Partagez | 
 

 Sigfrid Randiarson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sigfrid Randiarson


avatar


Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 23
Age du personnage : 19 ans.
Divinité protectrice : Baldr.
Pouvoir : Rémission.

MessageSujet: Sigfrid Randiarson   Sam 4 Mar - 1:53


Sigfrid Randiarson



Informations
☩ Âge : 19 ans.
☩ Clan : Vent.
☩ Métier : Apprenti "Völva" en Voyage Initiatique.
☩ Divinité protectrice : Baldr.
☩ Pouvoir : ω Rémission ω
Le pouvoir, encore peu compris et maîtrisé par Sigfrid lui-même, est un pouvoir qui agit sur les maladies. Il est capable d'atténuer, voir de faire disparaître, une maladie. Néanmoins, cette guérison n'est que temporaire. Et le mal qui ronge la personne reviendra forcément. Sigfrid commence à peine à comprendre cela, et réfléchit à comment l'utiliser. D'autant que cela lui demande beaucoup d'énergie.
Pour l'heure, il ne s'en sert que pour atténuer ou gagner du temps s'il vient à faire face à un cas mortel. Ce qui lui permet de réfléchir à un remède pour quand cela reviendra. A noter que son don ne fonctionne pas pour tout ce qui est blessures, infections cutanées ou maladies de peau !
☩ Signes particuliers : Son allure androgyne est parfois dérangeante, et permet de facilement l’identifier. En dehors de cela, il ne dispose pas de signes distinctifs significatifs.  

☩ Prédéfini ?  Non
☩ Avatar by Il s’agit d’une commande personnelle passée auprès de l’artiste Solyane21. Je ne sais plus si elle avait posté ma commission dans l'une de ses galeries, mais je crois que non pour celle-ci. ^^



Physique
« Efféminé »
Je ne pourrais mentir sur ce fait, ce terme. Il me résume en grande partie, du moins : physiquement. J’ai la taille fine, parfois même peut-on me trouver un peu maigre. Mes bras sont fluets, fins. Ils trahissent ma faible force, mon endurance limiter.
Mes traits sont très semblables à ceux de ma Mère, et pour les gens du Clan cela est même perturbant. En fait, il n’était pas rare qu’on me charrie sur le fait que si j’avais plus de poitrine, et les cheveux plus long, je ferais une « belle fille à marier ». C’est gênant, déstabilisant, blessant…Mais j’ai appris qu’il était mieux d’en rire que d’en pleurer. Mon corps est ce qu’il est. Et puis, on s'habitue...je suis aussi grand qu'une femme avec mon mètre 66 ! Et ne parlons pas de mon faible poids de 60kg tout mouillé.

« Ensoleillé »
Un qualificatif qui peut aussi bien parler de mon sourire sincère, mais rare, que de ma tignasse blonde. Ils sont souvent un peu désordonnés, mais Mère aimait beaucoup les coiffer quand j’étais jeune enfant. Je les laisse pousser, appréciant de sentir les mèches derrières mes oreilles, le long de ma nuque. Néanmoins, est-il rare pour moi de les laisser détacher. Ils sont un peu indomptables si je ne les retiens pas avec un lacet de cuir après tout. Même si, une fois humidifié, il boucle légèrement rendant le tout encore pire !

« Océanique »
Des yeux d’un bleu tel le grand Océan. Combien de fois mère a-t-elle prononcé ces mots en regardant mes iris ? Pourtant, je n’ai jamais côtoyé ou vu la Mer ou l’Océan. Mes yeux ont beau avoir cette teinte, pour moi, ils sont plus proches du bleu d’un ciel diurne clément envers ses gens que d’une vaste étendue aqueuse dont je n’ai que de vagues connaissances théoriques. Mais lorsque j’aperçois mon regard dans du verre soufflé, je suis alors curieux d’imaginer à quoi peuvent ressembler ces vastes étendues. Moi qui n’ai encore jamais quitté Holt, je me demande si mes jambes graciles m’y porteront un jour.

« Faible »
Le mot qui fait mal, mais une réalité qui rend le rêve si désirable. Je suis de faible constitution, et je tombais facilement malade dans mon enfance. Désormais adulte, les choses se sont améliorées pour moi. Mais il n’en reste pas moins que ma peau reste trop pâle pour être synonyme de bonne santé. Que ma voix n’a mué que tardivement, et que ma pilosité se fait si rare et si blonde qu’elle ressemble plus à du duvet. Et même si je me rends au barbier, comme il se doit, je fais bien plus juvénile que je ne le voudrais. Cible de moqueries et d’autres quolibets d’un homme plus faible qu’une femme.

Caractère
« Rêveur »
Ce mot a souvent été employé pour me qualifier. J’ai toujours été cette personne un peu lointaine, assisse les pieds dans le vide et contemplant le ciel. Mon regard ne permet que rarement de savoir ce que j’y vois, ce que j’y lis. Parfois, j’imagine des futurs possibles. Et si les Dragons-Fées n’étaient pas ? Si nos Dieux venaient physiquement nous voir ? Si nous perdions la bénédiction du Don ? Si des gens lointains, d’un monde inconnu, débarqué dans notre vie ? Si les idéaux du Clan devenait commun à tous ? J’imagine des choses, rêveur, lointain. Que cela reste des songes, m’amuse ou m’attriste, devienne une peur ou un idéal peu m’importe. Au moins, je laisse mon esprit cultiver mon imaginaire et le savourer.

« Maladroit »
Ah qu’il est triste d’être raccordé à un défaut aussi mal aimé pour un homme ! Mon père était artisan parait-il, alors, ma maladresse et mon incompétence dans les métiers de main restent source de quolibets et de moqueries. Bien souvent, je me contente de les ignorer…Ou de les regarder, l’air impassible, en demandant si c’est mal d’échouer ? Car même si je chute. Même si je me coupe. Même si j’échoue, il y a une chose qui perdure.

« Ténacité »
Peu le savent, mais je n’abandonne jamais. Je n’aime pas l’impossible ! Je me dit que l’Humain est née pour rêver du possible alors, pourquoi abandonnerait-il face à l’impossible ? A cause de la fatalité ? Mère me disait souvent « Voir un Futur n’est pas signe de Fatalité, mais de Possibilité ». J’y crois avec ferveur. Alors, je m’acharne : comme un petit perfectionniste. Je suis certes moyen avec une lame, mais je compense par une certaine vivacité me disait mon maître d’arme. L’essentiel, ne pas abandonner. Pourquoi ? Pour soi-même évidemment. Et puis, les rêves ne peuvent être effleuré si on se laisse à l’abandon.

« Timide »
Assurément ! J’ai un mal fou à parler devant les gens. Je rougis, et mon regard se fait fuyant. Mes manières sont aussi féminines, alors cela peut apporter des ambigüités. J’ai surtout du mal à parler aux autres garçons ! Ils ne me comprennent pas. Moi, j’adore observer le ciel, les dragons-fées, les fleurs de la montagne, les pierres originales, un ruisseau, la nature. Eux, ils préfèrent observer les damoiselles, suer à l’entraînement, faire du bruit. Je ne sais pas comment leur parler sans rougir, sans balbutier ! C’est si gênant…Au fond, j’ai probablement peur d’être repoussé, d’être refusé auprès d’eux. Alors, je passe du temps avec les damoiselles. Discutant avec elles, essayant d’aider malgré mes deux mains gauches avérées. Finalement, raconter des histoires du passé ou de mon imaginaire leur plait plus. Tant mieux !

« Enfantin »
Le dernier terme pour me qualifier est bien celui qu’il est dur de porter. Je suis jugé enfantin, doux et naïf par mes pairs. Je fais confiance trop facilement, et cherche le bien avec trop d’aisance. Je préfère tendre la main, aux risques d’être blessé, que d’abandonner quelqu’un. Malgré mon âge, je ne suis ni traité comme un Homme, ni traité comme un Adulte. Mais comme un enfant qui ne sait ce qu’il est. Et ce regard, ce poids, il fait mal. Mais je souris…Car ma douleur n’a pas d’importance tant qu’eux, ils sourient !



Histoire
« Tu es bien mignon petit Dragon-Fée ! Tu ne veux pas approcher ? J’imagine que ton dresseur ou ta dresseuse n’est pas loin…Enfin, dit-moi, veux-tu bien écouter mon histoire ? Je rêvassais en regardant les nuages dans ce ciel qui se grise, et je me suis dit que cela me rendait d’humeur nostalgique. Tiens, un fruit... »

Un léger rire quitte ma gorge alors qu’il se jette sur la fraise que je lui donne. Il reste à distance, mais doucement, mes souvenirs arrivent et je m’exprime alors, ma voix trahissant mes émotions.

« Mon nom est Sigfrid Randiarson. Je suis le fils de Randi la Völva, et de Thorfin Hakonsson un ébéniste. Mon père est mort lors d’un voyage pour aller vendre ses biens, ma mère était encore enceinte de moi. Je ne l’ai donc jamais connu…et je ne porte pas le nom de Thorfinsson car le prestige de ma mère est plus grand. Quand j’y repense, les choses auraient-elles été différentes si mon père avait été de ce monde ? J’imagine qu’on peut vraiment refaire le monde avec des « si » : non ?

Ma petite enfance, je ne saurais trop dire. Ma mère s’est occupée de moi. Quant elle devait s’en aller pour rendre visite à d’autres villages, afin de remplir ce qu’elle nommait son « devoir », elle me confiait à mon oncle paternel. Ma figure paternelle j’imagine…enfin, différemment de notre « Père » : le jarl du Vent je te rassure.
Il était un peu bourru et il chipotait souvent que je ne ressemble pas à son frère. J’étais trop fluet, et lorsqu’il voulait me montrer le travail du bois il était rude comme homme. Honnêtement, il me faisait penser à un ours grognon qui me mangerait ! Je n’étais qu’un petit enfant…Les pleurs venaient facilement. En plus, je me prenais plein d’échardes dans les mains en essayant de faire ce qu’il me demandait. Mais, au fond, c’est son ardeur qui fait que je n’aime pas abandonner. Une maladie l’a emporté quand j’avais douze ans…Son souvenir reste précieux à ce bon vieux oncle Karli !

Pour en revenir donc à ma Mère, elle était vraiment étrange. Même aujourd’hui, je ne pense pas encore la comprendre. Je ne la comprend pas. Elle avait souvent le regard dans le vague en observant les gens : j’en suis venu à m’asseoir à ses côtés et à regarder le monde. Lentement, mon côté observateur, mon côté rêveur s’est alors éveillé.
J’étais un enfant calme, curieux aussi. Je voulais comprendre. Que faisait-elle ? Comment faisait-elle ? Pourtant, Mère ne cherchait pas spécialement à m’enseigner. Je l’avais entendu dire qu’elle aurait aimé une fille pour essayer de la former. Mais que moi, un garçon, il y avait bien peu de chance que j’ai le potentiel pour lui succéder. J’avais eu si mal en entendant ses mots.

Tu ne me croiras pas, mais j’avais huit années. Je me suis alors enfui du village, j’étais en pleurs. Je n’étais pas assez bien pour ma Mère. J’étais maladroit. Je n’osais pas me mélanger aux autres. Je pensais ne pas mériter mon existence, puis, je me disais que mon père lui m’aurait accepté et gardé contre lui. Je me suis perdu sur un sentier entre bois et montagne, je ne sais plus trop pour dire. Dans un bosquet, je pleurais. Mais Mère m’a trouvé. Elle m’a prise dans ses bras, elle m’a demandé pardon. Comment m’avait-elle trouvé ? Elle se contentait alors de sourire et de ne rien me dire.

A partir de ce jour, elle m’enseigna la lecture et l’écriture. Elle commença à me parler un peu des plantes, de la nature. Elle me parlait aussi de sentir les flux, d’être attentif. Elle avait ces mots plein de mystère qui faisait pétiller mon regard. Je commençais à adopter ses manières, à lui ressembler encore plus. Elle était mon modèle. Je voulais devenir comme Elle. C’est idiot, je sais que je suis un garçon, un homme même désormais. Cependant, je ne pouvais pas m’empêcher de rêver, de me dire que je pourrais aider les gens comme elle. Voir des choses qu’elle seule voit. Ressentir ce qu’elle est la seule à ressentir. Je l’enviais autant que je la respectais. Autant que je l’aimais. Puis, le temps fila jusqu’à mes 15 ans. L’Âge du changement, l’Âge du Rituel… »

Ma voix se tue alors que je repensais à mon Rituel. Aujourd’hui encore, après quatre années, je n’ai toujours pas de mots pour décrire ce que j’ai vu, entendu et ressentit. Mais cela changea en effet ma Vie.

« Lorsque je suis revenu de mon Rituel, je suis allé auprès de ma Mère. Elle ne devait pas m’attendre aussi tôt, car elle était alitée. Je l’ai alors réveillé, heureux à en avoir des larmes aux coins des yeux pour tout dire. J’ignorais encore quel était mon don vraiment. Mais je savais au moins quelle entité m’avait choisi. Je me suis cependant rendu compte que j’ignorais par quelle déité Mère était bénie. Et je n’ai jamais osé lui demander.

Elle était heureuse pour moi tu sais ?
Elle a commencé à m’enseigner comment faire ses mixtures. Les prières qu’elle offrait non pas aux Ases, mais aux Landvaettir. Car je connaissais déjà les prières pour les Ases, et que selon elle, les esprits sont plus prompts à répondre à nos mots, en venant visiter nos songes. Moins impitoyable avec l’Homme et ses erreurs, peut-être ?

Je comprenais mieux ce qu’était ma Mère en fait. On la nommait Völva, mais ses visions lui venaient de ses demandes aux esprits. Ainsi, annoncer une terre moins fertile qu’il vaudrait mieux laisser au repos n’était pas anormal. Je comprenais aussi que ceux qu’elle soignait, elle le faisait grâce à des connaissances : comme les Sages. Mais elle, elle refusait de s’expliquer et préférer offrir ce prestige aux dieux et esprits. Au mystère, à la croyance. Je compris que ma mère était une femme de sagesse en réalité, et cela, malgré ses encens, ses prières, ses remèdes étranges…

Je découvris vraiment mon pouvoir quand je compris pourquoi elle me formait. Mère était malade. Elle se savait condamnée en réalité. Le Mal qui la rongeait l’avait tant affaibli qu’elle ne pouvait plus quitter son lit. Sa pâleur était troublante, sa peau froide et pourtant la fièvre s’emparait d’elle par moment. Je ne voulais pas la perdre, j’ai pleuré contre elle alors qu’elle souriait. Sans que je ne comprenne, mes forces me quittèrent et Mère alla mieux.
Je regardais mes mains avec stupeur…Est-ce là la façon dont Baldr m’a remercié ? Je suis pourtant si faible…Comment lui rendre cet honneur ?

J’étais heureux, ma Mère était en vie. Mais…une année après le Mal revint avec plus de force. Je compris alors, mon soin n’est pas éternel. Et il s’étiole. Car il revint après quelques mois la seconde fois. Il n’est qu’une échéance, le temps de permettre à quelqu’un de se préparer à partir sans regret, ou de lui donner le remède s’il avait été trop tard…Ou de chercher un remède. Mais jamais, jamais je ne soignerais juste ainsi, et je dû accepter de ne pas retenter une troisième fois sur celle m’ayant élevé et donné vie. J’acceptais ses derniers mots non sans pleurer. J’acceptais ses derniers vœux, ses demandes. Et son sourire alors qu’elle disait m’aimer et être fière de moi reste graver en moi.

J’avais 18 ans. Je n’étais plus qu’à quelques mois de mes 19 ans d’ailleurs. Je suis né au mois de Goa 236, lors de la fête des Artisans après tout. Enfin, le corps de Randi la Völva connue aussi sous le nom de Randi Snoradottir fut inhumé et j’ai moi-même déposé les pierres sur sa tombe dans la Montagne. Désormais, me voilà seul. Je suis bien loin d’être encore digne d’elle après tout.

J’ai demandé à notre Père à tous, le Jarl du Clan, d’accepter que je prenne le chemin des routes afin d’apprendre et de devenir digne de l’héritage de ma Mère. C’est la première fois que j’étais aussi sûr de moi. J’en ai reçu l’autorisation…Je m’apprête donc à quitter Holt, réfléchissant à par où commencer. Mais je n’ai qu’un désir : apprendre afin d’aider les gens comme Mère le faisait. Afin de les guider et de les soutenir au mieux de mes compétences. Et un jour, lorsque je serais devenu suffisamment compétent, je reviendrais auprès des miens. Je leur dois bien ça, non ? »

Le petit cri que me fit le dragon-fée avant de s’envoler et de retrouver une silhouette plus loin me fit sourire. Oui…Mon futur m’attend désormais, et même si j’ignore où mes pas me mèneront, je ferais au mieux et n’abandonnerait pas !



Le forum et vous
☩ Comment avez-vous connu le forum ? Je l’avais aperçu dans le passé, mais c’est surtout sa référence sur Le Grenier du RPG qui m’a permis de le découvrir.
☩ A première vue, que changeriez-vous sur le forum ? Je pense en avoir vaguement parler dans mon « avis critique » sur le Grenier. S’il y avait un détail ou deux m’interpellant, ce serait le Bestiaire qui gagnerait peut-être en facilité s’il était « trié ». Ou encore, de garder caché les contes et légendes tant qu’il n’y en a pas : pour ne pas créer le sentiment de frustration ^^. Après, je suis contente de voir que vous vous relancez ! Cela a suffit à me faire craquer lol.
☩ A quel rythme répondez-vous généralement ? Hum…Une fois par mois, c’est sûr. Mais je suis inconstante. Je peux poster dans la même journée si je suis « en mode rp » ou dans le mois. Mais si plus d’un mois, c’est que j’ai des affaires IRL et je préviens avec une absence !!!

☩ Si vous quittez le forum un jour, préférez-vous que votre personnage...
[] disparaisse sans laisser de trace dans le vaste monde d'Eyland (choix appliqué si aucune case n'est cochée)
[X] meure dans des circonstances aussi logiques que possible [si cela peut servir à des intrigues ! Sinon, l’option 01 me convient aussi ^^]
[] devienne un PNJ et soit incarné par le staff à l'occasion par exemple de quêtes ou d'events
[] devienne un prédéfini et soit proposé à l'adoption
[] autre (précisez)

☩ Et la question qui tue... gâteau au miel ou clafoutis aux cerises ? What a FaceJ’ai une préférence pour le miel, j’avoue. Mais je n’aurais pas dit non aux cerises, par gourmandise. Enfin, il est maison ce gâteau au miel ? Wink


© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t209-sigfrid-randiarson http://migoto-renaissance.forumactif.org/
Reiel Saemansson


avatar


Date d'inscription : 21/01/2016
Messages : 114
Age du personnage : 18
Divinité protectrice : Loki
Pouvoir : Invocation d'images
Age : 22

MessageSujet: Re: Sigfrid Randiarson   Sam 4 Mar - 4:50

Bienvenue parmi nous!

J'espère que tu vas te plaire ici! On ne dit jamais non à des joueurs et joueuses motivés. Concernant le bestiaire, je m'assurerai de passer ces commentaires aux personnes appropriées. Même chose pour les contes et légendes.

_________________

Avatar utilisé avec la permission de WiseSnailArt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagheidr Dalgaard


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 280
Age du personnage : 19 ans
Divinité protectrice : Frigg
Pouvoir : Amplification des émotions
Age : 25

MessageSujet: Re: Sigfrid Randiarson   Sam 4 Mar - 14:26

Et bienvenue officiellement

Bien sûr qu'il est fait maison Leleka les fabrique elle-même !

C'est noté pour le bestiaire et les contes/légendes, on va en discuter Smile

_________________

Ecoute le chant du monde, et CHANTE avec lui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t17-dagheidr-dalgaard http://stigandr.forumactif.org/
Siobhán Ragnvald


avatar


Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 144
Age du personnage : 31 ans
Divinité protectrice : Idunn
Pouvoir : Transfert de propriétés végétales

MessageSujet: Re: Sigfrid Randiarson   Sam 4 Mar - 15:02

Bienvenue à toi
J'ai hâte d'en apprendre d'avantage sur ton personnage^^
Bon courage pour la suite de ta fiche!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t64-siobhan-ragnvald-herboriste-fille-d-idunn http://www.ewilanrpg.com/
Sigfrid Randiarson


avatar


Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 23
Age du personnage : 19 ans.
Divinité protectrice : Baldr.
Pouvoir : Rémission.

MessageSujet: Re: Sigfrid Randiarson   Sam 4 Mar - 21:48

Merci à vous tous pour l'accueil ♥
Je file écrire mon Rituel ! J'ai au moins fini la partie jusqu'au 15 ans de Sigfrid ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t209-sigfrid-randiarson http://migoto-renaissance.forumactif.org/
Sigfrid Randiarson


avatar


Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 23
Age du personnage : 19 ans.
Divinité protectrice : Baldr.
Pouvoir : Rémission.

MessageSujet: Re: Sigfrid Randiarson   Dim 5 Mar - 16:29

Pardon pour le double-post !

Merci pour votre réponse rapide au Rituel !
Je pense donc avoir fini ma fiche. Mais dîtes-moi si je dois changer quoique se soit ! Notamment sur la seconde partie ou sur le don. Je ne suis pas certaine que cela colle/soit possible ^^"

Enfin, voilà !
Je me fierais à vos dires et votre jugement pour toutes modifications ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t209-sigfrid-randiarson http://migoto-renaissance.forumactif.org/
Dagheidr Dalgaard


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 280
Age du personnage : 19 ans
Divinité protectrice : Frigg
Pouvoir : Amplification des émotions
Age : 25

MessageSujet: Re: Sigfrid Randiarson   Dim 5 Mar - 16:52

C'est tout bon il m'a presque fait pleurer dans l'histoire avec sa mère ce petit é_è

Félicitations, ta fiche est validée ! N'oublie pas de recenser l'avatar de ton personnage dans le topic prévu à cette effet, c'est la dernière étape pour que tout soit en ordre.

Tu peux désormais créer carnet et éventuellement fiche de liens, ajouter les raccourcis de la fiche de personnage et du carnet dans ton profil, et aller chercher un partenaire de jeu dans cette section si tu n'en as pas déjà !

Bon jeu sur Stigandr, et au plaisir de se croiser en Eyland !


Merci encore à toi de nous avoir rejoints ♥ J'espère qu'on pourra se croiser en RP quand j'aurai pu me mettre à jour

_________________

Ecoute le chant du monde, et CHANTE avec lui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t17-dagheidr-dalgaard http://stigandr.forumactif.org/
Sigfrid Randiarson


avatar


Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 23
Age du personnage : 19 ans.
Divinité protectrice : Baldr.
Pouvoir : Rémission.

MessageSujet: Re: Sigfrid Randiarson   Dim 5 Mar - 17:13

Merci beaucoup *_*

Je suis contente que son histoire plaise, et son lien fort avec sa maman.
Je ne voyais pas d'autres raisons, depuis le début, au fait qu'il évolue/s'émancipe/devienne adulte que par la perte de sa mère par contre...Sans compter que c'est mieux que d'avoir une Völva en PNJ Wink Et puis : quel challenge que de devenir assez digne et reconnu pour porter un tel titre, quant on est un jeunot tout fluet et gentilnounet XD Mais faut rendre maman fière *_* !

Et je suis plus qu'open pour rp ! Suffira juste de me faire signe Wink
Vais aller remplir tout ce qu'il faut pour commencer déjà XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t209-sigfrid-randiarson http://migoto-renaissance.forumactif.org/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sigfrid Randiarson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sigfrid Randiarson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Création et gestion des personnages :: Fiche de personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: