loin de là. Les question de maisonnée ne l'intéressaient guère, les armes tenaient dans son coeur une place plus chère que les casseroles et les questions de stratégie l'emportaient toujours sur son peu d'amour pour la gestion d'une maison.

Armée donc, en plus de son couteau d'ivoire, d'un nom de dresseur sur lequel elle ne savait mettre de visage et du visage d'un ancien susceptible de la conseiller sur lequel elle n'avait pas de nom à apposer, elle s'engagea dans les méandres de la Foire, le regard royal glissant sur les animaux, les amulettes de sa chevelure cliquetant dans son sillage.

_________________

Au nom du Vent
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t19-aslaug-mirskytar
Ulfskarn Bjarnsson


avatar


Date d'inscription : 16/05/2016
Messages : 37
Age du personnage : 46 ans
Pouvoir : Double-vue justicière

MessageSujet: Re: [Event] Entre chien et loup   Jeu 30 Juin - 11:43

Il avait finalement réussi à trouver la région de la foire consacrée aux reventes, trocs et échanges d'animaux. Derrière le brouhaha des badauds, il avait finalement discerné les jappements et mugissements. Il s'était donc dirigé vers ce regroupement, ses yeux cherchant ici et là les bêtes pour lesquelles il était venu. Stig jouait de la truffe et des oreilles, curieux de toute cette présence contrastant avec leur monotone journées de voyage. Il ne cessait de jeter des regards aux autres animaux puis de revenir à son maître, dans l'attente d'un ordre, devant cette situation pour le moins inédite. Le maître lui rappela de marcher au pas à ses côtés, tandis qu'il échangeait des regards avec certains vendeurs.

Beaucoup de parents déambulaient avec leurs jeunes ici. Ulfskarn en grognait dans sa barbe, tandis qu'il évitait soigneusement de croiser les enfants. Ceux-ci venaient voir les bêtes, les sentir et peut-être même les toucher. Il y avait là de quoi s'émerveiller, en effet, mais le nocturne n'allait pas pour autant cautionner la proximité de petits à côtés d'animaux au comportement parfois surprenant. Comme à son habitude, il prenait grand soin de dissuader de son regard bourru les aventuriers à l'aube de l'âge de s'approcher de son animal.

Finalement, il s'immobilisa devant une petite foule qui s'était amassée tout contre une basse clôture de bois et de cordages. Là, un grand homme mince à la voix amicale discutait avec qui le voulait, tandis que quelques aboiements s'élevaient ici et là derrière ce mur humain qui bouchait la vue du fils de Bjarn.

"Assis." Ordonna-t-il fermement à sa bête. "Tu restes là, et que je ne te vois pas bouger !"

L'animal comprit les mots qu'il avait déjà entendu et s'immobilisa à quelques mètres du commerce qui attirait tant de monde. Il reniflait l'air, et semblait envier son maître qui se rendait déjà vers l'endroit d'où s'échappait les exclamations d'autres chiens. Mais l'animal dressé, et muselé, savait ce qui lui en coûterait de désobéir.

Profitant de sa taille pour dominer les têtes, Ulfskarn put enfin voir ce que l'homme avait à proposer : devant lui, sur un lit de paille, évoluaient plusieurs chiens. Ils étaient bâtards, de races, de tous les âges. Certains jouaient, d'autres reniflaient les mains tendues vers eux ou préféraient se tenir dans un coin, impressionné par le nombre d'hommes, de femmes et d'enfants.
Et encore une fois, il y en avait des enfants, s'émerveillant juste à la clôture, appelant les bêtes pour ne serait-ce que caresser un bout de truffe. Le dresseur n'avait rien à dire : le revendeur faisait ce qu'il souhaitait de ses bêtes, et il semblait en avoir attaché quelques-uns à des piquets, en plus d'avoir clôturé l'espace.

Se reconcentrant sur la raison de sa venue, Ulfskarn se mit à observer les animaux avec attention. Les jeunes en particulier : les chiots étaient épuisants à dresser et les plus âgés possédaient une longévité moindre. Les jeunes chiens étaient un choix parfait, ils étaient certes impétueux, mais pouvait être dressé et modelé pour remplir un rôle très précis. Plusieurs semblaient d'ailleurs relativement calme, ne s'excitant pas devant la foule, ni ne prenant peur. Le fils de Bjarn élimina d'entrée de jeu les pures races de ses plans : le coût d'un animal pareil dépassait tout ce qu'il pouvait bien offrir. Il valait mieux privilégier les chiens les moins beaux en apparence, ceux n'affichant pas leur noble héritage dans les traits.

Il y avait aussi ce chien plus âgé, très calme, assis dans un coin. L'animal humait calmement l'air. Il avait quelque chose du loup, évoquant un chien sauvage, dans son pelage au poils gris et brun, dans ses yeux gris-bleu et dans les marques d'affrontements passés qu'il portait sur lui. Son regard croisa un instant celui d'Ulfskarn, sans s'y arrêter. Le dresseur savait pertinemment qu'il aurait tout à gagner à se procurer un jeune chien, mais à chaque fois qu'il voyait une bête plus âgée, il ne pouvait s'empêcher de se demander, d'hésiter. C'était sans doute l'âge qui obscurcissait sa raison, une certaine culpabilité quant au fait d'exiger la jeunesse de ses bêtes, tandis que lui même avait vécu maints hivers.

Il se retourna un instant pour vérifier que Stig était toujours bien à sa place, et se reconcentra sur ses possibilités.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t93-ulfskarn-bjarnsson
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 178
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: [Event] Entre chien et loup   Dim 3 Juil - 21:14

En quittant les lieux avec la belle rousse, Hjalmar eut un petit soupire de soulagement. Il s'en était pas mal tiré finalement. Les choses auraient pu se corser très rapidement, il en avait la conviction. Il ne savait pas exactement quels dangers il venait d'éviter mais... Il ne préférait ne pas y penser. Finalement son seul regret dans l'histoire c'était de ne pas avoir une trentaine d'années de moins. Il aurait pu se permettre de draguer la jeune femme. A son âge il n'avait aucune chance et le spectacle aurait été plus pathétique qu'autre chose. Avec un instinct très sûr Hjalmar évita soigneusement toutes allusions douteuses. Il était en agréable compagnie suivant ses critères, tout allait bien. C'est à la suite d'une rencontre avec une connaissance de la jeune femme qu'elle obtient le nom d'un dresseur. Lui se contenta juste de dire bonjour et au revoir à l'inconnu, avec une tête passablement taciturne. Bref, comme une personne normale devant un inconnu dont on se moque éperdument, d'ailleurs l'inconnu en question ne se gêna pas pour faire exactement la même chose. Conduite irréprochable donc.  De son côté, Hjalmar pensa immédiatement à Ulfskarn, il savait que le bougre était dans le marché, en effet, Ulfskarn comptait sûrement acheter de nouveaux chiens pour les élever. Le bonhomme bien que bourrue avait l'air honnête et de bien connaitre son métier. Puis il n'avait pas tout ce pathos autour de la personnalité des animaux qui avait une forte tendance à irriter Hjalmar. On n'avait pas commencé à élever les chiens pour qu'on devienne leurs esclaves après. Non mais.



Bref, il suivait la grande dame rousse magnifique avec une sacré impression de s'ennuyer ferme.  Il commençait à se demander s'il n'allait pas s'éclipser et aller rejoindre ses apprentis, histoire de savoir s'ils ne s'étaient pas déjà mis la moitié de la garde à dos. Non pas que leurs vies avaient une franche importance pour lui, mais ça risquait de lui retomber encore dessus. Il voyait déjà le discours comme quoi  il devait les surveiller, que ça nuisait encore plus à la réputation du clan qui était déjà pas mal entaché à cause de ses collègues, et qu'il était inconscient de laisser des gamins pour la plupart sans éducations seuls, que la formation de nouvelles recrues allait prendre du retard  ect, ect... Et ça lui donnerait des migraines à coups sûres.

Soudain, l'événement tant espéré se produisit, alors qu'il se dirigeait vers une petite foule amassée contre une basse clôture de bois et de cordage, il remarqua un grand homme avec une cicatrice sur le visage et un air pas commode du tout. Son cœur bondit de joie, sûrement l'alcool aidant. Il avait confiance en Ulfskarn, et pour un assassin paranoïaque parlant d'un membre du clan de la nuit, ce n'était pas un maigre exploit.


-Ulfskarn, Qu'elle bonne surprise! Ah je pensais à toi justement. Ne t'inquiète pas rien de bien méchant, peut-être même une future cliente. La demoiselle aimerait un chien bien dressé pour le combat. Tu peux lui fournir ça?

Puis il parla à Aslaug,

-Tu te souviens quand je parlais des bandits que j'avais rencontré sur la route de la foire? Et ben, on était ensemble et crois-moi vu comment il a dressé son chien, tu auras aucun problème à te faire obéir.

Il ne pensait pas parler avec autant de joie dans la voix, il devait sacrément s'ennuyer... Il devait surtout être sacrément saoul.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aslaug Mìrskytar


avatar


Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 75
Age du personnage : 20 ans
Divinité protectrice : Tyr
Pouvoir : Inertie à létalité variable

MessageSujet: Re: [Event] Entre chien et loup   Jeu 7 Juil - 12:15

Dans sa chevelure flamboyante, parfumée d'agrumes et de lys, les perles d'os, d'ivoire et de bois clair cliquetèrent alors qu'elle évoluait entre les présents et les passants avec la grâce mesurée que confèrent tant l'habitude qu'une certaine attention aux alentours. À force de patience, elle parvint à obtenir un point de vue sur l'enclos, observa d'un oeil de novice les chiens qui s'y pressaient. En toute franchise, Aslaug aurait bien dû admettre qu'elle ne connaissait que peu de choses à ces animaux. Leur loyauté et leur intelligence lui parlaient, elle savait qu'elle trouverait pour eux un rôle utile... mais les détails capitaux lui échappaient. Si elle savait comment choisir un cheval ou un dragon-fée, la question d'un chien était plus épineuse. Choisissait-on un vieux chien pour un jeune maître, de la même façon qu'on attribuait une monture expérimentée à un cavalier débutant ? Ou les choisissait-on d'un âge semblable, comme dans le cas d'un dragon-fée ?

Elle pivotait pour demander conseil à son accompagnateur quand celui-ci repéra dans la foule une connaissance - et une connaissance apparemment de bonne compagnie, à en croire la joie dans la voix du borgne. Pas contrariante le moins du monde, la rouquine s'avança donc à sa suite pour saluer le dénommé Ulfskarn d'une inclinaison de tête polie. Les iris bleu roi scrutèrent brièvement le visage aux traits burinés par le temps et l'expérience - semblables en ce point à ceux du borgne et pourtant irradiant d'une aura différente. Plus bourrue, peut-être, plus brute. L'anecdote évoquée par son guide alluma une étincelle discrète dans l'oeil de la fille du Vent. Elle aimait les récits de combats presque plus que les combats en eux-même - pour la sécurité qu'ils conféraient malgré l'exaltation qu'ils suscitaient, pour les leçons qu'ils apportaient sans les graver dans la chair. Ne leur manquait au fond que la sensation satisfaisante du devoir accompli pour égaler les escarmouches qui semaient sa vie de combattante.

"Je me souviens de votre récit, en effet - et du rôle déterminant qu'il y a joué. Enchantée de faire votre connaissance, Ulfskarn. Je suis Aslaug Mìrskytar, du Clan du Vent."

Les amulettes et les perles dans sa crinière avaient peut-être déjà présagé son clan de pieux et superstitieux - ceci ou l'absence de la moindre miette de métal sur sa personne -, et ce malgré le calme et l'absence de prosélytisme de la rousse. Pour autant, la demoiselle estimait simplement correct de se présenter au lieu de laisser deviner son identité, et ce d'autant plus s'ils devaient faire affaire. Les siens pouvaient bien s'annoncer dans un concert de protestations anti-métal et de plaidoyers pour les dragons-fées, dans le fracas d'inventions incroyables, elle même préférait une approche plus sobre et directe. Oh, elle aimait son Clan même dans ses excentricités. Ils étaient son coeur et sa raison d'être. Cela n'empêchait pas la rouquine de reconnaître qu'ils pouvaient être étouffant ou d'avoir assez de recul pour savoir que l'énoncé du Vent suffisait à faire battre en retraite certains. Ceux qui s'attardaient, cependant, notaient généralement le nom de famille, synonyme de marchands plutôt opulents, ou encore la dague d'ivoire à sa taille, le port martial.

Curieuse donc, tant quant à la personnalité du dresseur qu'a la réaction qu'il manifesterait, elle conserva un masque d'intérêt sage et posé, développa le fil de sa pensée - tant à l'adresse du dresseur que de son accompagnateur :

"Comme l'a dit notre ami, un chien de combat m'intéresserait - à la nuance près qu'il faudrait qu'il soit capable de tempérance, pour pouvoir vivre au sein de la maison lors de nos retours de mission."

Ses soeurs n'étaient plus des enfants, et pas particulièrement peureuses. Pour autant, la rousse n'aurait pas voulu introduire au sein du foyer un animal qui les effraie, tout comme elle se refusait, comme certains ignorants, à prendre sous son aile un animal réputé sociable pour ensuite l'attacher à un piquet isolé. Non, les termes du marché devaient être clairs dès le début, quitte à ce qu'ils soient exprimés avec une pointe de manque d'expérience en matière de canidés.

"Oh, et de cohabiter avec d'autres animaux, aussi - si ce n'est pas trop demander."

Pas une pointe d'ironie dans la voix. Sincère dans son incertitude quant à ce qu'elle pouvait exiger, la rouquine laissa filtrer une touche d'amabilité dans ses intonations afin de signifier être ouverte à la discussion. D'un coup d'oeil à l'expression du guerrier borgne, elle tenta d'évaluer si elle s'était montré trop exigeante ou trop peu.

_________________

Au nom du Vent
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t19-aslaug-mirskytar
Ulfskarn Bjarnsson


avatar


Date d'inscription : 16/05/2016
Messages : 37
Age du personnage : 46 ans
Pouvoir : Double-vue justicière

MessageSujet: Re: [Event] Entre chien et loup   Mer 20 Juil - 14:48

HRP:
 


C'est perdu dans ses pensées qu'il fut surpris par Hjalmar. Le nocturne pivota pour rencontrer le regard amical du vieux borgne. Ce dernier semblait ravi de le trouver là, mais Ulfskarn ne partageait pas ce sentiment. Il avait senti, plus qu'il n'avait vu, que ce vieil homme n'était pas digne de sa confiance. Il est vrai qu'ils s'étaient battus ensemble contre des détrousseurs sans le moindre honneur, mais avec le temps, le dresseur avait ressenti une gêne profonde à l'égard de celui qui n'avait d'Odin que l'apparence. Préférant écouter cet instinct, cadeau de Tyr, il avait tout fait pour limiter les familiarités avec cette personne... D'autant plus qu'il était issu du clan du Dragon.

Il fronça donc les sourcils à l'encontre de celui qui n'avait pas encore commis de faute sous son regard, celui-ci semblait de bien joyeuse humeur et la boisson avait peut-être à voir avec cela. Puis il examina scrupuleusement celle qu'il lui désignait. Être introduit par une canaille n'était pas la meilleure manière de paraître devant le dresseur, mais celle-ci semblait être fait d'un bois différent. Jeune, elle évoquait la beauté farouche et sauvage sous ses cheveux de flammes. Ulfskarn se perdit un instant dans son regard puis reprit son observation. Ses yeux furent d'ailleurs retenus par un détail : la pointe de flèche qu'elle portait au cou. Avait-elle choisi ce symbole à dessein... ?

Il l'écouta se présenter, toujours aussi silencieux face à ses deux interlocuteurs. Le nom du clan du vent eut l'effet d'une bourrasque à ses oreilles. Ce nom n'évoquait rien d'agréable pour lui. Tout au plus un respect de la détermination de ses membres... Mais il y avait trop à redire sur leurs coutumes et leurs croyances. Ulfskarn se renfrogna, cela put se lire aisément sur ses traits et son attitude soudainement plus bourrue.

Cette jeune personne voulait un chien de combat. Elle n'était donc pas aussi pacifiste que son appartenance pouvait le suggérer. Le nocturne avait également relevé l'attitude guerrière, le port fière d'une personne affrontant les problèmes de face, ainsi que la belle arme qui ornait sa taille. Enfin, il y avait ce symbole à son cou. Il se pouvait se tromper : la jeunesse n'avait pas toujours la même expérience dans l'art des signes.

"Salut à vous Hjalmar Thorbjörn", déclara-t-il de sa voix la plus neutre possible compte tenu des circonstances, "et salut à vous Aslaug Mìrskytar, du clan du Vent. Je suis Ulfskarn Bjarnsson, du clan de la Nuit."

Ne précisant pas s'il était honoré, enchanté, surpris ou déçu de s'adresser à eux, il écouta ce que la jeune femme avait à dire, ou plutôt ce qu'elle cherchait à acquérir. Elle semblait choisir ses mots avec attention, sans toutefois cacher qui elle était face à lui. Oui, elle venait de sous-entendre la présence de dragons-fées en sa demeure, non, elle ne détournait pas le regard. La discussion se mourut, laissant l'ambiance autour d'eux vivre. Le dresseur prenait visiblement soin de réfléchir, son regard allant de l'un à l'autre.

"Je dois avouer ne pas avoir l'habitude de dresser des chiens pour le clan du Vent. Je n'invoque pas le déshonneur sur le nom des vôtres, pas plus que je ne vous souhaite le malheur, Aslaug Mìrskytar, mais le chemin que vous suivez n'est pas le mien."

Il laissa cette déclaration s'écraser entre eux. Ulfskarn n'était pas homme à tourner autour du pot, il préférait pointer du doigt immédiatement ce qui n'avait été que sous-entendu. Bien sûr que les deux autres personnes étaient conscientes de ce différent entre les clans et qu'elles n'avaient pas besoin de cette lourde précision, mais le nocturne était un homme direct qui aimait la franchise.

"Si vous m'épargnez le détail sur ce que le chien aura à côtoyer au quotidien dans votre domaine, je n'aurais pas à vous tourner le dos au nom de mon clan. Vous semblez être plus directe que certains des vôtres, et j'aime à croire qu'il s'agit du symbole de l'honorable Tyr qui pend à votre cou. Il ne sera pas dit que le fils de Bjarn refuserait ses services à quiconque ayant trouvé grâce aux yeux de ce grand Ase."

L'homme laissa encore un répit à ses interlocuteurs puis émit un sifflement court et sec entre ses lèvres. Stig, qui était resté immobile tout ce temps, vint rapidement se placer contre sa jambe, reniflant au travers de sa muselière les fragrances des deux autres. Le dresseur lui ordonna de s'asseoir fermement et l'animal obéit. La main de l'homme se posa sur le crâne de la bête qui chercha le regard de son maître, mais celui-ci l'ignora.

"Je peux dresser un animal pour vous si celui-ci n'est pas trop vieux ou trop plein d'habitudes. Je les éduque pour le combat et pour la vie en société afin d'en faire des êtres obéissants et non dangereux pour ceux qu'ils servent. Toutefois, je préfère la sécurité supplémentaire d'une muselière et je dois vous prévenir, Aslaug Mìrskytar : une éducation pareille prend du temps et je ne dresse pas d'animaux de compagnie."

Il tapota le crâne de Stig qui remua un instant la queue, prenant cela pour une des rares caresses de son maître.

"Je suis un artisan, et je crée des outils."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t93-ulfskarn-bjarnsson
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 178
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: [Event] Entre chien et loup   Mar 23 Aoû - 18:53

Spoiler:
 

Hjalmar était heureux à sa manière. Bien qu'il était vrai que l'alcool l'aidait un peu, ce dernier n'accentuait que quelque chose enfouit dans l'âme de l'assassin. Il aimait bien Ulsfkarn, il n'empêchait que ce dernier n'avait pas l'air de partager ces sentiments. Le dresseur de chien avait rapidement eut à son égard une attitude assez froide. Évidement le vieil homme n'avait pas l'air d'être des plus expressifs, il n'empêchait qu'Hjalmar sentait un petit quelque chose qui gênait Ulskarn. Tant pis Hjalmar ferait avec, il n'avait que trop l'habitude de ce genre de situations. Puis il fallait bien le dire Hjalmar n'avait jamais rien fait pour mettre les personnes à l'aise. Ce constat mit cependant le vieil assassin légèrement de mauvaise humeur. Cela se manifesta juste par son habituel regard regard froid. Reflétant sa vrai nature disaient certains, ou juste une protection disaient d'autres. Il écouta donc avec une certaine sévérité et sans faire la moindre remarque l'échange entre la petite du clan du vent et le vieux dresseur. Bref, maintenant qu'il redevenait responsable il se rendit compte qu'il était entouré d'ennemis. En même temps, Hjalmar n'était qu'un pure produit de son clan et s'attirer la sympathie des gens ne faisait pas partis de sa notion d'efficacité. Cependant la dernière phrase d'Ulsfkarn fit sourire intérieurement le vieille assassin.

-Vous voyez Aslaug pourquoi je vous ai conseillé ce maitre chien? Je suis peut-être qu'un vieux rustre mais je sais qui sont les meilleurs, héhé.


Puis tout souriant il se tourna va Ulskarn d'un regard entendu.

-Je vous ferez pas l'affront de vous demandez un chien moi aussi maitre chien.  Pourtant croyez-moi vu le merveilleux travail que vous faite ce n'est pas l'envie qui m'en manque. Concentrez-vous sur le chien d'Aslaug du clan du vent, cela vous prendra déjà beaucoup de temps et d'effort j'en suis certains. Je partage totalement votre vision de ce que doit être un chien vous savez.

Hjalmar était resté tranquille et n'avait fait qu'un sous-entendu dans la première phrase pour taquiner un peu l'autre vieillard. Il sentait de toute façon qu'il n'avait pas intérêt a faire de la provocation. Cela ne pouvait que mal finir pour lui, et il n'avait pas envie de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Event] Entre chien et loup   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] Entre chien et loup
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre chien et loup [Combat Liana vs Sven]
» Entre chien et Humain [Autumn]
» Entre chien et loup [Livre II - Terminé]
» Entre chien et loup.
» Entre chien et loup ? Le meilleur moment de la journée ! [Feat Kodaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Clan des Plaines :: Brunnr :: La Foire-
Sauter vers: