Partagez | 
 

 Partie de chasse (PV Sagdan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 171
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Partie de chasse (PV Sagdan)   Lun 14 Nov - 16:55

Il n'aimait pas rester trop longtemps dans le clan du vent, il ne se sentait pas a l'aise. Trop de fanatiques, de gens se croyant dans leur bon droit, d'orgueilleux idiots et de têtes de mules insipides. Cependant il s'était fait rattrapé par la nuit. Il dût donc en quatrième vitesse trouver un endroit où se loger... Avec si possible de la bière. Un endroit sans bière n'était pas vraiment un endroit où dormir, avec la vieillesse le vielle assassin aimait bien entretenir ses petits plaisir.  Il trouva un petit village. Il le reconnut tout de suite, il était déjà passé par là il y a quelques temps. On racontait qu'un sanglier gigantesque terrifié les habitants, il était très agressifs et tuer même les chasseurs! Encore des racontars de vieilles femmes ou un village de pouilleux qui voulait se rendre interessant en créant sa propre légende. Les sangliers étaient en règles générales plutôt craintifs, sauf si on réussissait à les blesser ou qu'on était trop près de leurs petits. Les gueux je vous jure, prêt à tout pour se démarquer. Puis après ça venait chialer quand le village à coté faisait la même chose! En vociférant haut et fort qu'ils mentaient et que c'était que des racontars. Pathétique. Il traversa donc le chemin sans même avoir le moindre frisson.

Il ne mit évidement pas longtemps avant de découvrir l'auberge, en effet c'était toujours là qu'il y avait le plus de bruits. Instinctivement il utilisa son don, avant d'être repérable, la soirée était plutôt tranquille et il pourrait bien se reposer. Il rentra donc sans trop de méfiance. Il salua tout le monde avec un sourire qui se voulait aimable et il alla directement voir l'aubergiste.


-Aubergiste, donne-moi de la bière et une chambre.


Une fois servit Hjalmar se mit en quête de gens ayant une bouille a peu près sympathique. Un petit groupe parlait beaucoup, son choix était donc fait. Il s'approcha d'eux sa bière à la main et les interrompit.


-Excusez-moi, jeunes gens. J'ai entendu parler dans votre région d'un sanglier monstrueux qui vous menacez. Vous l'avez déjà vu? Je m’intéresse beaucoup à ce sujet.


Hjalmar commença a siroté tranquillement sa bière, il se demanda comment ces paysans allaient pouvoir se sortir de leurs propres contradictions cette fois-ci. C'était un jeu très amusant et en plus il empêchait son esprit de rouillé. Il avait déjà hâte de connaitre tout les détails qu'ils avaient inventés. Il pouvait cependant y avoir mieux encore, s'ils commençaient à parler en même temps et qu'ils n'étaient pas d'accord entre eux.  En tout cas, la soirée commençait très agréablement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagdan Lance-Hache


avatar


Date d'inscription : 27/10/2016
Messages : 14
Age du personnage : 28 ans
Divinité protectrice : Heimdall
Pouvoir : Super Ouïe

MessageSujet: Re: Partie de chasse (PV Sagdan)   Lun 14 Nov - 19:10

Poussant les portes de l'auberge, Sagdan afficha son éternel sourire enjôleur à la populace de l'établissement. Accompagné de Gaän, ils furent accueillis comme d'habitude: L'aubergiste nettoya un verre et commença à  servir un jus de pomme avant même que Sagdan n'arrive devant lui, les enfants accouraient, les bousculant presque - l'un d'eux caressa le crâne piquant du dragon-fée - et les plus vieux préparaient déjà la chaise du fond, celle là même qui était la préférée du chasseur.

Le lanceur de haches leva les bras, et dévisagea tout le monde:

-Bonsoir mes amis ! Bien belle soirée que voilà ! Qu'entends je ? Le doux bruit de la joie n'est ce pas ?

Les enfants crièrent d'autant plus qu'ils étaient heureux d'être ici aussi tard le soir. Sagdan ne venait qu'une fois par semaine et quand la nuit tombait, ce qui limitait ses venues, et donc la possibilité à certains d'assister à ses histoires.

Car oui, s'il venait, plus que pour boire une bonne pinte de jus de pomme, c'était pour conter ses aventures !

Peinant au début à marcher, ralenti par les gamins qui riaient, il passa ensuite à une autre allure en s'approchant de l'aubergiste-tavernier, qui lui servit son breuvage en souriant:

-Du beau gibier aujourd'hui Sagdan ?


-Pas la meilleure chasse, mais du beau gibier, sur.


L'assistance s'était déjà assise autour de la table fétiche du chasseur surnommé: Douze enfants, sept adultes, et trois vieux. Pas beaucoup de monde aujourd'hui, mais qu'importe le nombre, tant qu'il y a la fougue !

Se plaçant sur sa chaise, il laissa Gaän se poser sur ses genoux, puis avala une gorgée de jus de pomme avant de commencer son histoire. Alors il débuta de vive voix, assez pour que l'aubergiste puisse participer, entendant l'impatience des enfants:

-Combien de jours déjà ? Je ne saurais dire. Des semaines, des mois, des années, je ne m'en rappelle plus ! J'étais fatigué en cette journée, la veille ayant été arrosée, et je me levais du mauvais pied. Je n'aurais jamais cru - même si un oracle me l'avait prédit - que je vivrais cette aventure !

Sagdan partait d'un bon élan. Tout le monde était pendu à ses lèvres, et pourtant, il en faisait assez bon usage pour que le silence règne autour de sa voix, toute conversation ayant été effacée par sa fameuse histoire.

Il allait alors enchaîner, quand un vieil homme pénétra dans le bâtiment. Sagdan marqua une pause -faisant mine de caresser Gaän qui comme à son habitude était plutôt câlin le soir quand fatigué - pour écouter, grâce à son pouvoir, celui qu'il n'avait jamais entraperçu. Une bière et une chambre ? Bien, qu'importe.

-J'enfilais mes chaussures, réajustait mon pourpoint, serrait ma ceinture, et rangeait mes haches correctement, quand soudainement...


Soudainement surtout, le vieil homme s'approcha et monopolisa une seconde l'attention pour poser une question:

-Excusez-moi, jeunes gens. J'ai entendu parler dans votre région d'un sanglier monstrueux qui vous menacez. Vous l'avez déjà vu? Je m’intéresse beaucoup à ce sujet.


Sagdan ria. Certains enfants râlèrent, car étant contrariés de l'interruption de l'histoire qui s'annonçait passionnante. Le conteur rétorqua, joyeux:

-Bonsoir, mon ami. Prenez place autour de moi, n'hésitez pas. Mon nom est Sagdan, le lance-hache. Vous devez être mal informé, car cette menace dont vous parlez, le sanglier monstrueux, a été éliminée il y a de cela plusieurs années !

Il marqua une pause, regardant les enfants aux yeux pétillants, et continua:

-Vous tombez à pic, car j'en parlait. Oui, mon ami, vous avez devant vous l'homme qui a débarrassée la région de cet énorme porc ! Votre venue est malencontreuse, car vous gâchez involontairement le point culminant de mon intrigue, mais bienvenue, car je suppose, vous venez en ami !

Il parlait toujours vite. Les virgules de ses phrases étaient avalées, sans gêner la compréhension des phrases cependant.

-Mais qu'importe le dénouement, si les péripéties ne sont pas aussi épiques ! Prenez place, vieil homme, et donnez moi votre nom, que je puisse vous nommer !

En vérité, Sagdan n'avait aucunement à la base pour but de conter l'histoire qui lui avait valut son surnom, mais il pourrait tout en économisant ses contes répondre en profondeur à la question du nouveau venu.

Avant de continuer, il attendait sa propre réponse.

Gaän était descendu des genoux de Sagdan. Il reniflait le sol et sentait quelque chose venant du vieil homme...en espérant que cela ne lui porte pas préjudice.

_________________

Lien du deviantart de l'auteur de ma tof de profil: http://artastrophe.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 171
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: Partie de chasse (PV Sagdan)   Ven 18 Nov - 19:25

Les choses ne se déroulaient pas comme prévu, en fait les choses ne se déroulaient jamais comme prévu. C'était ce qui faisait le sel d'une bonne traque. Sinon en s'ennuierait à mourir, même les paysans trouvaient le moyen de découvrir de nouveaux trucs ou d'avoir des imprévus dans leur journée. Pourtant leur vie était tout sauf... passionnante. Il y avait toutefois un détail qui le chiffonnait, ce n'était pas que tout le monde râlait... Bon ça c'était on ne peut plus normale il avait prévu que certaines pleureuses allaient se mettre à le regarder de travers. C'était celui qui parlait le plus qui était le plus dangereux, il y avait quelque chose qu'il ne sentait pas derrière son sourire. Bien sûr ce n'était que le gars qui amusé un village, sans lui ils seraient certainement tous mort d'ennuis.

Le vieil assassin avait pourtant une légère frousse de cet homme, il se demandait s'il n'était pas un protégé de Baldr ou de Tyr. Les protégés de Tyr lui mettaient souvent des bâtons dans les roues, ceux de Baldr avaient plus tendance a deviné ses pensées. Dans tout les cas le jeunes homme lui créait quelques frissons dans le dos. Il avait un caractère un petit peu trop... hum. Enfin il jouerait le jeu, a priori il n'avait pas été découvert sinon le visage de son interlocuteur aurait changé du tout au tout. Il était même possible qu'il doive défendre chèrement sa vie à l'heure actuelle vu l'influence qu'il avait l'air d'avoir sur les gens. Il décida donc de se calmer et fit comme si ces intentions étaient tout ce qu'il y avait de plus amicales. Il ne laissa évidement rien paraitre de son tourment intérieur. Visiblement le jeune blanc bec attendait à ce qu'il réponde, ce qui l'énervait passablement. Il détestait ne plus avoir l'impression de mener la danse.


-Je suis Hjalmar Thorbjörn, mercenaire et ancien chasseur!


*et pas que de gibiers*
ne pu s'empêcher de penser Hjalmar.

-C'est pour ça que vos hauts faits m’intéressent particulièrement, il ne m'a été jamais été donné de chasser une bête aussi grosse. Vous êtes un sacré veinard et sacrement doué... C'est pour cela que tout les détails m’intéressent!

Intéressant, il avait donc interrompu le récit qu'il souhaitait entendre?  Il sentait aussi chez l'homme les relents du mensonges, il avait vu tellement d'hommes beaucoup plus doué que lui mentir. Beaucoup plus pervers et tordues. Des suppôts de Loki qui s'aidaient de leur pouvoir pour faire gober tout et n'importe quoi et qu'il avait quand même traqué et massacré en conséquences. Une vie à mentir soit même et à débusquer les autres menteurs ne pouvaient rien fasse à un jeune nigaud n'ayant même pas quitter son village. Il avait cru comprendre qu'il ne savait pas quand était sa chasse et voilà qu'il sortait un chiffre bien plus précis... Étrange... Comme pour confirmer ses dires il sentit le cœur de l'impertinent battre différemment, comme s'il était impatient ou qu'il voulait cacher quelque chose. Vu que le vieil assassin eut un doute et que son interlocuteur avait l'air a l'aise, il en déduit que Sagdan avait l'habitude de raconter des histoires. En tout les cas il en était quasiment certains, le jeune homme mentait, il ne comptait pas raconter son histoire. Il suffisait d'un rien sachant cela pour que le rapport de force s'égalise. Puis pour rajouter du piquant il dit presque sur le ton de la confidence.



-J'y ai d'ailleurs perdu mon œil lors d'une de ses chasses, mais une histoire pour une histoire... J'aimerai d'abord entendre la votre, s'il vous plait!


Il allait lui apprendre au petit morveux qui était le vrai chasseur! On pouvait voir qu'en effet dans son unique œil il portait un vif intérêt à l'histoire. Le premier venu aurait pu y voir quelque chose de positif, un confrère assassin y verrait plutôt le désire de chasser de nouveau... Jusqu'à accomplir son ultime tâche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagdan Lance-Hache


avatar


Date d'inscription : 27/10/2016
Messages : 14
Age du personnage : 28 ans
Divinité protectrice : Heimdall
Pouvoir : Super Ouïe

MessageSujet: Re: Partie de chasse (PV Sagdan)   Ven 18 Nov - 23:21

Le vieil homme réfléchissait beaucoup.
A quoi pensait-il ? Peut-être n'aimait il pas Sagdan, pourtant sincère et amical...Bah, on ne peut être du goût de tout le monde, c'est évident !

Il déclara alors son identité:

-Je suis Hjalmar Thorbjörn, mercenaire et ancien chasseur !

Il marqua une pause. Ce cours laps de temps laissa au lanceur de haches le temps de montrer un regard interrogatif à l'assemblée, intrigué.

-C'est pour ça que vos hauts faits m’intéressent particulièrement, il ne m'a été jamais été donné de chasser une bête aussi grosse. Vous êtes un sacré veinard et sacrement doué... C'est pour cela que tout les détails m’intéressent!


Que d'éloges ! Sagdan aurait paru gêné d'après son sourire, mais il fut rattrapé par son éternel goût de la modestie hautaine:

-Il est vrai que je possède certaines capacités martiales, il serait puéril d'en douter ou de vouloir le faire après démonstration, mais cette chasse en particulier fut assez spéciale, tant les facteurs furent nombreux ce jour-ci.

Sagdan attendit, pensant qu'il n'avait rien à ajouter, mais Gaän - le dragon-fée - continuait de grogner en regardant fixement ce cher Hjalmar. Le chasseur le calma en le caressant, mais il demeurait méfiant. Ah, sacré Gaän, il a toujours eu du mal avec les inconnus !

Cet interlude imprévu laissa l'homme étranger continuer:

-J'y ai d'ailleurs perdu mon œil lors d'une de ses chasses, mais une histoire pour une histoire... J'aimerai d'abord entendre la votre, s'il vous plait!

Il ne se pressa pas, et les enfants l'étaient, d'entendre le conte.

-Allons, vous nous raconterez vos aventures, vieil homme. Puissent-elles être aussi épiques que les miennes, si vos talents d'orateur dépassent les miens. Que disais-je ? Oui, je m'habillais !

Il posa Gaän près du feu, et posa un pied sur sa chaise, puis haussa le ton:

-Il était, je ne sais plus, presque l'heure du déjeuner, quand un homme - un ami, dans une étable près de chez moi - vint à moi, disons apeuré. Il me sommait de le suivre, ce que je fis. Gaän, mon éternel compagnon, me suivait, fougueusement.

Le nommé ronronna.

-Nous arrivâmes près des murs autour du village, où plusieurs de nos confrères étaient agglutinés. Ils étaient tous affolés. Certains, en avant, étaient armés: Mes coéquipiers chasseurs ! Je reconnus le bruit de la lame de l'un d'eux. L'air fut découpé, d'après mes oreilles, puis un cri déchirant. Je me faufilais parmi les spectateurs, et je découvrit une scène mêlant horreur et magnificence !

Tout en parlant, Sagdan faisait de grands gestes. Tout le monde était cloué sur place.

-Moi, je n'avais pu arriver à temps. Je n'avais que quelques haches - il me semble cinq - et peu aiguisées. Je vais vous révéler pourquoi même moi j'avais alors peur de ce qui se trouvait devant moi: Un sanglier, un énorme porc, à la peau noircie par la vie et par le combat, aux défenses ébréchées mais encore puissantes, telles des lances en métal. Oui ! En métal ! Je vois dans vos yeux la haine ou la peur, et bien pensez que je partageais ce sentiment, alors que la bête n'était qu'à quinze mètres par delà les premiers cadavres, à mes pieds.

Certains enfants faisaient les grands yeux ! Le récit tremblait de réalisme !

-Le sanglier avait assassiné mes amis, et tandis qu'il humait la carcasse d'un homme, il me toisa dans la foule. Il ne fonça pas, ni ne grogna, mais ses yeux ma parlèrent. Ils m'ordonnèrent de venir devant lui, sur le champ de bataille. On me poussa, j'avançais.


Sagdan entendit une goutte de sueur perler de la joue rondouillette d'un enfant.

-J'étais devant le monstre accompagné de Gaän, et le géant porcin gratta le sol de ses puissants sabots. Il allait charger sur moi. Soudainement, alors que je pensais défaillir, je prit position. Non, comment ce monstre informe pourrait-il me tuer, moi, Sagdan ? On ne rigolait pas avec moi, surtout si l'on est une vile créature ! Gaän fut alors très bon ami: Il hurla, provoquant l'adversaire. Oui, à ce moment-là, mon fidèle dragon-fée m'apporta la victoire ! Il détourna le regard haineux de l'ennemi, lequel fut distrait. Je tendit la main, et projeta ma hache dans le visage du goret !

Sagdan reprit son souffle: Il parlait trop vite !

-Et d'un coup d'un seul, le monstre s'évanouit. Je ne voyais plus le tranchant de ma hache, car celui-ci était enfoncé dans le crâne massif du monstre. Entre les deux yeux, jusqu'à la cervelle, de façon parfaitement verticale, ma hache donnait la mort au porc !
Un long silence, et nous comprîmes tous au même moment: J'avais tué la bête, en quelques secondes. Bien entendu, je fus acclamé, porté, et récompensé.
Depuis ce jour, cette matinée surprenante, je reçus le nom de " Lance-Hache ".


De façon instantanée, Sagdan stoppa les acclamations. Il savait que son histoire ferait hurler ses fans, alors il cria, à peine ses derniers mots sortis :

-Mais ne vous enjaillez pas si vite, mes amis ! Mon histoire est évidemment épique, mais qui sait si déjà erronée, morte-née, oubliée. Pourquoi, me diriez vous ? Car il y a ici un homme qui de par sa longue vie et son évidente expérience, pourra nous conter une histoire bien plus folle que la mienne. N'est ce pas, mon cher Hjalmar ? Prenez place sur ma chaise, ne craignez pas Gaän.


Sagdan s'amusait alors. A quel point ce vieil homme pourrait-il être intéressant ? Allait-il mal le prendre...? Non, un homme de cet âge est réfléchi. Que va-t-il donc se passer, en défiant ce chasseur étranger ?

_________________

Lien du deviantart de l'auteur de ma tof de profil: http://artastrophe.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 171
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: Partie de chasse (PV Sagdan)   Jeu 1 Déc - 14:41

Le vieil assassin écouta très attentivement l'histoire sans faire la moindre remarque, il se rendit juste compte qu'il parlait juste a une gloire locale qu'on oubliera très vite. Une personne sans grande valeur qui se prenait pour un héro en somme. Il en avait vu pleins des comme lui ne comprendre que bien trop tard qu'ils n'étaient pas grand choses quand les divinités s’intéressaient a eux! Le jeune homme était peut-être habile néanmoins, s'il avait vraiment réussit a vaincre un sanglier de front il devait être aussi assez inconscient. Toutefois il se prit a faire un petit sourire non feint. C'était le genre d'histoires qu'il trouvait aussi stupide que rigolote. Il fit mine de réfléchir sérieusement aux propos du jeune blanc bec avant de dire.

-Skadi a l'air de bien vous aimez, vous avez de la chance! C'est une déesse qui a un fort caractère je peux vous l'assurer. Êtes-vous sous sa protection si ce n'est pas indiscret?

Puis avec un autre sourire, un peu plus feint cette fois-ci, il dit :

- Je n'ai pas peur de votre petit animal, j'en ai vu des bien plus teigneux que lui. D'ailleurs je vais lui faire un petit cadeau!

Il claqua alors des mains et dit :


"Aubergiste, apportait de la viande pour le dragon-fée de notre ami, mettez tout ça sur ma note!"

Une fois cela fait il tendit la viande à la petite bestiole pour l'amadouer. Avec un peu de chance cela lui achètera ses bonnes grâces. Les dragons-fées étaient des bestioles aussi stupides que les autres après tout. Puis il se lança

-Vous l'attendez tous je présume? Vous l'aurez! Mon histoire n'est pas aussi glorieuse que celui de votre héros, mais elle vous en apprendra peut-être un peu sur les tristes coutumes de notre monde.

Il laissa un peu durer le suspense avant de continuer.

-Je débutais a peine en tant que mercenaire, bien que beaucoup de bandits rodaient dans la région, nous étions souvent surmener et ceux-ci nous mener la vie dure. En prime nous n'étions pas toujours payer dans le temps impartis, ni payer tout court d’ailleurs. Bref, au bout de quelques mois a ce rythme moi et ma petite bandes étions tous à la fois sur les nerfs, fatigués et nous crevions littéralement de faim. Je suis alors partis avec quelques camarades trouver de quoi nous nourrir, la tâche fût bien difficile, en effet personne n'arrivait a se concentrer convenablement et nous devions continuer à fournir des efforts alors que nos corps étaient épuisés. Nous avons finis par avoir une biche qui ma foi était de belle taille. Inconscient des dangers qu'elle représentait nous l'avons ramener au campement pensant naïvement que nous allions tout partager équitablement comme des gens civilisés.

*Le vieille assassin finit sa choppe.*


-C'était évidement trop demandé, a peine nous avions amener la bête au campement ça commença a se chamailler. Certains prétendaient avoir droit à une meilleure part que d'autres en se justifiant par apport à leurs actions passées, pour rien arranger la plupart des chasseurs se mirent alors en tête d'avoir droit aux meilleurs morceaux. Bref, un combat a vite éclaté et je me suis pris un coup dans l’œil avant même de comprendre ce qu'il pouvait bien m'arriver.


la figure du vieil assassin était sombre mais il rajouta :

-ça a été un beau bordel surtout qu'on ne savait pas bien qui était contre qui, mais on a finit par clarifier la situation de manière radicale.


Il espérait que ça allait leur apprendre la vie à ces marmots plutôt que d'écouter les fables du vaniteux du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagdan Lance-Hache


avatar


Date d'inscription : 27/10/2016
Messages : 14
Age du personnage : 28 ans
Divinité protectrice : Heimdall
Pouvoir : Super Ouïe

MessageSujet: Re: Partie de chasse (PV Sagdan)   Ven 2 Déc - 22:03

Sagdan s'apprêtait à écouter ce que ce vieil homme - et donc sage n'est ce pas ? - pouvait bien raconter de plus fou et de plus épique que lui. Bien entendu, que l'histoire ou pas soit moins folle, il respecterait l'ancien en faisant silence. Enfin, il n'était pas en présence d'un grand homme de ce monde, il était confiant en son récit, et se savait meilleur compteur que ce Hjalmar. Le genre d'hommes qui ne laissera dans son sillage, comme héritage, que des enseignements ou des victimes, mais dans l'histoire, certainement rien. Au moins, Sagdan laissera des légendes locales, et s'en contentait: Tant qu'il pouvait faire le bonheur des autres, rien ne lui importait.

Enfin, avant tout récit, l'interlocuteur passa une petite question à l'oreille attentive - et bien plus que ce qu'il croyait - de Sagdan:

-Skadi a l'air de bien vous aimez, vous avez de la chance! C'est une déesse qui a un fort caractère je peux vous l'assurer. Êtes-vous sous sa protection si ce n'est pas indiscret?


Du tac au tac, le lance-hache répondit:

-Raté, vieil homme, c'est à Heimdall que je dois mon pouvoir ! Je pourrais vous retourner la question, mais bien plus que cette révélation, nous attendons histoire !

Il se préparait mentalement, ou réfléchissait juste à la manière d'inventer un récit cohérent et "à la hauteur" ?

Pour temporiser, par gentillesse, ou bien par moquerie - les dieux savent - il dit alors:

- Je n'ai pas peur de votre petit animal, j'en ai vu des bien plus teigneux que lui. D'ailleurs je vais lui faire un petit cadeau!


-Il est vrai qu'il peut paraître faiblard, mais il reste féroce pour un dragon-fée ! Un homme de votre envergure ne devrait pas ignorer que sous-estimer l'ennemi est parfois synonyme d'idiotie !

Par ennemi, il parlait d'un ennemi au hasard, un exemple, pas Sagdan et Gaän en eux-mêmes, bien entendu. Après, si tel était le choix de l'homme de prendre le chasseur et sa bête en ennemis, et bien qu'il le fasse, cela importe peu à l'homme qui tua le porc-démon !

Hjalmar fit cadeau d'une pièce de viande à Gaän, lequel n'y toucha pas, par méfiance.

Cependant, bien plus que cette pauvre provocation - si tant est que ce fut une provocation - l'histoire du vieil homme alléchait tout le monde dans la salle, en particulier Sagdan !

Il se lança, puisse ce récit être aussi voir plus palpitant que le premier !

-Je débutais a peine en tant que mercenaire, bien que beaucoup de bandits rodaient dans la région, nous étions souvent surmenés et ceux-ci nous mener la vie dure. En prime nous n'étions pas toujours payer dans le temps impartis, ni payer tout court d’ailleurs. Bref, au bout de quelques mois a ce rythme moi et ma petite bandes étions tous à la fois sur les nerfs, fatigués et nous crevions littéralement de faim. Je suis alors partis avec quelques camarades trouver de quoi nous nourrir, la tâche fût bien difficile, en effet personne n'arrivait a se concentrer convenablement et nous devions continuer à fournir des efforts alors que nos corps étaient épuisés. Nous avons finis par avoir une biche qui ma foi était de belle taille. Inconscient des dangers qu'elle représentait nous l'avons ramener au campement pensant naïvement que nous allions tout partager équitablement comme des gens civilisés.


Sagdan ne bougea pas d'un cil, se contentant de rester les bras sur ses hanches à toiser - debout - le doyen de la salle, écoutant attentivement. Sa façon de raconter restait rapide et en bloc. Là où Sagdan ne respirait que peu, s'exaltant lui-même, lui c'est simple: l'idée même de respiration lui était inconnue !

Gaffe pépé, tu vas te faire du mal !

Niveau histoire, ça partait assez bien, mêlant annonce d'une situation dangereuse et personnages combattifs. Enfin, contrairement au scénario de Sagdan qui basait tout son succès sur sa chute, on attendait de celui-là un sentiment épique constant. La suite saura-t-elle contenter le difficile public ?

-C'était évidement trop demandé, a peine nous avions amener la bête au campement ça commença a se chamailler. Certains prétendaient avoir droit à une meilleure part que d'autres en se justifiant par apport à leurs actions passées, pour rien arranger la plupart des chasseurs se mirent alors en tête d'avoir droit aux meilleurs morceaux. Bref, un combat a vite éclaté et je me suis pris un coup dans l’œil avant même de comprendre ce qu'il pouvait bien m'arriver.

Mais...Attendez...Pourquoi tant de précipitation !? Nous avions eue un plan de la situation qui partait bien ET BAM ! la chute est arrivée si rapidement qu'on eut à peine le temps de comprendre, de savoir en quoi ce récit était porteur de message ou du fameux sentiment d'exaltation lié à l'épique ! Il aurait dû décrire les personnages, montrer des exemples de dialogues, expliquer le contexte, l'endroit...et bien que la chute soit assez ardue pour qu'on puisse compatir à la douleur - ou supposée douleur - du vieil homme quant à la perte de son précieux œil, la vitesse de déclaration fit expirer tous les effets intéressants de l'art de bien parler, de bien raconter, soit emmener le spectateur dans l'histoire !

Enfin, cette critique intérieure fut ponctuée non pas par une phrase de Sagdan, mais par Hjalmar lui-même, qui apparemment concluait comme une mise en garde. Le mot " radical " ne plut pas à Sagdan.
L'homme en face de lui n'avait pas grand talent pour raconter, mais le chasseur du vent le devinait: il en avait un pour persuader.

Alors cet homme ne fut pas qu'un pauvre mercenaire ? Serait-il réellement un combattant expérimenté ? Sagdan ne devait pas passer à coté de lui sans qu'il ne le mette au défi !

Il l'apostropha de cette manière:

-Alors, voilà tout ? Je constate dans votre façon de parler que vous ne discutez pas souvent de votre passé, le résultat du discours aurait été plus agréable à écouter. Enfin, il n'est pas donné à tout le monde de savoir raconter comme moi, n'est ce pas ?

Une pause, rien que pour voir le visage en réponse de Hjalmar.

-Mes amis, applaudissez le pour son récit, il osa, au moins, et la perte de son œil, une grave perte, ne saurait rester évènement non-pleuré, car il est toujours difficile de se voir démuni d'un bien si précieux !

Alors tout le monde applaudit.

-Maintenant, mon cher Hjalmar, je reste interrogé: Quid de vos talents de chasseur et de mercenaire ? Je demanderai, que dis-je, nous demanderions à ce que vous nous le prouviez ! Que diriez vous, demain au zénith, que nous allions chasser la biche dans les forêts ? En ce sens, vous pourriez, à défaut d'être aussi bon orateur que moi, démontrer votre supériorité technique et d'aptitudes !


Fier de sa proposition - et surtout car ne l'ayant annoncée que de façon dédaigneuse, son jeu d'acteur camouflant certains traits traitres de son visage - Sagdan entama un rictus volontaire. Puis il acheva:

-Qu'en dites vous, mon ami ?






_________________

Lien du deviantart de l'auteur de ma tof de profil: http://artastrophe.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 171
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: Partie de chasse (PV Sagdan)   Jeu 8 Déc - 18:16

En effet, il avait raconté son histoire tout d'un bloc, il l'avait raconté sur l'inspiration du moment. Il avait trouvé rigolo de transformer ce malheureux marchand en un animal quelconque. Il écouta poliment les applaudissements de la table. Tout en ce disant que si ses anciennes victimes écoutaient cette conversation il devait sûrement attendre de pied ferme que Hjalmar le rejoigne dans le royaume de Hel. Le vieil assassin ne doutait pas trop de sa destination une fois mort, il ne doutait pas non plus que beaucoup avait qu'une seule hâte c'était qu'il vienne. C'était pour cela que le borgne voulait aller au wahalla. Par lâcheté ou pour ne pas se faire embêter par ses anciennes victimes? Hjalmar lui-même ne le savait pas exactement. Les taquineries de sagdan commençaient à lui tapait sur les nerfs, heureusement il était de Heimdall et personne n'avait l'air de remettre en question cette affirmation. Bien, un soucis de moins. Il vit que le dragon-fée n'avait toujours pas dévoré sa viande, ils partaient vraiment d'un mauvais pied.

-Qu'elle dommage de gâcher cette bonne viande!


Il paya néanmoins l'aubergiste sans opposer aucune résistance.

-En effet, je ne serai plus de ce monde depuis longtemps si j'avais trop sous-estimer mes ennemis. Si vous avez suivit mon histoire il m'en a couté un œil, je n'ai pas envie de perdre mon deuxième.

Il fit un petit rictus, la perte de son œil était un sujet qui lui donnait envie de faire de l'humour noir.

-Je ne suis certes pas aussi appliquer que vous dans l'art de raconter des histoires, mais dans ma fonction moins on en dit mieux c'est. Un ordre doit être court et concret. D'où ma façon ... d'expédier.

mais le jeune impudent ne s'arrêta pas là, il le provoqua carrément dans une partie de chasse. Il se demandait en qu'elle sorte de partie cela allait se terminer.

-C'est évidement une offre qu'il ne m'est pas permis de refuser, je crains cependant que vous soyez déçu. Je suis presque inactif maintenant et ce n'est pas pour rien. J'ai perdu beaucoup de mes facultés, mais soit je vous montrerez ce que je sais faire. Après tout ma longue expérience compensera peut-être votre jeunesse
!


Hjalmar fit cependant un petit sourire, au fond cette idée lui plaisait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagdan Lance-Hache


avatar


Date d'inscription : 27/10/2016
Messages : 14
Age du personnage : 28 ans
Divinité protectrice : Heimdall
Pouvoir : Super Ouïe

MessageSujet: Re: Partie de chasse (PV Sagdan)   Dim 9 Avr - 14:13

Le vieil homme accepta heureusement la proposition, sinon quoi Sagdan s'en serait trouvé bête, planté là à espérer. Un homme de l'envergure de ce vieux chasseur se devait d'éduquer la jeunesse n'est ce pas, si tant est qu'il faille éduquer l'excellent lanceur de haches.

A la suite de la réplique de Hjalmar, l'ami de Gaän se permit de conclure:

-J'en suis honoré, et nous le sommes tous ! Je ne doute pas que vos facultés soient altérées par ce temps si dévastateur, mais je sens en vous que nous pourrions tirer quelques enseignements, après tout, on ne peut pas mieux apprendre que de l'expérience d'un vieux chasseur !

Sans laisser le temps à l'homme de répondre, il se tourna vers le tenant de l'endroit:

-Payez la chambre de cet homme avec mon argent. C'est la moindre des choses !

Poussant la porte du bâtiment, Sagdan ne laissa personne se douter de son départ:

-Je frétille d'impatience à l'idée de vous affronter. Je m'en vais dormir, nul doute que demain sera une journée d'anthologie ! Allez, viens Gaän nous partons. Au revoir, joyeuse assemblée, contez mes aventures !

* * *

Le soleil manifestait sa suprématie. Sagdan se voyait entouré par ceux qui l'aimaient et attendait son ami Hjalmar avec impatience. Une fois qu'il fut arrivé, juste là à l'entrée de la forêt bordant le village, un homme musculeux, estropié mais vigoureux, muni d'une lance qui ferait frémir n'importe qui, prit parole:

-Sagdan défia Hjalmar Thorbjörn en duel hier soir. J'ai été appelé à être l'arbitre et celui qui donnera les règles de la partie de chasse. Tout d'abord, je vais définir les conditions du terrain: seule la forêt est autorisée à traverser, et aucun retour au village n'est accepté avant la fin du temps. Le temps, d'ailleurs, et de trois heures après le début de la chasse. Vous avez le droit à autant d'équipement que vous le voulez. L'objectif est de récupérer le plus lourd résultat de bêtes chassées avant la fin du temps.

Sagdan était rassuré. Au moins, le vieillard pourrait porter toutes les armes dont il aurait envie pour garantir une efficacité maximale.

-Hjalmar, Sagdan est accompagné de son dragon-fée. Il constituerait peut-être une aide non négligeable, et vous pourriez le considérer comme de la triche. Acceptez vous la présence de Gaän aux cotés de Sagdan ?

Ouh...Ce n'était pas prévu...Le lanceur de haches ne parut déconfit un instant, de savoir qu'il aurait plus de mal à repérer les bêtes...mais la logique voulait que ce soit un duel entre deux hommes. Après tout, c'est lui qui avait demandé une joute. Il reprit confiance, et en espérant quand même que par orgueil le vieil homme laisse Gaän à ses cotés, il ajouta:

-Oui, mon ami, acceptez vous ?



HRP: Désolé pour l'attente, je pensais avoir répondu mais en fait...non. Dsl !

_________________

Lien du deviantart de l'auteur de ma tof de profil: http://artastrophe.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Partie de chasse (PV Sagdan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Partie de chasse (PV Sagdan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partie de chasse entre amie [ Nuage Argentée ]
» une partie de chasse [PV]
» Partie de chasse entre amis [ PV Nuage Etoilé ]
» Une partie de chasse avant d'aller dormir
» Une bonne partie de chasse... [PV Coeur de Jais]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Clan du Vent :: Les forêts-
Sauter vers: