Partagez | 
 

 Sur la route D'illuinsborg!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 168
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Sur la route D'illuinsborg!   Jeu 5 Mai - 20:12

« Il y a  toujours des problèmes sur le retour, faut dire qu'un chargement entier de métal dans un pays où celui-ci est extrêmement rare ça attire forcément les ennuis. Et croyez-moi, le danger est partout. On peut croire à une attaque du clan de la nuit en mode « massacre ». On aurait aussi pu croire que le clan du vent aller semé des nids de dragons-fées partout sur le chemin (ils en sont capable d'après les rumeurs). La plupart des hommes aimeraient bien, au moins ils auraient affaire à un adversaire concret. La vérité estvbeaucoup perverse et vicieuse... Car l'ennemi est partout.  Sachez serviteurs du dragon que notre clan n'est pas exempte de défauts, et c'est maintenant que notre rôle est le plus précieux. On va avoir du boulot, c'est moi qui vous le dis. Alors pas question de finasser. Ivor, va avec ton camarade vérifié s'il n'y a pas des embuscades. N'oubliez pas de regarder dans les arbres, puis plus tard les chemins au dessus et tout. Si vous repérez des ennemis jouez pas les héros et revenez. Ils ont des pouvoirs pas nous en plus ils auront sûrement l 'avantage du nombre. Toi et toi, vous êtes doué pour jouer les espions, et ben c'est votre jour de chance, vous allez avoir une mission qui fera plaisir à notre seigneur si elle est mise à bien. Protéger le métal des intrus qui se sont infiltrés dans le clan, voire des gardes corrompus. Le reste patrouiller autour des principaux chargement en métal et surtout, vérifier que toutes les mesures anti-dragons fées soient prises, vérifier aussi que personne ne nous observe de loin, n'oubliez pas de surveiller les gardes, le plus discrètement possible ça va de soit.»

Il prit un silence.

« Je ne le répéterai sûrement jamais assez, mais pour ceux qui pensent que ces activités n'ont rien à voir avec l'assassina ils se trompent. Enfin si vous pouvez les évitez, mais la moitié de ceux qui ont pas pris l’entraînement au sérieux sont en prison... l'autre moitié est morte. Il vous faudra de la patience, de l'observation, il vous faudra glaner des renseignement le plus rapidement possible et surtout le plus discrètement, il vous faudra de l'imagination, de la discrétion et par dessus tout de l'improvisation. Ah et n'oubliez pas d’éviter sous-estimez votre adversaire. La plupart des gardes et mercenaires se doutent déjà de quelques choses. Ce n'est pas comme si c'était tout les ans la même routines... Bonne chance... »


Hjalmar avait eut un ton glacial absolument tout le long, personne ne l'avait contredit et personne n'avait envie de lui poser des questions. Tout le monde se mit à leur tâches, ce fût que quand le dernier apprentis assassin partit qu'il se permit de pousser un soupir de soulagement. Bon, il allait faire semblant d'inspecter les travaux pratiques donner un ou deux conseils quand il tombait sur un groupe en action et repartir se promener. La tension dans la caravane était palpable, en effet chaque année ils avaient leur lot de problèmes et de choses qui n'allaient pas bien. Chaque année une erreur humaine, un groupe de voleur ou une corruption quelconque faisait qu'ils perdaient une partie du métal récolter. Les choses pouvaient aller vite, très vite.

Soudain il tomba sur une jeune femme, presque une enfant, qui avait le dos déformé. Cela n'était pas de naissance, cela se voyait que trop bien. C'était un fléau chez le clan du dragon. Hjalmar se sentit (une fois n'est pas coutume) touché par cette jeune fille. C'est pour cela qu'il s'approcha sans mauvaise intention aucune. Bien évidement Hjalmar n'allait pas dire tout le mal qu'il pensait de ce fléau...

-Eh ben fillette, tu as déjà l'air d'avoir prouvé ta dévotion à Illuin. J'espère que notre seigneur t'a donné une vie plus décente car tu as l'air de l'avoir sacrément bien mérité.

Hjalmar regarda la jeune femme avec un regard dure et froid, mais les apparences étaient trompeuses.

-Alors dit-moi, est-ce que le seigneur Illuin t'a justement récompensé ? Parle sans craintes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sur la route D'illuinsborg!   Dim 8 Mai - 3:13

Le silence régnait comme une chape de plomb sur toute l'assemblée. civils et mercenaires avaient stoppé temporairement toute activité. Les regards convergeaient tous vers celui qui avait pris la direction du convoi. Quelque minutes avant le départ de la foire. L'homme rappelait des règle de bases évidente en terme de sécurité. Et pourtant, je n'arrivais pas a me concentrer suffisamment pour canaliser vraiment toute mon attention à suivre le monologue. Bon, je l'entendais sans vraiment l'écouter.
A vrai dire, ne pas voir la personne qui parle y est probablement pour quelque chose. Sans visage à fixer, mes yeux se perdent nerveusement dans la contemplation d'un milieu de dos en face de moi. L'idée de me faufiler dans la foule pour me rapprocher me traverse l'esprit. Mais bousculer mes paires s'avérait être une insulte que je me dispenserai bien de proférer. Et puis au vue des hygiènes corporelles très... hétéroclites. Je n'avais vraiment pas envie de trop m'approcher de mes semblables. Mesure de prudence pour mes sens.

Donc cachée au milieu d'une foret de torses, je pouvais me permettre de laisser dériver mes pensées comme à mon habitude. Je tourne la tête, fais bouger mes mains, écoute un chant d’insecte pas loin, tourne la tête a l'envol bruyant d'un oiseau. Et puis je peux m’empêcher d'observer distraitement les réactions de la foule. Si immobile.
Cette dernière ne tarie pas d'éloge silencieuse : Malgré les visage fermés et durs, elle est littéralement en apnée face aux mots de l'homme. A la moindre suspension dans ce discours, tous ces gens semblaient s'accorder ensemble pour reprendre leurs respirations dans un même haussement d'épaule, un même souffle discret. Je trouvais cette présence impressionnante, l'homme doit être intimidants pour tenir tous ces gens en otage avec les mots.

Je perçois confusément un une formule de salutation. Ô combien libératrice apparemment. Puisque soudainement, les gens respirent plus librement. L'immobilité disparaît et tout le monde vague à ses précédentes occupation. La foule se disperse spontanément et l'engrenage bien huilé reprend doucement sa rotation quotidienne.

Je cherche des yeux le vieux Eivind, mon tuteur. Je reconnais la silhouette longiligne de l’orfèvre. Il est juste quelques mètre a peine plus loin et arbore un visage grave que je ne lui reconnais pas vraiment. Ça lui donne un air de vieux sage inquiet. Par mimétisme, j'en serais presque nerveuse.

Mes pas me guident à lui et après un échange vague, il me libère mes instructions. L'ordre du jour est d'essayer de se rendre utile auprès de tous. Je commence donc à retendre une bâche d'un chariot trop molle à mon goût. Le vent peut s'amuser à la déchirer. Cette possibilité pourrait nous retarder ou nous faire perdre du métal. Une fois chose faite, je fais des allers et retour auprès de différents adultes occupés qui gravitent autours. Je les affranchi de petites commissions à faire, de messages a transmettre. Je reste donc quelques dizaines de minutes à cavaler de droite a gauche pour finir les préparatifs.


Le voyage commence doucement. Ça y est. Nous sommes sur le départs. Après avoir transmis un ultime mot a un homme en queue de convoi, je commence à essayer de remonter doucement pour atteindre le chariot de mon tuteur. Du moins, juste le temps de reprendre mon souffle.

-Eh ben fillette, tu as déjà l'air d'avoir prouvé ta dévotion à Illuin. J'espère que notre seigneur t'a donné une vie plus décente car tu as l'air de l'avoir sacrément bien mérité.

Je redresse la tête pour faire face a l'homme qui me regarde de son œil glacé. Mon cœur s'emballe, mais je tiens à ce que mon visage reste imperméable a toute émotion. Pourquoi serais je coupable ? Ce n'est qu'un allier. Probablement un vétéran si j'en crois son accoutrement et sa cicatrice

-Alors dit-moi, est-ce que le seigneur Illuin t'a justement récompensé ? Parle sans craintes!

A t-il flairé quelque chose pour qu'il rajoute cette dernière phrase ? Probable, Eivind dit que je suis trop immature pour être bonne actrice.
Je suis un instant tenté de lui dire que même si je considère vraiment la déité qu'est Iluin, il n'y est pas pour grand chose dans ma vie, qu'il a probablement autre chose a faire que de se pencher sur mon cas. J'aurais même pu ajouter que je suis allée à la mine parce que l'on me le demandait et pas vraiment par dévotion. Que je me laissais un peu vivre à la facilité et que je remettais pas en cause ma foi uniquement pour ne pas m'encombrer de pensées trop complexe pour mon cerveau. Ou même que ce qui m’intéressait dans la religion était le mystique dont les prêtes se paraient, parce que les non dits et les mystères me laissaient plus rêveuse que la moindre de leur paroles.
Mais ce serait trop long a expliquer et pas vraiment digne d’intérêt.

«  Oui, monsieur. Je vous garantis que monseigneur Illuin sait récompenser la dévotion de ceux qui lui sont fidèles.  »

Je lui offre un sourire faux. Un bel accompagnement avec ces mots creux, bourrés de fanatisme et de complaisance. Les phrases que je répètent pour mettre un terme rapidement à certains sujet de conversation.

« Je peux vous être utile ? »

C'était la phrase qui était venu spontanément après. Parce que même si je n'ai jamais été la parfaite membre du clan en terme de caractère, j'étais quand même pétrie de bonne volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 168
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: Sur la route D'illuinsborg!   Ven 13 Mai - 18:13




La réponse était évidente, pour tout dire le vieille homme s'y attendait un peu. Hjalmar eut un petit sourire en coin, ce sourire pouvait faire peur, autant le dire tout de suite. Il savait que la petite en disait le moins possible pour éviter les ennuis. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Un vieux borgne visiblement fervent serviteur du dragon qui pose des questions, ça en avait intimidé plus d'un. Puis fallait le dire, elle avait du mal a être convaincante. ça devait donc être une brave petite, honnête et surtout incapable de mentir. Un défaut pour certains, une qualité pour d'autres. Malheureusement, dans le clan du dragon c'était souvent un défaut. Il décida cependant de jouer le jeu, le but n'était pas de faire son inquisiteur. Heureusement pour la jeune fille sinon elle aurait eut du soucis à se faire. Il ne demanda cependant ni explications supplémentaires, ni justification à une si piètre prestation. Elle n'était pas un de ses apprentis. Eux auraient déjà étaient la cible de sarcasmes bien sentis. Elle pouvait certainement survivre sans trop à avoir a caché le vérité. C'était sûrement mieux comme ça.

Il ne pût cependant pas s'empêcher de la regarder avec un regard froid et pénétrant pour voir le moindre détail. Il était trop tranquille, il savait que dans tout les cas rien de ce qu'il ferait lui retomberait dessus. Les règles étaient différentes que dans les circonstances habituelles... Le rôle de chasseur et de chasser ne risquait pas de s'inverser au moindre faux pas. Cela faisait un bien fou, cependant il fallait bien le dire il se ramollissait. Cela était angoissant et faisait un bien fou à la fois.



-Mon nom est Hjalmar Thorbjörn, je suis mercenaire. Mon œil je l'ai dédié à Illuin et il m'a donné beaucoup de connaissances en retour... Mais vois-tu je vais pas t'embêter avec de pareilles histoires.  


Il essaya de réfléchir à un moyen de faire moins peur, c'était difficile de faire moins peur. Même avec des années de pratiques c'était difficile. Alors quand il ne s'était pas préparé, qu'il y allait sur un coup de tête et qu'il utilisait son autorité pour avoir des infos... C'était un mauvais calcule... Ou de la flemme. Sûrement un subtile mélange des deux. Devoir toujours s’occuper de mioches vous fatigue nerveusement. Bien sûr Hjalmar était lui aussi loin de croire qu'Illuin les observait et les guidaient vraiment, cependant il n'avait pas intérêt à dire le contraire ici et maintenant. Il tenait à sa tête. Pour tout dire, lui n'avait aucune envie de connaitre les mystères d'Illuin. Il n'avait non plus aucune envie de le voir un jour. C'était qu'un gros lézard au fond de sa caverne. Tel un vieux comptant chacun de ses sous sans jamais les dépenser.

-Croyez-moi, je suis très heureux que le seigneur Illuin ait pensé à vous. Hum, vous savez un vieux ça commence à avoir besoin de beaucoup de choses. Cependant, si vous commenciez par me dire qu'elle est votre métier, je suis sûr que vous pourriez être mieux à même de m'aider.  Tu n'a pas l'air de manquer de ressources! Tu n'aurais pas quelques compétences en herboristerie par hasard? Ou du moins tu sais masser?

Et de la ressources il en fallait pour survivre dans ce clan de taré. Il aurait bien prit une de ses potion à Zlakto s'il avait été là.   Il s'efforça néanmoins de se calmer et de sourire un peu. Après tout... S'il continuait à faire sa figure d'inquisiteur il ne pourrait pas tiré grand chose. De toute façon la petit allait lui répondre... Et il aurait l'information qu'il souhaitait... Le reste au final n'avait que très peu d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sur la route D'illuinsborg!   Lun 23 Mai - 17:57

L'homme eu un sourire féroce. D'habitude, je fuis les propriétaires de ce genre de rictus. J'ai l'impression qu'il a déceler quelque chose qu'il ne fallait pas. Pourtant, j'ai rien a me reprocher. Du moins... Je crois ? Son regard m'en fait douter. Je me surprends à être en apnée face à ses paroles.

-Mon nom est Hjalmar Thorbjörn, je suis mercenaire. Mon œil je l'ai dédié à Illuin et il m'a donné beaucoup de connaissances en retour... Mais vois-tu je vais pas t'embêter avec de pareilles histoires.  

- Dans ce cas, excusez moi de ne pas m'être présenté. Je m'appelle Sigrit Aegileif et je suis une apprentie orfèvre du maitre artisan Eivind !


Je reprends mon souffle.Tenaillé entre la peur et la curiosité, cette dernière remplace bien vite ce sentiment oppressant d'intimidation. Ma tête se redresse soudainement, piquée au vif par de multiples questions qui polluent le fil de mes pensées. Mon cerveau semble attiré par ces pareilles histoires, un peu comme un insecte nocturne par une flamme.
C'est triste que ce schéma récurent se reproduise encore et encore. A croire que je subis mon tempérament : Tout ce que l'on peut me raconter m'attire, en dépits du bon sens, de l'instinct de survie ou toute autre bagatelles de l'esprit. Comme une addiction que j'aurais développée pendant que la mélopée métallique des mines berçait mes journées.

-Croyez-moi, je suis très heureux que le seigneur Illuin ait pensé à vous. Hum, vous savez un vieux ça commence à avoir besoin de beaucoup de choses. Cependant, si vous commenciez par me dire qu'elle est votre métier, je suis sûr que vous pourriez être mieux à même de m'aider.  Tu n'as pas l'air de manquer de ressources! Tu n'aurais pas quelques compétences en herboristerie par hasard? Ou du moins tu sais masser?

J'affiche un sourire naïvement sincère, contente de pouvoir lui être d'une quelconque utilité. Masser, c'est l'un des rares remèdes gratuit dont dispose un mineur pour atténuer les douleurs dorsales. C'est donc sans la moindre once de crainte que je reprends la conversation.

- Oui, je sais masser Monsieur. Je pourrais le faire

Je n'ai pas ajouté "Avec plaisir". Il s'est éteint dans ma gorge au moment ou je me suis remémorée soudainement que je n'étais pas une bonne menteuse. En faite, j'avais juste envie qu'il en dise davantage. Un massage contre une histoire, ou plusieurs même ! Ça me semble équitable dans ma tête.
Et puis je n'ai rien a faire de la journée, j'ai encore un bon bout de temps avant que Eivind ne s’inquiète du fait que je ne retourne pas directement à lui. Il a l'habitude que je m’éclipse régulièrement. Et au pire, je n'ai que quelques excuses à placer dans la conversation pour éteindre tout ressentiments négatifs. L’orfèvre est une des rares personnes que je connais où à la moindre dispute, je peux compter dans ma tête jusqu'à dix avec la certitude qu'il arrêtera de m'en vouloir bien avant la fin du décompte.

Masser les gens n'a rien de très glorieux, je le sais. C'est même associé a des pratiques pas très reluisante. La conversation que j'ai eu avec mon interlocuteur a été suivit par un groupe du convoi, non loin. je suis même presque sûr d'entendre quelques remarques salaces du coté des artisans.

- Attendez moi s'il vous plait, je dois régler un simple détail.

je m'amuse a faire un détours léger pour me rapprocher d'eux, me glissant dans ce personnage froid que j'aimerai être. Ça ne manque pas, une fois hors de porté du mercenaire, un homme s'en donne a cœur joie.

- Tu prends pour combien ?

C'est bas, stupide, humiliant. Ça ne manque pas de faire glousser quelques bêtes qui assistent a la scène. Mais je lève le regard vers eux. Il n'y a plus de clients à qui vendre quelque babioles et pierres précieuses, plus de clans ennemis qui tentent d'évaluer la discorde installée dans nos rangs. Je peux enfin lâcher mon fiel en public.

- De tête, je ne pourrais pas te le dire. Mais demande à ta femme, je me suis basé sur ses prix...

Je rebondis pas avec finesse je le conçois. Mais sa mine ahurie est un précieux cadeau qu'il me fait. Je profite de ce laps de temps pour m'en aller drapée dans un voile éphémère de dignité. Mes yeux cherchent un instant Hjalmar avant de le retrouver. Mes pieds me portent vers lui avec l'impression cotonneuse de flotter a quelques millimètres du sol.
Revenir en haut Aller en bas
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 168
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: Sur la route D'illuinsborg!   Mer 1 Juin - 19:00

Son petit plan avait fonctionné à merveille. Non seulement il avait le nom de la personne mais aussi son métier. Il pouvait donc la retrouver avec un minimum de travail n'importe quand désormais. Après ce n'était pas bien difficile même pour une personne lambda d'arriver a extorquer ce genre d'informations, alors pour lui. Cela lui fit une espèce de grand vide, il avait réussit à avoir une information qui au fond ne lui était pas utile. C'était étrange comme sensation. Puis elle aurait pu dire forgeronne, herboriste, lavandière même, mais l’orfèvrerie, ouai... Bof. A part dire à tout le monde qu'on est assez riche pour se payer des babioles sans utilités, et risquer de se faire agresser par des dragons-fées si on est assez bête pour se balader avec un bracelet en métal en dehors du territoire du dragon. Enfin, si! ça pouvait servir à se déguiser de temps à autre. Oui, peut-être qu'il irait revoir Sigrit un jour. Peut-être.

-Un travail honorable et valorisant, tu as de la chance jeune fille. Illuin adore le métal qui a été travailler par les humains. Si tu es douée tu pourras aller loin.


Il faillit rajouter, que c'était mieux que de finir mercenaire, mais il se retient. Il allait pas commençait à pleurer devant une inconnue. A plus forte raison quand des collègues et ses élèves trainaient dans les alentours. Bien que la jeune fille n'eût pas l'air joyeuse d'aider un pauvre vieillard comme lui, elle décida de l'aider. Un petit sourire de satisfaction s'afficha sur le visage d'Hjalmar, c'était assez rare pour être noté. Il avait envie de se faire un peu plaisir après tant d'années de bon et loyaux services récompensé au lance pierre.

Soudain Stigrit car tel était son nom s'éclipsa pour aller parler aux collègues. La jeune fille était visiblement susceptible. Elle échangea quelques amabilités avec les autre puis revient visiblement satisfait d'elle. Hjalmar la laissa faire, la jeune femme avait l'air d'avoir un caractère déjà bien trempé, et il n'avait nul envie de lui saper son autorité en la soutenant d'une façon quelconque, de plus cela risquait de transformer les plaisanteries grivoises et somme toute classique en véritables rumeurs. Hjalmar en avait rien à faire, c'était pas forcément mal vu dans son milieu, c'était même plutôt bien vu. On n'avait pas une femme qui risquait de vous faire faire des bêtises et vous assouvissez vos quelques besoins en femmes de peu de vertus. Parfait. Il profita de ce court instant pour savoir ce que ses élèves étaient en train de faire. Visiblement plusieurs avaient faillit dormir durant son discourt et se vengeait bien maintenant en lui faisant littéralement siffler les oreilles... Bon... c'était à prévoir. Il réglerait leur compte plus tard. Quand Sigrit revint, il décida de faire sa victime et de parler du bon vieux temps, en somme la petit vieux comme tout le monde se l'imaginer.



"-Ah, les jeunes, ils comprennent pas qu'après avoir travailler toute sa vie certaines partie de ton corps font mal. Je parle bien sûr pas de parties qui manquent..."
Dit-il en montrant son oeil. "Ah, tu leur as bien rebattu le claper en tout cas. Je sens que tu iras loin, mais fait attention a bien choisir tes cibles... Certaines se laisseront moins faire et crois-moi je sais de quoi je cause. J'ai sacrifié mon œil pour apprendre ça."

Puis il fit un petit sourire, qui pour tout dire n'avait rien de rassurant et à forte raison car il voulait dire en vrai : "S'il revient à la charge, non seulement je lui règle son compte mais ensuite je vais vraiment aller voir sa femme."


"-Ne t'inquiète pas, je te demanderai pas d'aller dans des parties intimes. Juste le cou et mes doigts, ils sont assez engourdit. Passer tout son temps à tenir une épée, ça finit par les faire rouiller."


En utilisant ses sens sur-développer il se rendit compte que les autres imbéciles n'étaient pas les seules a rigolé de la scène. Ses apprentis aussi se gausser et nul doute que bientôt la rumeur ferait le tour des jeunes assassins. Peut importe, il n'était pas aimé de toute façon. S'ils n'avaient pas trouvé ça, ils auraient trouvé autre chose. C'était certains. ça allait les amuser quelques temps puis ils trouveraient autre chose.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sur la route D'illuinsborg!   Lun 13 Juin - 13:18

[HRP :  je m'excuse du temps de latence, j'ai eu une grosse periode d'exam' et de partiels et je viens juste de finir ^^. Et je m'excuse de la moindre quantité parce que j'ai vraiment moins de temps en ce moment ♪]

Alors que j'écoutais a moitié mon interlocuteur. Pour ma défense, j’essayais de calmer ces petits picotements dans la colonne vertébrale qui me donnait envie danser ou de rire. Nan, je serais passé pour une folle. Et le clan du dragon n'aime pas la folie. Alors je restais dans ce masque calme en faisant mine de hocher la tête alors que dans ma tête j'étais en fête pour trois fois rien.

"-Ne t'inquiète pas, je te demanderai pas d'aller dans des parties intimes. Juste le cou et mes doigts, ils sont assez engourdit. Passer tout son temps à tenir une épée, ça finit par les faire rouiller."

L'idée de faire ca m'avait pas vraiment effleuré l'esprit. Bon un peu puisque j'étais aller rabattre le caquet d'un apprentis de mon age. Mais sous le coup,  je ravale un froncement de sourcil étonné. Au pire je pourrais facilement expliquer cette réaction par mon jeune âge et mon mental vierge de toute insanités. Même si officieusement, c'est plus dû à mon désintérêt totale pour la chaire. Mais bon, je le tait aussi. Parc que les discutions avec les autres m'avaient appris que j'étais assez minoritaire.

Je m’exécute néanmoins dans cette tâche ingrate, mes doigts font une petite chorégraphie le long de sa nuque en appuyant bien fort. N'ayant pas particulièrement de gène, je commence a discuter, soucieuse de recevoir le payement officieux que j'avais demandé en effectuant cette tâche. Qu'il me raconte une histoire, quelque chose qui rassasierait un peu ma soif avide d'histoire. Quelque chose qui pourraient me faire oublier mon insignifiance dans ce monde.

" Si ce n'est pas indiscret, vous avez beaucoup voyagé ? Vous avez explorés des terres inconnues au sud ? "

Dans ma voix perçait cet émerveillement presque enfantin. Si mon tuteur était là il partirait dans un rire gras en se moquant de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 168
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: Sur la route D'illuinsborg!   Lun 27 Juin - 12:48

Il en fallait peu pour être heureux, surtout quand on avait eut une vie pas terrible. Vous apprenez à profiter de tout les réel petits moments de victoires. Celui-ci en était clairement un. Il arrêta d'utiliser son pouvoir pour deux raisons. L'un était que ça commençait à jaser dans tout les sens et que ça l'énervé. La deuxième c'était que le cœur de la petite disait  qu'il n'était pas du tout impressionné par le terrible vieillard ni par la situation qui se présentait à elle. Hjalmar en était donc satisfait. Il pouvait donc se laisser aller à son petit plaisir égoïste l'esprit tranquille. Il se sentait bien, même s'il sentait que Sigrit n'y mettait pas toute la bonne volonté du monde. Enfin, il était vieux, il avait mal partout et il devait pas compter sur son clan pour l'aider dans cette épreuve alors autant en profiter. Comme pour faire la conversation (surement parce que la petite s'ennuyait).

-Oui, j'ai pas mal bourlingué dans ma vie...

Puis il se tut quelques instants, se demandant qu'elle histoire il pourrait raconter, même un peu modifier, où il n'y avait pas des coups de poignards dans le dos et l'utilisation de son pouvoir magique. Cela prit peut-être un petit moment...

- Pour tout dire je n'ai jamais encore visité les terres inexplorés, enfin presque pas. J'ai pas eut le temps c'est bête hein? Y a pas besoin de mercenaires dans les terres inexplorés, enfin pour le moment. La plupart du temps on est là pour surveiller nos confères...

Puis sentant avec une intuition certaine, il senti que Sigrit ne serait pas forcément satisfaite de son discours.

-J'ai visité les terres de tout les clans il me semble, et crois-moi rien ne vaut de le sentiment d'être chez soit. J'ai passé de bon moment avec le clan de l'eau et des plaines. C'est les seules qui valent la peine qu'on s’intéresse à eux.. Le reste nous regarde avec leur grands airs et nous méprises.

Hjalmar savait que la situation n'était pas si simple que cela et que le clan du dragon avait beaucoup de responsabilité dans la situation actuelle. Cependant, son statu imposé qu'il ne doute pas de son clan... Surtout entouré de gens et en présence d'une inconnue. Il se sentait lâche des fois.

-Je ne parle même pas du clan de la nuit et du vent! Sans notre seigneur Illuin ils seraient déjà à nos portes pour raser notre capitale pierre par pierre!

Il prit une ou deux respiration.

-Mais ce n'est pas ça que tu veux n'est-ce pas? Les terres inexplorées, il est vrai que je n'en ai que rarement franchis la limite mais... J'ai été souvent à sa frontière qui est non loin d'ici dans le clan des plaines et les choses qu'on racontent sur le sujet son toutes assez hallucinantes. Je te préviens je pense qu'il y a beaucoup de faux là-dedans. On raconte néanmoins très souvent que des créatures gigantesques et reptiliennes passent dans les eaux qui sépare le monde civilisé du monde inconnu. Beaucoup de personnes ont l'impression d'être surveiller et à plus forte raison quand des personnes disparaissent mystérieusement...

Ce dernier point au moins était vrai... Il avait contribué à la légende. Légende qui d'ailleurs l'arrangeait bien.


-Les gardes dans les villages proches ne se sentent jamais tranquille, ils se sentent toujours épier. Surtout quand ils sont près du fleuve. On dit que des bêtes énormes rodent de leur côté de la rive... Des créatures qui pourraient réduire à l'état de charpies nos meilleurs guerriers humains... Nombres de gens s'attendent aussi à ce qu'un autre dragon surgisse et s'installe dans le nord, ou pire prenne la place d'Illuin.

Hjalmar mima le dédain.

-Idée d'hérétiques bien sûr!

En vrai, le vieille assassin en était tout sauf persuadé... Il attendit que Sigrit manifeste son attention comme tout bon orateur. Cela ne lui déplaisait pas de raconter des histoires dans le fond.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sur la route D'illuinsborg!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la route D'illuinsborg!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Clan du Dragon :: Illuinsborg-
Sauter vers: