Partagez | 
 

 [Event] Fin de soirée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jolgeirr Jorkiel


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 117
Age du personnage : 26 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Gel des muscles - coeur gelé
Age : 27

MessageSujet: [Event] Fin de soirée   Sam 7 Mai - 18:02

Le vent jouait dans les brins d'herbe, donnant une impression de vague à l'océan de chlorophylle se déroulant à perte de vue. Son mouvement hypnotique calmait les cœurs les plus troublés et imposait le silence au trouvère et la paix au guerrier. Elles étaient pleines de vies, ces plaines, d'une vie qui s'annonçait douce et prospère, quelque part au milieu de ses fleurs dont le pollen odorant se faisait docilement porter par la brise. C'était un autre monde, un monde où il n'y avait rien à faire pour que l'herbe pousse. Un monde où il n'y avait littéralement qu'à se baisser pour trouver de quoi se nourrir ou nourrir son gibier. Un monde auquel il allait arracher la plus riche pousse pour la ramener dans son Nord hostile. En toute connaissance de cause, sans hésitation et sans regret. Cette foire serait probablement la dernière foire libre pour la Petite Dame. Elle reviendrait, liée par les rets invisibles de la Neige et de la Glace. Il espérait qu'elle se débatte. Qu'elle tente de garder la naïve impulsivité qui était la sienne et dont il avait besoin pour contrecarrer l'aride sécheresse de sa nature.

Le soleil se couchait sur la foire encore pleine de vie et pourtant déjà moribonde dans l'esprit du Jol. Bientôt, les tentes seraient pliées, les commerçants partis, certains souriant aux affaires faites, aux pièces dans leurs bourses et pleins d'espoirs et de projets quant à celle d'automne. D'autres déçus, ruinés. D'autres enfin dans diverses nuances entre les deux extrêmes. D'ici une dizaine, la nature aurait reprit ses droits, toute trace des hommes disparues. Le vert ne pardonnait pas moins que le blanc. Parfois, le jeune homme se disait qu'Idunn ne devait pas aimer les hommes pour rappeler sans cesse à quel point leur passage dans ce monde était éphémère et aléatoire. Cela lui allait. Il n'aimait pas les hommes non plus. Il lissa sa tunique d'été, premier mouvement depuis dix bonnes minutes qu'il était là. Quelques gardes en civil et dissimulés devaient avoir des crampes à le veiller ainsi. Il se demanda à quel point ils se demandaient ce qu'il faisait là. Il était probablement trop tard pour qu'il se fonde incognito parmi les hommes et apprenne à les connaître mieux. Varr l'aurait fait. Mais Varr lui, l'aurait fait pour boire et courir les filles. Varr n'avait pas de vraie pensée du Nord. Il ne réfléchissait pas.

La nuit tombait à présent. La relève n'était pas loin. Bientôt, il y aurait le banquet de fin de Foire où Jolgeirr était attendu. Geirr-du-Nord allait devoir disparaître pour les prochains mois, voire pour toujours. C'était vaguement triste, il aimait bien Geirr-du-Nord. Il soupira, réfléchissant à tout ce qu'il avait vu et compris pendant ces quelques jours. Il y avait un bon marché pour les pierres cette saison. Il faudrait qu'il propose d'augmenter la production et qu'ils échangent pour de la viande fraîche. D'après les maquignons, la saison avait été bonne, autant que son peuple en profite. Par contre, il y avait eu une gelée qui pouvait expliquer les prix des fruits. Donc plutôt se tourner vers l'Eau pour ça. Le Vent lui en voulait toujours. Peut-être que passer par la Petite Dame permettrait de meilleurs marchés. S'ils oubliaient un instant cette histoire de fiançailles. Il se frotta la nuque. Ce soir c'était le dernier soir. Il devait absolument trouver quelque chose à dire à Aerikur, le sonder et chercher à savoir ce qu'il pensait de toute cette histoire. S'il lui en voulait d'avoir volé Dagheidr. Idhunn avait raison. Les gens étaient inutilement compliqués. La Nature, voilà qui était bien plus simple.

_________________

Entends le SILENCE qui révèle le chant du monde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t18-jolgeirr-jorkiel
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Event] Fin de soirée   Sam 7 Mai - 23:01

Le soleil se couche sur la plaine. Les rayons jaunes, à l'oblique, font briller les herbes. C'est une mer ondoyante et plate. Spectacle étrange, pour celui qui ne connaît que monts, combes et valons. Einarr aime la brillance toute particulière du soleil sur la neige fraîche. Lorsque celle ci se tasse jusqu'à former une croûte verglacée, les nuances produisent, avec la poudreuse, comme un tableau de lumière scintillante. Les pins agrémentent ce tableau en touches sombres. Peinture sensorielle, tandis que le froid vous mord à la gorge.
La plaine est différente. Einarr n'y est pas coutumier. C'est un paysage exotique. Simplement, mais élégamment, habillé dans son costume de laine grise, il observe l'espace en pensant. Quel genre d'esprit ont donc les gens de la plaine ? Eux, qui ne vont qu'en avant, en arrière, à l'est et à l'ouest, quand au nord, on grimpe et dévale en plus des points cardinaux ? Voilà une vie bien morne, à ne jamais voir que de la verdure, pense le nordien. Point d'hiver rude à racler la neige, pour regretter l'été... point d'été sec, à courir la rocaille nue, pour rêver de l'hiver. En toutes saisons, c'est la lande horizontale : le ventre de la terre. Une bien drôle de vie... Mais les dieux, dans leur grande ingéniosité, veillèrent à satisfaire tous les esprits d'homme, se dit aussi le garde. En donnant à la terre toutes sortes de formes et de couleur, chaque cœur est en mesure de se contenter.

La foire et ses artisans cèdent peu à peu la place à d'autres gens. Baladins, taverniers et autres amuseurs s'affairaient déjà à préparer la suite des festivités.
Einarr les observe de loin, fumant paisiblement la pipe. Sa femme est retournée en ville, afin de nourrir et coucher les enfants. Chacun est reparti content. Une friandise pour les enfants, des étoffes... L'homme de la maison s'est même enhardi à se procurer un nouveau cheval. Mais le prix d'une telle bête exige d'avoir la certitude qu'elle résistera aux rigueurs du froid. Einarr se méfie des langues agiles qui savent faire passer la boue pour du bronze. En matière de bétail, il préfère se référer à l'expertise d'un nordien, quand bien même ce dernier aurait fait affaire avec un homme de la plaine au préalable. Aucune main ne fut donc serrée cet après midi.
Tandis qu'il se promène, dans les restes de la foire, la nuit tombe tout à fait. La braise de sa pipe éclaire faiblement son visage anguleux d'une lueur rouge. Le garde est pensif, mais détendu. Il se laisse même aller à fredonner l'air d'une balade bien connue, entre deux bouffées blanches. Voilà alors qu'il retrouve le seigneur du nord. En tant que chef de la garde, il s'était joint au détachement chargé de garantir la sécurité du Jol et du reste de la population en visite... en toute discrétion, naturellement.
« Bonsoir Seigneur. Dit il en approchant, le ton tranquille. Vous paraissez bien pensif. La journée a été longue.
Sa voix, bien qu'empreinte de respect, dénotait toujours quelque note badine. Le tempérament du vieil ours semblait un galet poli par les eaux d'un fleuve tumultueux, mais dont la dureté n'est pas à prouver. D'un souffle, les volutes de tabac montent, en direction du grand manteau de la nuit. Einarr ancre ses prunelles couleur glacier sur les traits discrets du Jol. Un homme qu'il sait si calme, si différent de Varr...
Revenir en haut Aller en bas
Jolgeirr Jorkiel


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 117
Age du personnage : 26 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Gel des muscles - coeur gelé
Age : 27

MessageSujet: Re: [Event] Fin de soirée   Sam 14 Mai - 11:50

Le monde parait petit dans l'ombre d'Einarr et le Jol ne fait pas exception. Alors que le soleil continue à jeter ses derniers feu, il semble au jeune seigneur que l'herbe elle-même se ratatine. Certains auraient peur de cette sensation mais elle est naturelle pour le trentenaire qui a l'habitude de se sentir fragile autour des colosses qui peuplent ses terres. Si à la Foire, tous ne sont pas ce qu'ils semblent être et qu'il est fort possible que la présence derrière lui soit le fait d'un ennemi ou d'un assassin du Vent qui chercherait à venger la mort d'Eir, il ne le sent pas comme ça. Et, à ses yeux, l'absence de sentiment de danger ne fait qu'accentuer la certitude que le Chef de la Garde n'est pas loin.

La voix bourrue et pourtant badaude qui s'élève alors dans le silence vient rapidement confirmer ses soupçons. Il ne sourit pas cependant, restant dans l'impassibilité tranquille et pensive qui le caractérise. Varr aurait bondit sur ses pieds, il aurait rit, se serait excusé peut-être ou aurait immédiatement lancé la conversation sur des sujets aussi inintéressant que la dernière fille passant au marché ou une arme étrange qu'il aurait aperçu à un étal. Il n'est pas Varr. Il n'est pas le Seigneur qu'Einarr aurait aimé voir régner. Ils le savent tous les deux, sans jamais l'avoir explicitement dit et la mort de l'aîné semble toujours mettre comme une distance entre eux. Une distance que le plus jeune n'est pas certain de vouloir combler. Petit, Einarr l'inquiétait. Il était grand, fort, il avait une voix qui portait par dessus le blizard. C'était l'athlète, l'homme accompli, celui de dehors, tellement différent de Geirr, de son amour pour le savoir et les puzzles.

Ses yeux délavés et sans lumière répondent au regard intense du colosse. Il a grandit à présent et a appris à ne plus craindre le garde dont il connaît la loyauté et la valeur. Silencieux, le Seigneur sonde son aîné, calmement, réfléchissant à un moyen de répondre à l'entrée en matière pourtant bien banale du garde, pesant les mots prononcés, jaugeant ceux qui pourraient convenir à une rencontre informelle entre deux notables, l'un plus que l'autre mais tous deux liés au Nord. Doit-il laisser s'exprimer Geirr ou déjà revêtir le manteau de Jol ? Le “Seigneur” semble pourtant interdire toute familiarité. Et malgré tout, il sent une ouverture quelque part, sans vraiment savoir comment ou pourquoi.

“Einarr.” Il a une hésitation légère mais perceptible, avant de reprendre, poli. “Comment se porte votre famille ? Avez-vous tout ce dont vous avez besoin ?”

C'est le rôle d'un Seigneur d'être un père pour son peuple et plus particulièrement ceux qui sont directement sous ses ordres. Surtout si cela peut lui permettre de ne pas répondre à la question sous-jacente de son subordonné. Jamais Jolgeirr ne révèle ce qu'il pense. Il se sait étrange, bizarre , et il préfère dévier les conversations qu'expliquer la raison de sa méditation sur Idunn, la nature, le monde. Le Nord n'a pas le temps pour méditer. Et il est un homme du Nord avant tout. Praticité. Organisation. Ainsi, il permet au quadragénaire d'avancer des doléances personnelles ou professionnelles, selon son choix, ou de partir sur des banalités concernant la foire. A moins qu'il ne l'étonne et rebondisse sur tout autre chose. Avec Einarr – et Jolgeirr a eu de nombreux bleus pour l'apprendre lors des entraînements au combat – il faut s'attendre à tout.

_________________

Entends le SILENCE qui révèle le chant du monde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t18-jolgeirr-jorkiel
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Event] Fin de soirée   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] Fin de soirée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EVENT #2.B] Soirée de gala
» Event — Cette soirée vous est offerte par les Pi-Sigma 8D
» [Event] Soirée à thème
» [Event 1] Soirée d'intégration
» Début de soirée en milieu hostile ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Clan des Plaines :: Brunnr :: La Foire-
Sauter vers: