Partagez | 
 

 Einarr Erlendr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Einarr Erlendr   Jeu 5 Mai - 22:03


Einarr Erlendr



Informations
☩ Âge : 43 ans
☩ Clan : Nord
☩ Métier : Chef de la Garde
☩ Divinité protectrice : Baldr
☩ Pouvoir : Il a une sorte de sixième sens qui lui permet de savoir quand quelqu'un est animé de mauvaises intentions; Malheureusement, il ne sait pas lesquelles ni quelle en est la cible. Et "mauvais", ça va de voler une pomme à tuer un Chef de Clan...
☩ Signes particuliers : Malgré de nombreuses cicatrices un peu partout et deux orteils dévorés par le froid sur le pied droit, il est en parfaite santé.

☩ Prédéfini ?  Oui
☩ Avatar by Knighthead



Physique
L'aube se lève à peine. Les nouvelles recrues de la garde  de Jorkastal commencent à se mettre en mouvement, sous le regard attentif de leur formateur. Arme d’entraînement au poing, ils répètent inlassablement les enchaînements enseignés. Les heures passent, tandis qu'au ciel, le soleil poursuit sa course. Un peu avant midi, un homme apparaît. Sous l'ordre de leur supérieur, les recrues s'alignent. Silence.

Cet homme est un colosse. Il doit bien avoisiner les deux mètres. Sa carrure est toute aussi impressionnante : larges épaules, membres épais, musculature saillante. Il semble une sculpture brute, taillée dans la dure pierre du nord.
Un nez droit, autoritaire, un menton et une mâchoire anguleuse : son visage a le trait carré. Le regard qu'il affiche exprime une certaine sévérité pondérée par l'âge. Ses petits yeux, couleur glacier, apparaissent sous des sourcils broussailleux et  les rides de l'âge. Il a le crâne rasé, mais porte une moustache brune touffue, sagement disciplinée en forme de croc.
Entre les fourrures, les toiles de laine et l'armure de cuir, on distingue des parcelles de peau. A la manière d'une gravure sur écorce, elle porte les marques d'une existence belliqueuse : des cicatrices en nombre. On en devine autant sous les couches de vêtement. Quelques bijoux de cuir viennent accentuer encore sa virilité : torque, bracelets.
Il dégage une prestance certaine. Un charisme renforcé par le calme et la fausse lenteur avec lesquels il se déplace. Tel un torrent en hiver, il va paisiblement, sans laisser présager des déchaînements typiques du printemps. C'est une force tranquille, un vieil ours.
« Quel est ton nom, recrue ?
Dit il alors d'une voix grave et ferme.
« Jan Olason, chef.
-Et bien, Jan, fils d'Ola, est ce une correcte façon de tenir ton bouclier ?
La recrue baisse les yeux, regarde à droite, puis à gauche, avant de corriger la position de son bouclier.
« Je suis désolé, chef.
L'homme s'écarte de quelques pas, de manière à pouvoir porter le regard sur toute l'assemblée.
« Bien porter son bouclier ne sert pas seulement à vous faire bien voir de vos supérieurs. Dit il. Les recrues ne réagissent pas, ignorant si le rire est autorisé. Cela sert, avant tout, à vous sauver la vie.
Il leur adresse un regard bienveillant, avant de se pencher sur l'épaule du formateur.
« Reprenez, je vous prie.
D'un signe de la main, ce dernier les renvoie à leurs exercices. Il savent que l’œil inquisiteur du chef de la garde les surveilles. Mais ils savent aussi que c'est à ce prix qu'ils deviendront les meilleurs guerriers d'Eyland.

Caractère
La légère bruine s'est changée en brouillard de givre, tandis que tombe à l'horizon le soleil. En ce début de printemps, on assiste encore aux dernières estocades d'un hiver à l'agonie. Tandis que la pénombre s'immisce lentement entre les rues de la blanche Jorkastal, faisant vibrer le mur de glace d'un reflet bleu, les travailleurs rentrent chez eux. Hommes du nord puissants, solides, comme le métal qu'ils extraient avec ferveur : certains s'accordent une détente bien mérité à la taverne, avant de prendre le chemin du foyer.
Le petit débit de boisson coincé entre deux habitations, en aval de la place du marché, accueille les plus braves. La chaleur de l'âtre imposant embrasse le visiteur, à peine la porte poussée. Au dessus de la pierre tiède se croisent la hache et la pioche, comme un rappel du savoir faire des gens des montagnes. Une odeur persistante de viande, de poisson, d'herbes, de terre et de bière flotte dans l'air, tandis que l'on rit et chante. La montagne est froide, mais le cœur des hommes est chaud.
Perché sur un banc, le brasier dans le dos, deux soldats accompagnent un tiers en chanson, tandis qu'un musicien s'affaire à couvrir les fausses notes de sa flûte d'os.
« Qui est cet homme, au milieu des soldats ?
Questionne l'un des spectateurs, à l'adresse de son voisin. Ce dernier lui adresse un regard étonné.
« Vous n'êtes pas d'ici, vous. Dit il d'un ton tranquille, tout en regardant dans le fond de sa choppe. C'est Einarr Erlendr, le chef de la garde.
-Je vois. Le voyageur commande à boire à son tour. Il semble proche de ses hommes.
-C'est un grand guerrier et un meneur d'hommes. Il est généralement aimé d'eux.
Répond l'autre en haussant vaguement les épaules. C'est pour cela qu'ils le respectent.
-C'est ce que l'on dit de vous, les gens du nord.

Le natif esquisse un sourire, visiblement flatté.
« C'est bien vrai. Son regard se reporte sur le chef de la garde. Einarr Erlendr est un vrai homme du nord : droit, loyal... il sait ce qu'il fait et le fait bien. C'est quelqu'un de très exigent : il attend le meilleur des soldats et ne se prive pas de leur rappeler. Avec lui, les choses doivent être bien ordonnées.
-Ce n'est pas l'impression que j'en ai, à le voir ainsi se donner en spectacle.

Réplique le voyageur. Le premier pose la main sur son épaule.
« La discipline ne prend corps que lorsqu'on l'associe à la véritable chaleur humaine. Vous autres, les gens du sud, ne pouvez pas comprendre cela... il vous manque la rigueur... le froid... c'est ça, l'esprit du nord : l'unité !
-Si vous le dites.
-Mais, naturellement !
Il fait signe au tenancier d'approcher. Tenez : Vidar, mon fils...J'ignore quel mal le rongeait, ce pauvre enfant... mais rien ne semblait à même de demeurer dans son esprit entêté. Ce n'est pas faute d'avoir essayé : il ne pensait qu'à courir les femmes. Enfin, mon épouse et moi avons décidé de l'envoyer dans la garde et... je peux vous dire que depuis, il file droit.
Le tenancier rempli abondamment la choppe du plus vieux.
« Tout cela, je le dois à Einarr Erlendr. Sa patience a ramené la paix dans mon foyer... Ah ! Il ne s'en est pas tenu à sa première impression, avec Vidar : autrement, je l'aurais retrouvé à traîner on ne sait où dans la minute. Non, rien de tout cela. C'est un finaud, en vérité. Il sait cerner les gens.
A ces mots, l'homme lève sa choppe et s'écrie, le regard braqué sur le chef de la garde.
« Celle ci est à ta santé, Einarr !
-Pour qui était ce jusqu'à présent ?

Réplique l'intéressé, d'une voix forte, en riant. Quelques rires s'élèvent, tandis que la musique reprend de plus belle. L'homme se penche alors sur le visiteur et ajoute, un brin mystérieux.
« N'allez pas, en revanche, le pousser à la boisson : on lui prête mauvais tempérament. D'aucun disent même qu'il se modère.
-Une forte personnalité, pour un peuple fort.

Conclu le voyageur en trinquant.



Histoire
« Non père ! Reste encore un moment.
-Allons bon, aurais tu encore peur du loup Fenrir ?
-Jonna est une froussarde.
-Tais-toi Ulrik !
-Jonna !
Intervient une voix féminine. Est ce une façon de parler à ton frère ? Et toi, Ulrik : quel intérêt as tu à dédaigner ta petite sœur ?
-A votre place, j'écouterais votre mère.

Ajoute Einarr, mimant la crainte, le regard pétillant de malice. Les enfants gloussent.
« Einarr, j'espère que tu ne te moques pas dans mon dos...
-Que vas tu chercher ?

Réplique t'il de sa voix rauque caractéristique.
« Votre mère a raison. Reprend t'il. Prenez un peu exemple sur Siri et Björn... ce n'est pas tous les jours que vous êtes sages, tous les deux. Vous avez quelque chose à vous reprocher ?
Il adresse au frère et à la sœur un regard amusé mêlé d'une touche de sévérité.
« Maman nous a autorisé à aller au marché.
Commente Siri.
« Ah, je vois... et vous en avez très certainement profité pour filer, ce n'est pas vrai ?
-Ah, non ! Pas vrai du tout.
-Bon.

Le colosse entreprend de se lever, mais la petite Jonna le retient.
« Pourquoi tu ne nous raconte pas une histoire ?
-Les histoire sont pour les enfants.
-C'est vrai Ulrik. Mais tes frère et sœurs ne sont pas encore de jeunes hommes, comme toi. Ils peuvent bien en entendre une, si ça leur fait plaisir.

L'aîné acquiesce d'un geste cérémonieux.
« Bien ! S'exclame Einarr. Qu'est ce que vous voudriez entendre ?
-L'histoire de Thor !

Dit Björn, avant d'être repris par Siri.
« Non, moi je veux entendre l'histoire de Freyja.
-Moi, dit alors Jonna, je veux l'histoire de papa.

Un bref silence s'abat sur leurs têtes, sous le regard étonné du père.
« Oui, moi aussi.
-Moi aussi.

Einarr esquisse un large sourire, faisant rouler entre ses doigts le bout de sa moustache.
« Oh, si vous voulez. Mmh... mais par où commencer ?
-Tu es né où ?
-Heh ! Dans un petit village de rien du tout, quelque part entre ici et Asketill... Mmh...

Il prend quelques secondes pour réfléchir. Son visage traduit un genre de contentement serein et son regard semble indiquer la plongée dans de vieux souvenirs.
« Ma famille travaillait dans le bois. Un métier dur, mais qui vous forge le corps et le caractère. Heh !
Ses yeux pétillent, alors qu'il s'allume une pipe.
« J'étais l'aîné, tout comme toi, Ulrik.
Ce dernier lève la tête, soudain happé par le récit.
« Tu avais combien de frères et sœurs ?
-Cinq.
-Cinq ?!
S'exclament Jonna et Siri, avant que la première ne poursuive. Ça veut dire que je pourrais avoir une petite sœur, encore ?
-Attention à ce que tu vas leur raconter.

Dit soudain la voix de la mère de famille, à travers les tentures. Einarr glousse, puis recrache un peu de fumée.
« Six, ce n'est pas un chiffre extraordinaire, à condition de travailler dur pour nourrir tout le monde. L'exploitation du bois fait d'excellents métiers : j'ai beaucoup aimé ça, mes jeunes années... Le bout de sa pipe cogne doucement ses dents blanches, tandis qu'il regarde dans le vague un court instant. Mais Baldr avait d'autres projets pour moi.
-Quoi comme projets ?

Demande Björn, aussitôt interrompu par Ulrik.
« Laisse le raconter.
Einarr poursuit, comme si de rien n’était.
« Il est courant que la garde de Jorkastal parcoure le territoire du Nord en reconnaissance. Dit-il d’un ton professoral. La capitale se doit de garantir l’état de ses frontières et demeurer informé de tout ce qui se passe.
Il se penche légèrement en avant, ajoutant un peu de mystère à sa dernière phrase, dans son intonation. Ulrik hausse les épaules, l’air amusé.
« Un jour, le capitaine de la garde est venu me parler. Reprend l'homme. J'avais, la veille, abattu plus d'arbres que tous les autres : ces arbres de nos forêts, dont le bois dur fait de solides bâtisses. Mon exploit était, semble t'il, parvenu jusqu'aux oreilles du capitaine. Il m'a dit avoir été quelque peu impressionné et qu'il souhaitait me mettre à l'épreuve.
Einarr marque une courte pause dans son récit, le temps d'expirer un peu de fumée.
« On s'est donc retrouvé un peu plus tard, dans un coin un peu dégagé où ils avaient monté le campement. Il devait bien y avoir une dizaine d'homme à regarder, un peu curieux. Le capitaine m'a  demandé de choisir une arme... j'ai donc pris ma vieille hache.
-Celle la ?

Demande Siri, en pointant l'arme de service de son père.
« Non, pas celle la. Une de bûcheron, avec un manche plus court.
-Oh.

-Après quoi, on s'est échangé quelques coups, comme ça se fait à l’entraînement. Oh, il m'a bien ridiculisé, naturellement. Je n'avais pas l'air fin. Il esquisse un léger sourire. J'étais jeune, je voulais lui en mettre plein la vue. Mais pensez vous ! Il en avait vu d'autres ! Et des plus coriaces... Alors j'ai brassé l'air pendant une ou deux minutes, tandis qu'il esquivait. Tout le campement se payait ma tête.
Les enfants ne bougent pas, attentifs.
« Mais pour une raison ou une autre, il a dû estimer que ce n'était pas trop mal. Le lendemain, il m'a proposé d'intégrer la garde et de venir à Jorkastal avec eux.
-Et alors ?

Demande Jonna.
« Oh, je n'ai pas hésité longtemps, tu sais. Un capitaine qui vous offre une telle opportunité... Vous savez, quand on vient de nulle part, on n'a pas beaucoup d'ambition : on apprend le métier de son père et c'est tout. On ne choisi pas son destin. Une telle proposition, c'était un honneur... un cadeau des dieux. Je ne pouvais pas refuser.
-Et alors tu es devenu le chef.
-Non, bien sur !
Réplique t'il en riant. Au début, on commence soldat, ma chérie. Cela dit, je m'en sortais plutôt bien. Ma famille vivait plus confortablement, grâce à l'argent que je leur envoyais. Ça me donnait la volonté de persévérer. Sans me vanter, j'étais plus fort et plus déterminé que beaucoup de citadins. Dit il en roulant sa moustache entre le pouce et l'index. L’œil des garçons brille d'une lueur admirative. De fil en aiguille, j'ai tracé mon petit bonhomme de chemin, jusqu'à intégrer la garde personnelle de Jolsvalt.
Le visage de son épouse apparaît, tandis que l'ombre de sa silhouette se dessine à travers la tenture qui sépare les lits des enfants du reste de la demeure.
« Tout se passe bien ? S'enquit elle. Ne les fais pas veiller trop tard.
-Ne t'en fais donc pas.

Réplique Einarr. Elle s'en retourne à ses occupations, les bras chargé d'un panier.
« J'étais devenu fort habile à la hache et au bouclier. Me vaincre était devenu un petit jeu, avec les gars. Il s'arrête un bref instant, comme pour mieux savourer l'anecdote. Ça s'est traduit par une nouvelle promotion, en tant que formateur des recrues. Ah, ce furent de belles années...
-Alors tu es devenu le maître de Varr.
-Oh, un peu de déférence, Siri.
Gronde Einarr, l'air soudain sévère. Un bref silence s'impose. Puis, il se radoucit un peu. J'ai effectivement eu l'honneur d'enseigner à notre regretté Varr.
Personne ne pipe mot.
« C'était un homme rare, promit à...
Il ne termine pas sa phrase, la voix traversée d'une certaine émotion. Le regard d'Ulrik s'assombrit, comme s'il venait de comprendre quelque chose. Dans le même temps, celui d'Einarr se durcit imperceptiblement, rivé dans les images d'un passé révolu.
« Mais les dieux l'ont rappelé à eux... ce qui a permit à notre respecté Jolgeirr d'accomplir son destin.
-Pourquoi ont ils fais ça, père ?
-Nul ne peut le dire, Jonna. Mais certains sacrifices sont parfois nécessaires, pour permettre à la fortune de réaliser ses desseins. Jolgeirr était peut être la seule main véritablement à même de mener son peuple vers la grandeur.

Il prend quelques secondes pour fumer, le regard dissipé dans le vague. L'homme est pensif et il n'est guère difficile de saisir vers qui ses souvenirs ont choisi de raviver les images. Il rompt finalement le silence, repartant sur son ton tranquille habituel.
« L'année d'après, j'épousais votre mère.
Les filles gloussent.
« Ulrik, tu es né dans les mois qui suivirent le mariage.
Celui ci hausse les épaules, tout en esquissant un petit sourire.
« L'année suivante, ce fut Siri.
Dit il en se penchant sur la jeune fille.
« Trois ans plus tard, Björn.
L'enfant rit, alors que son père lui chatouille le ventre.
« Et finalement, ma petite Jonna, il y a cinq ans.
-Presque six !
-Presque six.
-Quand est ce que tu es devenu chef de la garde ?

Interrompt Ulrik.
« C'est arrivé environs un an après le décès de Jolsvalt. Répond Einarr, l'air un brin solennel. Et voilà où nous en sommes !
-Je voudrais être garde, moi aussi. Dit Ulrik, bras croisés. Après mon rituel, je serai garde et on se battra pour le nord, ensemble.
-Oh, j'en suis sûr, mon fils.
Il pose sa large main sur l'épaule du garçon. Tu es de mon sang et c'est un sang fort des gens du nord.
-Moi aussi, je veux être garde.
-Les femmes ne sont pas gardes, Siri. Mais libre à toi d'épouser l'un d'eux, si vivre dans l'honneur des protecteurs de notre peuple te correspond.
-Moi, je préfère faire comme maman.

Einarr rit, avant d'ébouriffer la chevelure de Jonna. Il se lève alors.
« A présent, il est grand temps de dormir.
-Je n'ai pas sommeil, moi.
Soupire Siri. Jonna regarde son frère, à côté d'elle.
-Regarde, Björn il dort... il a même pas écouté la fin de l'histoire.
-Dépêchez vous donc de l'imiter.

Quelques protestations s'élèvent, aussitôt modérées par l'autorité du grand frère. Einarr referme la tenture, avant de s'en retourner auprès de l'âtre, dans la pièce principale. Son épouse s'affaire encore à quelque ouvrage.
« Tu n'est pas couchée ?
-Je t'attendais.

Dit elle. L'homme s'en va fouiller dans une petite caissette.
« Il est tard Einarr, tu crois que c'est le moment de boire ?
-Ce récit m'a donné soif.
-Je vais te chercher du lait, dans ce cas.
-Voyons, ce n'est rien qu'une petite goutte.
-Einarr...
Son intonation est sèche. Pas à la maison. Tu as promis.
Il soupire, légèrement agacé.
« Soit. Allons dormir, alors.
Il remet une bûche dans le feu, pour la nuit. Les braises dureront jusqu'à l'aube.



Le forum et vous
☩ Comment avez-vous connu le forum ? Topsite, très probablement.
☩ A première vue, que changeriez-vous sur le forum ? Je préciserais bien les formules de politesse/salutation en vigueur dans les différents clans, de manière à éviter les incohérences et les variations, quand on s'adresse à quelqu'un qui n'a pas le même statut hiérarchique (ou, du coup, préciser si tout le monde se parle de la même façon).
☩ A quel rythme répondez-vous généralement ? Alors, ça dépend des périodes, mais je dirais : généralement deux à trois fois par semaine. Cependant, j'ai des périodes de baisse d'activité, comme de hausse, c'est assez variable.

☩ Si vous quittez le forum un jour, préférez-vous que votre personnage...
[] disparaisse sans laisser de trace dans le vaste monde d'Eyland
[X] meure dans des circonstances aussi logiques que possible (afin de ne pas bloquer le poste de chef de la garde)
[] devienne un PNJ et soit incarné par le staff à l'occasion par exemple de quêtes ou d'events
[] devienne un prédéfini et soit proposé à l'adoption
[] Autre

☩ Et la question qui tue... gâteau au miel ou clafoutis aux cerises ? What a Face Je déteste le clafoutis, personnellement.


© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Siobhán Ragnvald


avatar


Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 144
Age du personnage : 31 ans
Divinité protectrice : Idunn
Pouvoir : Transfert de propriétés végétales

MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   Jeu 5 Mai - 22:14

Bienvenue sur le forum!

Bon courage pour la suite de la rédaction de ta fiche, j'ai hate d'en lire d'avantage ♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t64-siobhan-ragnvald-herboriste-fille-d-idunn http://www.ewilanrpg.com/
Jolgeirr Jorkiel


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 120
Age du personnage : 26 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Gel des muscles - coeur gelé
Age : 27

MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   Jeu 5 Mai - 22:21

Officiellement bienvenue par ici. J'aime beaucoup le caractère que tu as développé et la façon dont tu vois les gens du Nord. Einarr et Jolgeirr ont la même vision de leur Clan, c'est chouette.

(Et pour information, le titre de le Jolgeirr, c'est Jolgeirr ou le Jol. Seigneur marche aussi.)

Bon courage pour la suite que je lirais avec plaisir !

_________________

Entends le SILENCE qui révèle le chant du monde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t18-jolgeirr-jorkiel
Dagheidr Dalgaard


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 280
Age du personnage : 19 ans
Divinité protectrice : Frigg
Pouvoir : Amplification des émotions
Age : 25

MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   Jeu 5 Mai - 23:08

Et un bienvenue plus officiel parmi nous ! Pour ne pas répéter ce qu'ont dit mes voisins du dessus je devrais ne rien dire... mais je vais répéter quand même XD pour l'instant ça s'annonce très bien, j'ai vraiment hâte de lire la suite et de jouer avec toi, Dagheidr étant la fiancée du Jol on devrait facilement trouver une occasion =)

Concernant les salutations c'est une bonne idée en effet, on va en discuter, même si en raison de nos emplois du temps divers et autres IRL chargés ça peut prendre quelques jours avant d'avoir le récapitulatif qui va bien ^^

(et encore merci d'avoir été directement demander au support de LOL ce qu'ils pensaient de cette histoire d'avatars, tu peux pas imaginer à quel point ça m'a fait plaisir de voir ça *pluie de gâtomiels*)

_________________

Ecoute le chant du monde, et CHANTE avec lui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t17-dagheidr-dalgaard http://stigandr.forumactif.org/
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   Jeu 5 Mai - 23:14

Merci à vous et merci pour les infos, mon Jol (ça me sera bien utile ! 8D ) !

Dagheidr > oui, un RP sera avec plaisir, naturellement !
Concernant le support, j'ai été assez surpris de leur réactivité et de leur gentillesse ! Si cela peut servir la cause d'autres avatars, c'est toujours ça de pris ! /o

Je vous avertirai quand tout sera terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Aslaug Mìrskytar


avatar


Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 75
Age du personnage : 20 ans
Divinité protectrice : Tyr
Pouvoir : Inertie à létalité variable

MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   Ven 6 Mai - 20:45

Bienvenue parmi nous ! Je ne peux qu'approuver le choix de personnage~

_________________

Au nom du Vent
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t19-aslaug-mirskytar
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   Sam 7 Mai - 15:17

Merci ! Smile

Ma fiche est à présent terminée, j'attends vos retours. /o
Revenir en haut Aller en bas
Jolgeirr Jorkiel


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 120
Age du personnage : 26 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Gel des muscles - coeur gelé
Age : 27

MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   Sam 7 Mai - 16:20

Et bien, une jolie petite fiche que tout ça. Tu as su donner vie à la famille et tu as bien cerné le caractère d'Einarr. Il n'y a donc aucune raison pour que tu ne sois pas validé dès maintenant Smile

Si ça te dit, je suis en train de terminer un rp à la Foire avec Jolgeirr. C'est libre, tu es bienvenue si tu veux. En attendant, bienvenue parmi nous !

Félicitations, ta fiche est validée ! N'oublie pas de recenser l'avatar de ton personnage dans le topic prévu à cette effet, c'est la dernière étape pour que tout soit en ordre.

Tu peux désormais créer carnet et éventuellement fiche de liens, ajouter les raccourcis de la fiche de personnage et du carnet dans ton profil, et aller chercher un partenaire de jeu dans cette section si tu n'en as pas déjà !

Bon jeu sur Stigandr, et au plaisir de se croiser en Eyland !

_________________

Entends le SILENCE qui révèle le chant du monde

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t18-jolgeirr-jorkiel
Reiel Saemansson


avatar


Date d'inscription : 21/01/2016
Messages : 114
Age du personnage : 18
Divinité protectrice : Loki
Pouvoir : Invocation d'images
Age : 22

MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   Sam 7 Mai - 16:28

Bienvenue parmi nous, et toutes mes félicitations pour cette fiche validée! Voilà donc un premier prédéfini adopté, c'est un excellent signe! Et puis, Braum, il est sympa.

_________________

Avatar utilisé avec la permission de WiseSnailArt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 171
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   Dim 8 Mai - 1:31

Bienvenue officiellement parmi nous O/.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Einarr Erlendr   

Revenir en haut Aller en bas
 
Einarr Erlendr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Création et gestion des personnages :: Fiche de personnage :: Fiches des disparus-
Sauter vers: