Partagez | 
 

 A l'ombre d'un toit. / Eyia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johannes Erlandsen


avatar


Date d'inscription : 12/03/2017
Messages : 94
Age du personnage : 23 balais
Divinité protectrice : Idunn
Pouvoir : Jardin portatif

MessageSujet: A l'ombre d'un toit. / Eyia   Lun 13 Nov - 21:29









à l'ombre d'un toit.

___________________________________



Et le vent balaie les feuilles. Et toi tu es là, tu marches, à côté de cette jeune fille. Fait étonnant, tu n’as pipé mot depuis que tu as accepté sa proposition. Tu ne sais trop pourquoi, mais tu n’oses pas dire quoi que ce soit. Pire que tout, tu n’as rien à dire, et tu es obligé de supporter le silence ambiant, simplement perturbé par le froissement des feuilles mortes qui valsent dans les courants d’air, le bruit de vos pas respectifs sur le sol. Tes mains maltraitent la sangle de ton sac, la toile rugueuse gratte la peau de tes doigts à chaque fois que tu les remontes le long de la bandoulière pour continuer de la plier, de la triturer, de la gratter du bout de l’ongle.
Tu serais seul, tu aurais commencé à trottiner entre les feuilles, tu les aurais suivies. Tu aurais tourné sur toi-même en même temps qu’elles, et tu aurais fini par presque te perdre dans cette forêt, ne jamais en ressortir. Oui, mais voilà, tu n’es pas seul, Hannes, et quelque chose te souffle de respecter le silence imposant qui s’est installé.

Pour tuer l’attente, tu essaies de t’imaginer ce qui t’attend, là-bas, chez elle vraisemblablement. Chez elle, et chez les siens. Chez les autres. Il y a tellement longtemps que tu n’as fait que dormir à la belle étoile, tu en as oublié ce que c’était d’avoir un lit sous le dos et une vraie couverture sur les épaules. Tu ne saurais pas dire si ça te manque  ou pas. Tu verras demain matin, éventuellement. Mais l’hiver approchant, tu ne rechigneras pas devant un repas chaud, un vrai.
Ton regard papillonne un peu partout, il scrute les environs. Il remarque des arbres que tu connais, des plantes qui te sont familières, mais tu ne t’écartes pas du chemin tracé par ton guide. Vous marchez depuis un petit moment, déjà, quand vous finissez par sortir de la forêt. Tu n’as toujours rien dit. En soi, c’est un exploit. Tes doigts, eux, n’ont pas cessé de jouer avec la sangle de ton sac, en revanche. Tu ne sais pas pourquoi tu es aussi nerveux. Est-ce que tu l’es, seulement ? Tu n’en as aucune idée, pour être honnête. C’est également seulement là que tu te rends compte que tu ne connais pas son nom.
Elle ne connaît pas le tien non plus. Tu fais doucement la moue, en cherchant la meilleure manière de te présenter. A moins qu’il n’y en ait pas, va savoir. Tu décolles les lèvres pour parler, les refermes aussitôt. C’est étrange, que tu te mettes à chercher, comme ça, une ouverture et une manière d’aborder les choses.

Hannes, peut-être que tu t’assagis enfin. Peut-être que tu finis par faire comme tout le monde, à peser le pour et le contre avant de dire quelque chose de stupide qui te plongera dans les ennuis pour une durée indéterminée. Tu en soupirerais presque. Tu finis quand même par te jeter à l’eau. Parce qu’il faut bien que quelqu’un le fasse, dans votre atypique duo.

« Hm… Je m’appelle Johannes. Et vous ? »

Simple. Concis. Quelque chose que tu ne fais pas vraiment, d’habitude, mais ce sont juste des présentations, pas vrai ? Tu ne sais absolument pas ce que tu vas faire, maintenant. Il n’y a vraiment plus que le bruit de vos pas qui vient troubler le silence. Vous approchez, doucement mais sûrement, de Jorkastal. Tu peux la voir se profiler, elle n’est pas si loin. Hannes, si tu restes aussi sage, peut-être que ta soirée se passera bien, peut-être que tu pourras rendre service à quelques personnes, obtenir çà et là un biscuit pour te remercier de ta peine, sans te faire jeter dehors ni t’attirer les regards assassins de qui que ce soit.
Tu viens d’y penser, mais Jorkastal, tu n’y as jamais mis les pieds, tu n’as jamais osé. C’est intimidant. D’un seul coup, la jeune femme à côté de toi devient intimidante elle aussi, à l’image de la ville.







_________________

Tuopa taita tammen latvat, rutaise rutiset raijat, nouse tuuli tuulemahan, vihkurit vetelemään, nouse tuuli tuulemahan, ilmarinte riehkimään


Vous agace en #2E8B57
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t217-l-orage-dans-ses-yeux-johannes En ligne
 
A l'ombre d'un toit. / Eyia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ombre sur les toits, une lumière dans les rues
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Togoria- L'ombre d'un doute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Clan du Nord :: Jorkastal-
Sauter vers: