Partagez | 
 

 Ulfskarn Bjarnsson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulfskarn Bjarnsson


avatar


Date d'inscription : 16/05/2016
Messages : 37
Age du personnage : 46 ans
Pouvoir : Double-vue justicière

MessageSujet: Ulfskarn Bjarnsson   Lun 16 Mai - 13:36


Uflskarn Bjarnsson



Informations
☩ Âge : 46 années
☩ Clan : clan de la Nuit
☩ Métier : dresseur de chiens
☩ Divinité protectrice : Tyr
☩ Pouvoir : double-vue justicière. Bien étrange fut le don de Tyr au jeune Ulfskarn. Représentant de la justice et de l'ordre dans le panthéon nordique, l'Ase a offert à son humble serviteur la capacité à évaluer assez justement le poids des crimes sur les épaules d'une autre âme. Ulfskarn est bien sûr incapable de découvrir d'un seul regard la culpabilité d'un individu, ni de connaître le crime précis en un claquement de doigt, tout reste affaire de suggestions mystiques et de certitude personnel. Plus autrui sera d'un caractère complexe, plus il lui faudra du temps, mais le fait est que Tyr lui a permis de déceler, d'avoir des intuitions, et même des songes éveillés lorsque le crime est trop mauvais. Cela peut se manifester avec le temps, dans des détails qu'il remarquera, ou bien le heurter, tel un sixième sens alors qu'il croisera un individu foncièrement félon. Jamais, en revanche, Ulfskarn n'apprendra autre chose que la nature du crime : la raison n'apparaîtra pas à ses yeux, pas plus que le sentiment qu'entretient le coupable à l'égard de son acte... À moins que cela soit visible par des yeux mortels.
Auprès du profane, son pouvoir passera pour un don d'observation poussé, et lui-même ne s'empressera jamais de révéler cette capacité. Après tout, cela n'a rien à voir avec sa profession...
☩ Signes particuliers : des cicatrices labourant son visage usé, un tatouage de runes en cercle autour de son avant-bras et un collier de crocs de chiens autour du cou.

☩ Prédéfini ?  Non
☩ Avatar by Stepan Alekseev, avec son accord.



Physique
Au premier abord, Ulfskarn est un homme de bonne corpulence. Un peu en dessous des deux mètres, ses épaules développées et son honnête poitrail laisse deviner qu'il fut un beau et fier jeune homme. Dorénavant, avec l'âge, les muscles se sont mêlés à la graisse. Il reste tout de même impressionnant, mais son physique le ramène déjà plus à l'épais ours qu'au loup famélique. Ses gestes laissent peu de place à la grâce, et on l'imagine fort mal mener un combat à grand renfort d'esquives athlétiques et de pirouettes martiales. Ulfskarn représente plus la montagne inamovible que le vent virevoltant. Cependant, il n'en est pas pour autant maladroit, et fait preuve d'attention quand il s'agit d'être habile dans les sujets qu'il maîtrise, notamment lorsqu'il s'occupe de ses bêtes.
Il possède une série de runes tatouées sur l'avant-bras gauche, en un cercle entourant son membre. Les runes sont sensées lui apporter bonne fortune et le dissimuler aux yeux de Loki le trompeur.

On ne retient pas ses traits pour leur beauté ou leur harmonie. L'âge ainsi qu'une vie rude ont creusé le visage de cet homme, comme les vagues s'écrasant sur les rochers. Sa peau est marquée par des rides profondes. Une balafre démarre du haut de son front et chemine jusqu'à l'arête de son nez. De petits yeux teintés d'un vert morne brillent sous des arcades aux sourcils broussailleux, et c'est souvent ce qui retiendra l'attention de son interlocuteur, car de son regard transparaît la résolution implacable de ceux de son clan. Sous son nez épaté et quelque peu tordu, une épaisse moustache déguise ses lèvres dans une moue sévère, tandis que la partie basse de son visage est mangée par une barbe brune épaisse possédant déjà quelques reflets grisonnants, au même titre que sa crinière mi-longue dissimulant tant bien que mal une calvitie déjà bien installée.
Son apparence bourrue et son air sauvage et sévère ne jouant pas en sa faveur dans les choses sociales, Ulfskarn ne perd pas de temps à paraître aimable. Il est ce qu'il est, ce qui ne l'empêchera pas pour autant de rire ou de faire preuve de bonne humeur si les choses vont dans ce sens. Lorsqu'il s'exprime, sa voix grave glisse et se heurte à l'atmosphère, ne s'imposant pas, mais apportant une musique primale à la discussion, comme les notes d'un tambour de bataille.

Désormais habitué au voyage, Ulfskarn a su adapter son équipement à cela : il est généralement vêtu d'un long gambison matelassée s'arrêtant un peu avant ses genoux, celui-ci a déjà enduré plusieurs hivers, ainsi que de nombreuses morsures de chiens. Cette pièce d'armure est renforcée par du cuir noué le long de la colonne vertébrale. Il a fait l'acquisition d'une épaulière en cuir lui protégeant la partie supérieure droite de son torse. Deux brassards de cuir tressés avec de la maille habillent les manches du gambison. Une large ceinture de cuir rude attachée sous son ventre retient le fourreau sobre d'une hache à une main, un simple couteau de chasse ainsi qu'un carquois de flèches. Un arc long, fait d'un bois souple et sombre, est accroché à un énorme sac de voyage qu'il porte sur son dos. À tout ceci viennent s'ajouter des bottes robustes, un pantalon de toile épaisse et une fourrure épaisse qu'il garde passé sous son épaulière en temps normal. Il possède également un collier de crocs, ceux de ses anciens compagnons.

Caractère
Au niveau de son attitude, Ulfskarn est d'un naturel direct. Il n'a pas de temps à perdre et fera rapidement comprendre ses intentions. Distant et discret, il est homme de peu de mots. Les observateurs parviendront peut-être à comprendre qu'il s'agit des conséquences de son éducation dans le clan de la Nuit : rigueur et discipline. De tels attributs ne donnent pas forcément envie de passer du temps en sa compagnie, et pourtant, ceux qui sont assez patients pour le côtoyer régulièrement pourront trouver en lui un camarade sincère, dissimulant gauchement ses affections derrière son masque grognon. Ulfskarn reste un fils de la Nuit, au cœur loyal et déterminé, et il accordera un soutien sans faille à ses alliés, si on lui laisse le temps. À l'inverse, une rancune tenace attend toute personne qui se mettra à dos le fils de Bjarn.

Une autre facette d'Ulfskarn se découvre lorsqu'il s'occupe de ses chiens. Sévère mais juste, il fait preuve d'une grande attention dans son dressage. Il ne témoigne jamais d'affections débordantes et considère ses animaux comme des outils de guerre et de chasse. En revanche, il prendra grande attention à ne pas maltraiter les bêtes, et à récompenser leur bon comportement. En somme, Ulfskarn semble éduquer ses chiens de la même manière que le clan l'a élevé.

De son clan, il a acquis un respect des coutumes et des croyances, et ne s'avisera jamais de remettre en causes ce que les traditions et des anciens. Le caractère martiale de son apprentissage a fini de lui inculquer le respect dû aux vétérans et membres de marques d'un clan. Cette instruction a façonné les limites de son esprit : Ulfskarn n'est pas connu pour son initiative, ou sa capacité d'adaptation : pourquoi s'écarter du chemin tracé par ceux qui étaient là avant lui ? Ce côté traditionaliste peut le rendre fort peu passionnant lors de débats et l'empêche d'être un bon tacticien.

Ulfskarn tire une grande honte de l'accident l'ayant mené à quitter le clan. Il évitera autant que possible la présence de ses frères et sœurs et s'abstiendra de trop parler de ses origines, renforçant son caractère quelque peu taciturne. Ce rejet ne l'a cependant pas rendu rebelle envers les siens, et il continue d'être loyal et dévoué à la cause du clan de la Nuit. De par cette situation déshonorante, il sera prompt à chercher la renommée dans les quêtes et aventures périlleuses, et attend le jour où il causera la fierté du clan, espérant ainsi regagner sa place.



Histoire
Le soleil se couchait, ses rayons orangés enflammaient la mer à mesure que le corps céleste semblait plonger dans les vastes eaux. La maisonnée en bordure de champs qu'il avait repéré en descendant dans la plaine était maintenant proche. Stig trottait devant son maître, reniflant l'air en direction de la masure, et surtout de la silhouette immobile dans le champ. D'un léger sifflement, Ulfskarn rappela la bête dans ses pas, l'empêchant d'aller au-devant, et possiblement d'effrayer celui ou celle qui serait peut-être son hôte ce soir. Le mastiff s'exécuta, observant tour à tour son maître et l'inconnu, attendant un ordre, un signe.

Alors qu'il approchait, Ulfskarn put mieux définir vers qui il allait. Il s'agissait d'un homme aux cheveux gris et à la moustache épaisse. Son corps fin et noueux, à la peau foncée, indiquait une vie d'efforts au plein air, et la bêche sur laquelle l'homme s'appuyait tout en l'observant en retour confirmait qu'il devait être le fermier de ces terres. Le fils de Bjarn s'arrêta à une distance respectable, n'ayant aucun intérêt à inquiéter le paysan sur ses intentions, l'homme le fixait cependant sans peur, et son expression fermée ne permettait de deviner s'il serait enclin à l'aider ou non.

"Assis." L'ordre fut murmuré entre les dents, et la bête obéit. Le dresseur et le fermier s'observèrent en silence pendant quelques instants, jaugeant l'autre.

"C'est un chien de chasse ça ?"

L'inconnu pointa du menton l'animal. Ulfksarn opina doucement du chef, posant sa main sur la tête de Stig. Le fermier reporta son attention sur l'homme.

"-Vous êtes chasseur ?
-Un peu.
-Un peu ? Qu'est ce que c'est que cette réponse-là ?
-Je chasse quand j'en ai le besoin. Mais il ne s'agit pas de ma profession.
-Vous êtes quoi alors ? Pour vous promener sur les routes avec un chien de chasse ?
-Dresseur.
-Ha..."

Un silence s'étira. Lorsque deux protagonistes d'une discussion ne sont pas de grands loquaces, l'échange peut se faire étrange et décousu. Mais Ulfskarn avait besoin d'un abri pour la nuit, et avait donc plus intérêt à ce que cette situation évolue. Il reprit donc :

"-Vous êtes du clan de l'Eau ?
-Peut-être bien. Et vous ?
-Clan de la Nuit.
-Y'a pas de dragons-fées dans mon champ.
-Je vous crois.
-D'ailleurs y'a plus grand-chose dans mon champ."

Ulfskarn sentit dans les yeux du fermier le soupçon d'une demande, une sollicitation. Il laissa son interlocuteur y venir tout seul, meublant le silence en inspectant les crocs de son chien du bout des doigts. Le fermier poursuivit finalement, confirmant ce que le dresseur soupçonnait.

"J'ai une bête qui s'attaque à mon champ régulièrement. Elle creuse pour déterrer mes semences. C'est un foutu sanglier. Une belle bête."

***

Le feu dans l'âtre brûlait bien. Le fermier reposa le tison et vint s'asseoir à la table rudimentaire, faisant geindre le tabouret sur lequel il s'asseyait. La masure était sobre, pauvre en ornement, faite d'un peu de pierre et surtout de bois et de paille. Il n'y avait qu'une pièce, un lit, une table, trois tabourets, quelques meubles. Le strict minimum pour un homme qui n'avait pas le luxe de se payer plus. Mais Ulfskarn s'en contenterait fort bien. Le fermier avait été compréhensif : chasser le sanglier au crépuscule n'était pas la meilleure chose à faire, cela attendrait le matin. L'homme se prénommait Olaf, fils d'Eirik, et lui avait offert le gîte, le couvert et le respect.

"Vous pouvez lui retirer la muselière si vous voulez, moi ça ne me dérange pas."

Ulfskarn jeta un œil à Stig, couché au coin de la porte, qu'Olaf avait encore désigné du menton.

"-Il ne comprendrait pas. Je la retire seulement pour qu'il mange, ou lorsque je veux qu'il soit prêt à agir.
-C'est pas un peu cruel ?"

Le dresseur considéra la question. L'animal avait été dressé pour obéir, avec ou sans entrave, et il ne deviendrait pas fou en un instant de ne plus l'avoir. À une époque, même, il n'aurait sans doute même eu l'usage de muselières. C'était un choix, un choix qui allait de pair avec ce qui l'avait poussé à quitter le clan.

"-C'est nécessaire. Ce n'est pas un animal de compagnie. C'est un chien dressé, une bête de chasse, de guerre. On range son épée à son fourreau lorsque son usage a été fait.
-Mais l'épée n'est pas vivante."

Le fils de Bjarn ne répondit pas et reporta son regard sur le feu. Le fermier remua sa moustache et alla chercher deux gobelets ainsi qu'une bouteille, leur servant de quoi réchauffer leurs cœurs. Ils burent en silence tandis que le feu brûlait. L'esprit du dresseur vagabondait maintenant vers son passé.

Ulfskarn était né dans la discipline du Clan de la Nuit. Son père était Bjarn, un forgeron d'armes, fier de ses ouvrages et de son rôle dans le clan. Celui-ci tenta bien d'apprendre à son fils aîné les rudiments de son travail, mais le jeune homme préférait de loin passer du temps avec la mère de son père, Helgi la veneuse. C'était sa grande-mère qui lui avait transmise son savoir sur les bêtes. Avec le recul, Ulfskarn aurait pu se rebaptiser Helgisson, car c'était bien à cette femme qu'il devait ce qu'il était aujourd'hui. Mais les traditions restaient les traditions.

"-Et qu'est-ce que vous faites exactement sur les terres du Clan de l'Eau ?
-Je vends mes services et ceux de mon chien.
-Pas assez de travail à Hallbjorn ?
-Je ne saurais le dire, cela fait plusieurs mois que je suis sur les routes.
-Curieux."

Le fermier remplit à nouveau le verre du voyageur. Le feu de la boisson faisait remuer les langues, et ce soir ne serait pas une exception. Le dresseur prit cependant un moment avant de rouvrir la bouche, hésitant entre la honte et le besoin de se confier.

"-J'ai préféré partir. J'ai entaché ma réputation, celle de ma famille, de ma maison et de mon clan. J'ai blessé un des miens.
-Vous n'êtes pas un fugitif au moins ?"

Ulfskarn se surprit à sourire. L'homme n'allait pas le plaindre, il devait sans doute en baver assez dans sa propre vie pour ne pas avoir besoin de soutenir la tristesse d'autrui, et cela convenait parfaitement au voyageur.

"-Non. Je suis parti de mon propre chef malgré le pardon de ma victime.
-Si vous avez son pardon, vous n'êtes plus coupable aux yeux des Ases.
-Ce n'est pas que ça. C'est... J'ai failli dans ce que je pensais faire de mieux pour mon clan."

Il termina son verre, mais le fermier ne le resservit pas, se contentant de l'observer, les bras croisés sur son torse. Le silence était une invitation qu'Ulfskarn saisit :

"J'entraînais pas mal de chiens avant. Des braves bêtes. Elles nous aidaient à débusquer les nids des dragons-fées, ou bien à rabattre ces voleurs vers nos combattants. Je travaillais bien, les gens étaient satisfaits des bêtes que je leur fournissais. Et puis... Quelqu'un... D'important a demandé un animal pour son fils, pour la chasse aux lièvres. J'avais choisi une jeune bête, pour qu'elle grandisse avec le maître. Mais le petit a appris ce qu'il allait recevoir et il ne pouvait plus attendre. Il est venu voir la bête lui-même, dans ma maison, sous le toit de mon père, mon chef de famille par le sang et par le clan."

Le fils de Bjarn s'interrompit, remuant le gobelet entre ses doigts tout en mâchonnant un coin de sa lèvre. Une bûche craqua dans le feu, s'écroulant dans une nuée de cendres enflammées. Stig remua une oreille, mais demeura couché. Olaf gardait son silence, observant son invité s'infliger son propre jugement.

"-J'aurais dû dire que la bête n'était pas prête. Je n'ai pas bien vu ce que le petit a fait, mais le chien a dû s'exciter un peu trop. Il lui a refermé la gueule sur le visage. Le jeune a hurlé, la mère aussi. Il pissait le sang. C'était un cauchemar. Mais ce que je me souviens le plus, c'est le regard de mon père. Il me regardait comme si, moi, j'avais mordu ce gamin.
-C'est jamais très malin les gosses, c'est pour ça qu'on en fait une poignée, pour remplacer les moins vifs. Et puis se faire mâchonner le coin de trogne n'a jamais tué personne.
-Il portera des marques toute sa vie. Mais il est brave, et juste. Il est lui-même venu me pardonner, avec son père. Le voisinage a tout de suite arrêté de médire dans mon dos."

Le fermier versa un peu plus d'alcool dans les gobelets et laissa Ulfskarn en boire. Il s'éclaircit alors la gorge pour sortir son hébergé des prémices de la morosité.

"Ça va peut-être pas vous plaire, mais il me semble que vous vous êtes infligé une punition bien inutile dans cet exil. Personne ne vous en veut, et quand bien même, vous parcourez les routes loin des vôtres ?"

Ulfskarn redressa la tête. Ses yeux reflétèrent les flammes de la cheminée. Il chercha comment formuler la vérité : il s'était certes banni de son propre chef, à la recherche d'un acte lui apportant un grand honneur, mais ce n'était pas sa propre culpabilité qui l'avait poussé sur les chemins, hors du territoire de son clan.
C'était son père, sa famille. Bjarn le forgeron était également Bjarn l'intransigeant. Il avait déjà dû endurer le choix de profession de son premier fils, si éloigné du sien, mais il avait perçu l'accident comme une éclaboussure venue entacher tous les autres membres du clan rassemblés dans la maison. Ulfskarn avait amené la honte parmi les siens. En l’occurrence, les siens n'étaient pas de son sang, hormis son père, mais cela ne changeait pas grand chose : Ulfskarn avait grandi parmi eux, et ils étaient devenus sa famille. L'homme se rappela en frissonnant le soir après le drame. Son forgeron de père aurait pu battre le fer de ses cuisantes paroles. Il s'était senti redevenir enfant devant la colère pure. Personne n'avait rien dit, personne ne l'avait défendu. Après cela, plus aucune pièce du logis ne le faisait se sentir chez lui, et même le coin de l'âtre paraissait froid. Son père lui reprochait de salir les murs de son acte déshonorant, et il ne put bientôt plus le supporter. En moins d'une semaine, et malgré le pardon de la petite victime, Ulfskarn avait disparu.

***

Stig renifla l'écorce de l'arbre écroulé et le contourna pour pénétrer les fourrés. Ulfskarn lui emboîta le pas en silence, quittant le chemin boueux pour pénétrer dans les prémices de la forêt.
Ils avaient quitté la maison de leur hôte avant le lever du soleil. Le dresseur avait pris son arc, ses flèches et sa hache et avait laissé derrière son sac et le superflu susceptible de le ralentir. Stig avait tout de suite flairé la piste musquée de l'animal, et lorsque la muselière fut enfin ôtée, le mastiff avait  laissé sa truffe les guider. Le maître avait suivi sa bête sans maugréer, bottes dans la boue, branches d'arbres dans le visage. C'était une vie de vagabondage et d'exploration de la nature qui lui convenait. Après tout, le clan de la Nuit avait été forcé de s'établir en un point fixe, leurs ancêtres eux-mêmes se faisaient les seigneurs d'un bosquet ou d'une grotte pour quelques jours, avant de repartir. Ne jamais se croire en sécurité, toujours changer, progresser, c'était les mots des anciens sages.
Jamais Ulfskarn ne le reconnaîtrait, car il était sensé s'infliger là une punition, mais cette vie nomade lui plaisait à bien des égards. Et puis, il était maître-chien, et s'il n'avait pas supporté l'idée de passer ses journées à battre la terre et à se couvrir de saletés en suivant ses bêtes, il n'aurait pas pu faire ce métier.

Cette traque en pleine forêt lui rappela sa jeunesse et l'époque où ses bêtes cherchaient les nids de dragon-fées. Ulfskarn était un jeune homme fier en cette époque, sa profession permettait d'alimenter le besoin de vengance du clan, ses bêtes débusquaient les dragons-fées et leurs repaires et permettaient aux hommes de faire abattre une sévère justice sur les voleurs de métaux. Parfois également, ils chassaient les bêtes sauvages, mettant à mort les lapins ou bien plus rarement, en meute, affrontant un ours massif. En de rares occasions, les chiens servaient également à impressionner les hommes, pour le bénéfice du clan. Mais quelque fut la tâche, les chiens sous ses ordres avaient tous été vaillants et courageux, jusqu'à leur dernier souffle. La main du dresseur se porta à son collier de crocs, petits totems lui rappelant que déjà cinq bêtes étaient nées, avaient vécu et étaient mortes à ses côtés. Cette pensée le ramena à son premier animal : Rolf. Un jeune chiot-loup que sa grande-mère lui avait offert, en même temps que son précieux héritage. Rolf... Le croc était jaune, long, gravé d'une rune simple : le Wunjo. La joie. Ulfskarn avait remercié les Ases maintes fois de l'existence de ce premier compagnon, si différent des autres.
Tout ceci semblait bien loin maintenant, comme venant d'une autre vie.

Les senteurs de pins, de terre humide par la rosée, étaient tout ce qu'il percevait, et il aurait été fort incapable de retrouver le sanglier seul. Mais heureusement, Stig œuvrait pour lui, suivant les pas de la proie, ou plutôt son odeur. Le maître était toujours émerveillé par les capacités sensorielles de ses animaux, un don d'Heimdall véritablement. Ulfskarn faisait souvent appel à cet Ase, ou bien à Freyja, dans l'espoir de chasser la malchance.
D'une manière générale, Ulfskarn était un homme pieux, cherchant toujours à respecter les dieux et à n'en offenser aucun. La religion était une grande tradition, et Ulfskarn avait été éduqué par ces mêmes traditions.

Ils étaient parvenus en haut d'une butte naturelle lorsque Stig s'immobilisa. Il redressa son museau couvert de boue et huma devant lui, une patte dressée, les oreilles droites. Ulfskarn sût reconnaître cette pose et s'interrompit, se baissant légèrement et saisissant une flèche pour l'encocher. Le vent venait caresser son visage, et ne portait pas sa propre odeur au-devant de ses pas. Il adressa un remerciement à Njörd : grâce à la direction de son souffle, le sanglier ne les sentirait venir qu'au dernier moment.
Stig s'était figé depuis quelques secondes maintenant et son dresseur le rejoignit rapidement. Le chien observait une série d'arbres en rangs serrés dont les pieds plongeaient dans d'épais buissons. Ulfskarn plissa les yeux, cherchant à voir ce que sa bête avait senti. Il s'accroupit, posant un genou à terre, et inclina son arc en diagonale avant de tendre la corde. Sa respiration se fit plus calme alors qu'il fermait un œil pour viser. Un mouvement dans les fourrés confirma la piste de Stig et l'archer chercha une cible. À ses côtés, le mastiff était immobile et silencieux. Bien dressé, il ne se manifesterait que sur l'ordre de son meneur.

Du bocage émergea soudain la bête. Elle devait avoir enfin senti quelque chose dans l'atmosphère. Il s'agissait d'une bonne bête, large du collet, le pelage noir et sale, les défenses longues. La graisse et les muscles s'étaient même emmagasinés dans une bosse au niveau de la nuque. Le groin humide remua vivement alors que les petits yeux noirs fixèrent le chasseur et son chien.

La flèche siffla et se ficha dans l'épaule du sanglier. La morsure de projectile arracha un grognement de douleur à la bête qui se mit à détaler lourdement, glissant un instant dans la boue avant de chercher à s'éloigner. Ce fut à ce signe de retraite que le dresseur siffla... Et c'est alors que Stig jaillit en avant, aboyant bruyamment tout en parcourant à toute allure les mètres le séparant de la proie. Le mastiff était d'une bonne taille, à même de maîtriser un homme ou tout du moins le gêner... Mais  un sanglier pareil était une toute autre affaire.

Le porc hurla de colère et de douleur lorsque Stig vint lui mordre la patte arrière et se retourna pour l'encorner. Entre temps, Ulfskarn avait préparé une nouvelle flèche, et elle vint se loger dans l'épaisse échine, sans toutefois que l'animal ne réagisse au-delà de son beuglement déjà bien audible.

Stig esquiva de peu les cornes du monstre et aboya d'autant plus en lui faisant face. Une troisième flèche atteint le porc sauvage, au niveau de la panse. L'animal fou de rage et de douleur chargea le mastiff qui se jeta également sur lui. Le choc fut violent, mais totalement déséquilibré et le chien se retrouva projeté au sol, ce qui coupa court à ses aboiements. Le sanglier, plutôt que de prendre la fuite, se mit à piétiner le chien tout en donnant de brutaux coups de tête dans tous les sens.

Ulfskarn ne perdit pas de temps à prendre une autre flèche : le sanglier ne se laisserait pas abattre par une de plus, et son chien, son gagne-pain, son outil de travail, risquait de subir des blessures graves, ou pire, d'y passer. Le dresseur laissa tomber son arc et se mit à courir vers le sanglier tout en saisissant sa hache. Un hurlement s'échappa de sa gorge alors qu'il se préparait à profiter de son élan pour asséner un coup puissant au niveau de la gorge. Il fit une prière silencieuse à Skadi, l'appelant à guider son bras de sa précision divine. Entendant son cri, le sanglier tourna la tête alors que la hache s'abattait vers lui. L'arme mordit profondément la chair du cou et un sang épais se mit instantanément à tomber. Ulfskarn fit ressortir l'arme pour l'abattre à la verticale cette fois, en plein sur le crâne de sa proie, mais celle-ci le jeta à terre d'un autre mouvement de tête. Le poids et le choc privèrent Ulfskarn de se respiration l'espace d'un instant. Il se maudit d'avoir chargé aussi bêtement : un sanglier était fait tout en muscles et nerfs, et essayer d'en maîtriser un au corps-à-corps n'était pas le plus simples des défis. Il glissa dans la boue et parvint à se relever, mettant la main sur sa hache.
Pendant ce temps, le sanglier, sans doute mortellement blessé au niveau du cou, cherchait à s'échapper. Il détallait du mieux qu'il pouvait, laissant derrière lui le chasseur et son chien. D'un sifflement et d'un ordre sec, Ulfskarn fit relever son chien et l'envoya ralentir la prise. Le valeureux mastiff s'exécuta et rattrapa le sanglier pour enfoncer profondément ses crocs au niveau du collet. Ulfskarn vit à la réaction molle de la créature que la chance tournait. Il resserra la poigne sur son arme et se rua sur le flanc gauche de la bête pour l’équarrissage.

***

Il gratta le sang séché sur la plaie et le chien s'agita, cherchant à se soustraire à sa poigne.

"Non. Ne bouge pas Stig."

L'ordre était ferme. Ulfskarn ne souhaitait pas que son animal périsse d'une infection, et il s'assurait désormais que toutes ses plaies étaient propres, nettoyées de la terre et autres saletés.
Ils se trouvaient devant le champ d'Olaf. Ce dernier les avait vu revenir, couverts de boues, de sueur et de sang. Il n'avait pas su dire, qui du chien ou du maître, avait l'air plus sauvage désormais.
Le chien pleura alors que le couteau de son maître frottait sa chair à nu.

"-Idunn va être content de votre travail. Je ne risque plus de perdre mes récoltes.
-Le cadavre est dans les bois, juste après la butte terreuse avec les trois rochers.
-Je crois savoir de quel endroit vous parlez.
-Si vous y allez avec une charrette maintenant, vous devriez pouvoir récupérer le maximum avant les charognards.
-Bah. C'est votre proie. Vous voulez pas une part ?
-Je n'ai pas vraiment de temps à perdre à vendre un sanglier entier.
-Quand bien même. C'est pas correct de laisser le chasseur repartir sans rien. Vous prendre un verre avant de repartir, et je vous donnerais quelques sous. Vous avez agi avec honneur, et les dieux n'auraient rien à redire à ça."

Ulfskarn libéra son chien, qui s'éloigna de quelques mètres pour se gratter frénétiquement. Il se redressa, sentant déjà une douleur dans ses genoux, sûrement la chute dans l'affrontement. Il considéra l'homme devant lui, le fermier. Il aurait voulu lui dire de garder son argent, lui expliquer qu'il n'en avait pas besoin, et que lui-même avait agi pour l'aider, sans attendre autre chose que le gîte, le couvert et le respect pour la nuit. Le fermier lui avait donné les trois, et tout homme honorable n'aurait rien exigé de plus. Mais Ulfskarn était sans clan, et sans clan, il n'avait aucune ressource, aucun logis. Il devait survivre en suivant le chemin de l'honneur, mais également celui du bon sens. Ce qu'Olaf lui proposait, lui permettrait sans doute de se payer des vivres et d'autres éléments vitaux au prochain village.

"Si les dieux n'ont rien à redire à ça, alors..."



Le forum et vous
☩ Comment avez-vous connu le forum ? J'ai parcouru un annuaire de jeux de rôle dont le nom m'échappe malheureusement. J'ai eu le bonheur de cliquer !
☩ A première vue, que changeriez-vous sur le forum ? Je ne suis pas assez calé pour parler de la forme du forum. Tout me paraît très bien en l'état.
☩ A quel rythme répondez-vous généralement ? Je pense faire un post par semaine minimum.

☩ Si vous quittez le forum un jour, préférez-vous que votre personnage...
[x] disparaisse sans laisser de trace dans le vaste monde d'Eyland (choix appliqué si aucune case n'est cochée)
[] meure dans des circonstances aussi logiques que possible
[] devienne un PNJ et soit incarné par le staff à l'occasion par exemple de quêtes ou d'events
[] devienne un prédéfini et soit proposé à l'adoption
[] autre (précisez)

☩ Et la question qui tue... gâteau au miel ou clafoutis aux cerises ? GâteauX au miel bien sûr. Pourquoi juste un ?


© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t93-ulfskarn-bjarnsson
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Lun 16 Mai - 13:52

Bienvenue l'ami !
Voilà un personnage des plus intéressant, avec une bien belle plume.
Revenir en haut Aller en bas
Jolgeirr Jorkiel


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 120
Age du personnage : 26 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Gel des muscles - coeur gelé
Age : 27

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Lun 16 Mai - 14:28

Bienvenue à toi homme de la nuit. Beau début de fiche en effet. J'ai hâte de voir quel Ase te rejoindra dans ton rituel et comment cela va impacter la suite de ton histoire. N'hésite pas à nous contacter si tu as quelques questions que ce soit et à bientôt en jeu !

_________________

Entends le SILENCE qui révèle le chant du monde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t18-jolgeirr-jorkiel
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 171
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Lun 16 Mai - 14:38

Je suis d'accord avec mes deux voisins du dessus! Ton histoire promet, elle est assez fraiche. Bonne continuation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagheidr Dalgaard


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 280
Age du personnage : 19 ans
Divinité protectrice : Frigg
Pouvoir : Amplification des émotions
Age : 25

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Lun 16 Mai - 15:50

Difficile de faire un commentaire original après ceux des copains Razz bienvenue officiellement à toi, j'espère que tu te plairas parmi nous ! Belle fiche, beau personnage (un quadragénaire en plus **) et belle plume, que demande le peuple ? On s'occupe de ton Rituel et on revient ^^

Leleka l'Ermite Timbrée est contente de ton zèle et te laisse prendre un deuxième gâteau. Mais juste un. Sinon elle en aura plus assez pour tout le monde.

_________________

Ecoute le chant du monde, et CHANTE avec lui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t17-dagheidr-dalgaard http://stigandr.forumactif.org/
Siobhán Ragnvald


avatar


Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 144
Age du personnage : 31 ans
Divinité protectrice : Idunn
Pouvoir : Transfert de propriétés végétales

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Lun 16 Mai - 17:13

Bienvenue sur le forum! ♥

Trèes joli plume, j'ai bien hate de te croiser en RP^^ Bonne chance pour ton rituel, c'est sympa de le laisser au hasard.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t64-siobhan-ragnvald-herboriste-fille-d-idunn http://www.ewilanrpg.com/
Aslaug Mìrskytar


avatar


Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 75
Age du personnage : 20 ans
Divinité protectrice : Tyr
Pouvoir : Inertie à létalité variable

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Lun 16 Mai - 17:59

Bienvenue ! Au risque de répéter ce qui a été dit, ta plume est en effet agréable ^-^

_________________

Au nom du Vent
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t19-aslaug-mirskytar
Reiel Saemansson


avatar


Date d'inscription : 21/01/2016
Messages : 114
Age du personnage : 18
Divinité protectrice : Loki
Pouvoir : Invocation d'images
Age : 22

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Mar 17 Mai - 0:48

Bienvenue parmi nous! Tu nous avais posé quelques questions avant de t'inscrire, pas vrai? Je suis bien heureux qu'après tout ce temps, tu as encore gardé un intérêt pour le forum!

_________________

Avatar utilisé avec la permission de WiseSnailArt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulfskarn Bjarnsson


avatar


Date d'inscription : 16/05/2016
Messages : 37
Age du personnage : 46 ans
Pouvoir : Double-vue justicière

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Mer 18 Mai - 0:52

Et beh merci à tous pour l'accueil ! C'est très gentil tous ces bons retours sur ma fiche. J'ai essayé de faire au mieux, mais je me sens rouillé dans ma formulation, et bien inférieur dans mon niveau face à d'autres posteurs sur ce forum, de mon point de vue. Je recherchais d'ailleurs un forum roleplay pour cela : écrire et parfaire mon style, donc je pense être bien tombé ici, héhé !
Enfin, encore une fois merci à tous !

Pour Reiel en particulier : et oui, je suis Dvergr, le curieux aux incessantes questions ! En effet j'ai pris mon temps pour poster. Mais je préférais tout publier une fois fini, je me connais, avec mon IRL envahissant et ma nature changeante, il fallait que je sois sûr de vouloir créer ce perso... Et ce fut visiblement le cas : après une période d'occupation forte dans la vraie vie du dehors des internets, je suis revenu tout naturellement vers ce forum pour finir ce que j'avais débuté... Et maintenant j'espère pouvoir poursuivre parmi vous, héhé !

Ma fiche est donc terminée en l'état et attend votre juridiction. J'ai rajouté son dieu tutélaire et son pouvoir, faudra me dire si ça va.

J'ai d'ailleurs été surpris dans sur le principal dieu suggéré. Mais avec une seconde réflexion, je crois comprendre pourquoi il est arrivé premier, et cela m'a poussé à suivre la vision de la Völva.
J'ai d'ailleurs imaginé la rencontre avec l'Ase et le pourquoi d'un tel pouvoir pour quelqu'un comme lui... Et je trouve que ça marche plutôt bien ! Donc j'espère que ça vous conviendra aussi. J'attends vos retours pour savoir ce qu'il en est !
Ha, et j'ai rajouté quelques signes particuliers pour mieux le reconnaître.

Au plaisir du coup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t93-ulfskarn-bjarnsson
Aslaug Mìrskytar


avatar


Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 75
Age du personnage : 20 ans
Divinité protectrice : Tyr
Pouvoir : Inertie à létalité variable

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Mer 18 Mai - 10:30

En plus il roxxe Tyr~ *point de vue pas du tout subjectif ->*

_________________

Au nom du Vent
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t19-aslaug-mirskytar
Jolgeirr Jorkiel


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 120
Age du personnage : 26 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Gel des muscles - coeur gelé
Age : 27

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Jeu 19 Mai - 9:47

Bonjour ami dresseur, c'est moi qui vais m'occuper de ta fiche !

Dans l'ensemble, elle me parait très bien. Tu as une jolie plume et l'histoire est intéressante, bien ancrée dans notre univers. Ton personnage promet ! (Je penserais à toi si Jolgeirr décide de se prendre un chien un jour).

Une petite précision toutefois parce que je pense qu'on l'a pas très bien expliqué et qu'à la lecture de ta fiche, je ne suis pas certain que tu aies compris ce point particulier du Clan de la Nuit :

En bons paranoïaques, les membres du Clan de la Nuit ne sont pas regroupés comme les autres en maisons familiales avec toute la petite famille au sein d'un même Foyer. Ils sont dispatchés en "Maisons" qui sont des regroupements de personnes, avec un Chef de Maison qui est responsable de la bonne tenue. Les Maisons sont toutes identiques et il est possible de se retrouver dans la même Maison que ses parents biologique, tout comme il est possible d'être changé de Maison une fois sevré. La Maison devient tellement une représentation étendue de la famille qu'il est d'ailleurs mal vu de choisir ses amours dans la Maison où l'on a grandit.

L'impact sur ton histoire maintenant : Je ne pense pas que ça change grand chose si ce n'est qu'en plus d'avoir déshonoré ton père, tu peux penser avoir déshonoré toute ta Maison, surtout si l'on décide que ton forgeron de paternel est le chef de la votre. En gros, le schéma tiens toujours et il s'agirait juste de reformuler pour coller un peu plus au caractère "militaire" de la nuit.

Je reste à ta disposition si jamais tu as des questions ou des incompréhensions, que ce soit ici ou par MP.

Pour le reste, je n'ai rien à dire. Ce détail éclairci, je pourrais sans peine te valider.

_________________

Entends le SILENCE qui révèle le chant du monde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t18-jolgeirr-jorkiel
Ulfskarn Bjarnsson


avatar


Date d'inscription : 16/05/2016
Messages : 37
Age du personnage : 46 ans
Pouvoir : Double-vue justicière

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Ven 20 Mai - 20:36

Merci Jolgeirr pour la précision sur les maisons : effectivement je n'avais pas bien compris, pourtant les indices étaient bien là, et j'avais moi-même posé des questions à ce sujet plus tôt. Mon erreur donc !

J'ai fait une légère correction pour laisser comprendre ce que mon personnage entend donc par le mot "famille", histoire de pas te forcer à tout relire, voici les deux paragraphes modifiés :

Ulfskarn a écrit:
"J'entraînais pas mal de chiens avant. Des braves bêtes. Elles nous aidaient à débusquer les nids des dragons-fées, ou bien à rabattre ces voleurs vers nos combattants. Je travaillais bien, les gens étaient satisfaits des bêtes que je leur fournissais. Et puis... Quelqu'un... D'important a demandé un animal pour son fils, pour la chasse aux lièvres. J'avais choisi une jeune bête, pour qu'elle grandisse avec le maître. Mais le petit a appris ce qu'il allait recevoir et il ne pouvait plus attendre. Il est venu voir la bête lui-même, dans ma maison, sous le toit de mon père, mon chef de famille par le sang et par le clan."

Ulfskarn a écrit:
Ulfskarn redressa la tête. Ses yeux reflétèrent les flammes de la cheminée. Il chercha comment formuler la vérité : il s'était certes banni de son propre chef, à la recherche d'un acte lui apportant un grand honneur, mais ce n'était pas sa propre culpabilité qui l'avait poussé sur les chemins, hors du territoire de son clan.
C'était son père, sa famille. Bjarn le forgeron était également Bjarn l'intransigeant. Il avait déjà dû endurer le choix de profession de son premier fils, si éloigné du sien, mais il avait perçu l'accident comme une éclaboussure venue entacher tous les autres membres du clan rassemblés dans la maison. Ulfskarn avait amené la honte parmi les siens. En l’occurrence, les siens n'étaient pas de son sang, hormis son père, mais cela ne changeait pas grand chose : Ulfskarn avait grandi parmi eux, et ils étaient devenus sa famille. L'homme se rappela en frissonnant le soir après le drame. Son forgeron de père aurait pu battre le fer de ses cuisantes paroles. Il s'était senti redevenir enfant devant la colère pure. Personne n'avait rien dit, personne ne l'avait défendu. Après cela, plus aucune pièce du logis ne le faisait se sentir chez lui, et même le coin de l'âtre paraissait froid. Son père lui reprochait de salir les murs de son acte déshonorant, et il ne put bientôt plus le supporter. En moins d'une semaine, et malgré le pardon de la petite victime, Ulfskarn avait disparu.

Dis-moi si c'est du coup correct pour toi. Et merci pour l'explication !


Sinon, j'ai réalisé que je pouvais parler de quelque chose au niveau de la forme du forum. Ce n'est pas non plus catastrophique, je dois être un assisté de nature, mais j'avoue que l'absence d'un bouton m'indiquant s'il y a un nouveau message dans un sous-forum m'a un peu surpris. On peut bien sûr se fier aux dates, mais ça peut permettre d'un coup d'oeil de savoir si quelqu'un a répondu au RP, si d'autres RPs avancent, s'il y a du nouveau du côté du contexte, etc...
Enfin voilà, juste un petit avis en toute simplicité, héhé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t93-ulfskarn-bjarnsson
Dagheidr Dalgaard


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 280
Age du personnage : 19 ans
Divinité protectrice : Frigg
Pouvoir : Amplification des émotions
Age : 25

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Ven 20 Mai - 21:57

Pour la fiche elle-même je laisse notre Jojo national s'en occuper, par contre pour les nouveaux messages il y a bien une icône indiquant où se trouvent les nouveautés (la petite chose à droite de la description des forums). S'il reste des choses à lire une fois que le message le plus récent a été lu elle est toujours en surbrillance, et là il faut effectivement cliquer sur le forum pour voir dans quel sous-forum se trouve la nouveauté =)

Sinon il y a une option bien pratique que j'utilise pour ma part, c'est le "Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite", juste entre la page d'accueil et le forum proprement dit, à droite Smile mais la couleur des liens est visiblement une gêne pour tout le monde au point que certains éléments utiles deviennent invisibles, je vais essayer d'en trouver une qui convienne à la fois sur fond clair et sur fond sombre. Pas aujourd'hui, mais je vais essayer =)

_________________

Ecoute le chant du monde, et CHANTE avec lui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t17-dagheidr-dalgaard http://stigandr.forumactif.org/
Ulfskarn Bjarnsson


avatar


Date d'inscription : 16/05/2016
Messages : 37
Age du personnage : 46 ans
Pouvoir : Double-vue justicière

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Ven 20 Mai - 22:40

Haaaa ! Donc je suis un assisté ET un aveugle ! Effectivement, je ne sais pas regarder. Et bah ça répond à ma question. Merci beaucoup !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t93-ulfskarn-bjarnsson
Dagheidr Dalgaard


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 280
Age du personnage : 19 ans
Divinité protectrice : Frigg
Pouvoir : Amplification des émotions
Age : 25

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Ven 20 Mai - 23:00

Pas de souci ^^ plusieurs personnes ont signalé que la couleur des liens était parfois gênante, et c'est vrai que quand on ne sait pas où c'est on ne le voit pas forcément. Malheureusement, tant que je n'ai pas trouvé d'alternative satisfaisante, il va falloir faire avec =/

_________________

Ecoute le chant du monde, et CHANTE avec lui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t17-dagheidr-dalgaard http://stigandr.forumactif.org/
Jolgeirr Jorkiel


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 120
Age du personnage : 26 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Gel des muscles - coeur gelé
Age : 27

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Ven 20 Mai - 23:08

C'est tout bon, je valide !!

Félicitations, ta fiche est validée ! N'oublie pas de recenser l'avatar de ton personnage dans le topic prévu à cette effet, c'est la dernière étape pour que tout soit en ordre.

Tu peux désormais créer carnet et éventuellement fiche de liens, ajouter les raccourcis de la fiche de personnage et du carnet dans ton profil, et aller chercher un partenaire de jeu dans cette section si tu n'en as pas déjà !

Bon jeu sur Stigandr, et au plaisir de se croiser en Eyland !

_________________

Entends le SILENCE qui révèle le chant du monde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t18-jolgeirr-jorkiel
Ulfskarn Bjarnsson


avatar


Date d'inscription : 16/05/2016
Messages : 37
Age du personnage : 46 ans
Pouvoir : Double-vue justicière

MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   Sam 21 Mai - 9:25

Super !

Merci et du coup à très vite en jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t93-ulfskarn-bjarnsson
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ulfskarn Bjarnsson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ulfskarn Bjarnsson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Création et gestion des personnages :: Fiche de personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: