Partagez | 
 

 Le Rituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
La Völva


avatar


Date d'inscription : 12/12/2015
Messages : 118

MessageSujet: Re: Le Rituel    Dim 3 Juil - 23:04

Le temps s'écoule, s'étire, et quelque chose change… comme s'il s'était arrêté, comme si l'instant devait durer toujours. Seules restent les flammes, témoins de votre attente silencieuse, seul mouvement à vos yeux, seul bruit à vos oreilles. Vous n'êtes plus tout à fait sur terre, pas encore ailleurs, et une présence se manifeste… Elle est étrangère, mais familière à la fois, et vous finissez enfin par lui attribuer un nom:

Thor.

Ce qui se déroule ensuite n'est connu que de la divinité et de vous. Même si vous vouliez en parler, vous en seriez physiquement incapable. On ne peut mettre de mots sur les mystères du divin. Un seul signe est clair: le tonnerre qui gronde, comme pour signifier son accord - et vous inciter à vous en montrer digne.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org
Ylwa Vindmor


avatar


Date d'inscription : 04/07/2016
Messages : 26
Age du personnage : 41 ans
Divinité protectrice : Bragi
Pouvoir : Mémoire Eidétique

MessageSujet: Re: Le Rituel    Jeu 14 Juil - 15:51

Serrant le couteau de pierre fabriqué par son frère contre elle, Ylwa s'avançait dans les hauteurs sans trembler. La seule crainte qui nourrissait les ardeurs de son cœur était celle de faire une mauvaise rencontre durant son voyage à travers les monts. Bien heureusement, le destin semblait être clément ; le temps était bon durant son ascension, et elle ne croisa pas âme qui vive. Les yeux mi-clos, le visage pâle et la bouche emmitouflée dans ses vêtements chauds, la jeune fille continuait de grimper jusqu'à la grotte qu'elle avait repérée quelques jours plus tôt. Loin de l'humidité, du village, et tranquille, c'était le lieu parfait pour qu'elle y fasse son Rituel. L'anxiété n'avait cessé de monter tandis qu'elle se rapprochait du jour fatidique, mais maintenant qu'elle s'en approchait de plus en plus, une profonde sérénité avait gagné son âme et sa conscience. Elle sentait, au fond d'elle, que tout allait bien se passer, qu'il n'y avait aucune raison qu'elle s'inquiète inutilement.

Un doux sourire vint illuminer son visage quand elle arriva aux abords de la grotte dans laquelle elle allait passer vingt-quatre heures de sa vie, avant de ne peut-être jamais y retourner, si ce n'est par mélancolie. Elle se trouva un lieu proche de l'entrée, mais bien à l'abri du vent et des éventuelles intempéries. Son père pensait que la météo demeurerait la même, mais on n'était jamais à l'abri d'un imprévu. Elle s'agenouilla à l'endroit qu'elle avait choisi, et posa son sac avec tout ce dont elle avait besoin pour veiller. Son gâteau au miel, sa pierre et sa rune furent alignés sur le sol, à ses côtés, comme s'il s'agissait de compagnons de route qui avaient eux aussi leur place privilégiée dans ce lieu. Elle soupira longuement, chassant ses cheveux qui s'accumulaient sur son visage, et décida d'allumer le feu et de commencer la veille sans plus attendre.

Après avoir réuni brindilles, herbes sèches, petit bois et bûchettes éparpillés aux alentours, Ylwa retourna à sa place initiale, toujours à genoux, commençant à allumer le foyer en répétant scrupuleusement les mouvements que sa mère lui avait appris par cœur. Si elle ne réussissait même pas à allumer le feu, ce serait une drôle d'histoire, mais pas forcément dans le bon sens. Elle avait dû s'entraîner un peu, mais maintenant, elle était capable de le faire sans soucis ; ce qui expliqua sans doute pourquoi les flammes prirent en seulement une paire de minutes, et commencèrent à se répandre dans le combustible calmement mais sûrement. Bon, la première étape était faite. À présent, il s'agissait juste de tenir jusqu'au lendemain, sans se presser. Elle avait toute la nuit devant elle, et comptait bien en profiter pour communier avec les Ases.

Elle n'avait pas de préférence. Comment aurait-elle pu en avoir ? C’eût pu être Loki, Thor ou Frigg que les choses seraient revenues au même à ses yeux. Ce n'était pas à elle de faire la décision, ce serait la divinité qui ferait un choix. Laquelle trouverait un intérêt en Ylwa, laquelle la prendrait sous son aile et lui accorderait une infime partie de ses immenses pouvoirs ? Elle l'ignorait, et bien que cela puisse l'intriguer profondément, elle savait autant que tout le monde que la réponse viendrait seulement en temps voulu. Il s'agissait d'être patiente et attentive. La jeune fille resta là agenouillée, sans bouger, à part pour alimenter le feu et l'aider à grimper. Lorsqu'elle constata que les flammes étaient suffisamment hautes, elle empoigna la pierre.

Honnêtement ? Elle avait peur du feu. Elle avait peur d'avoir mal, d'être brûlée, et de ne pas pouvoir se soigner si cela arrivait. Elle craignait que la morsure des flammes la torture jusqu'au lendemain, et qu'elle ne puisse réussir à trouver de répit tant qu'elle ne se serait pas tue. Mais d'un autre côté, cela pouvait à la fois témoigner de son courage, et l'aider à rester consciente, éveillée et attentive. Prenant une profonde respiration, une goutte de sueur coulant le long de son front, elle se pencha au-dessus du brasier, retroussa sa manche, et d'un geste vif et précis, posa délicatement la pierre en son centre. Elle poussa un léger gémissement en sentant la brûlure sur le dos de sa main, et la retira en toute hâte.

Malgré sa vitesse, il semblerait que ce n'ait pas suffi à éviter les dégâts... Soupirant de nouveau, déçue de ne pas avoir été capable de le faire sans s'abîmer, la jeune fille se contenta cependant du fait que jusque là, elle avait suivi correctement tout ce qu'il fallait faire, sans commettre la moindre erreur. Il ne restait que ce qui était, à ses yeux, le plus facile : la veille. Pour certains, c'était terriblement ardu de rester là, en proie à la solitude, l'ennui, la peur. Pour Ylwa, c'était l'occasion de s'ouvrir et de méditer, de profiter de la puissance de la nature des environs. La terre emplissait cette grotte d'une atmosphère mystique.

Le temps passa, lentement, mais sûrement. Lorsqu'elle réalisa que les premières lueurs de l'aube pointaient à l'horizon, elle sut que le temps était venu. C'était un tournant décisif de sa vie. Il était temps d'enfin savoir ce que les Ases lui réservaient, et d'embrasser son destin. Partie enfant, elle reviendrait femme. La brûlure de la veille lancinait encore sa main lorsqu'elle se saisit du gâteau au miel qui, évidemment, n'avait pas bougé de là, l'accompagnant au travers de la nuit comme un fidèle compagnon. Il était maintenant temps de le sacrifier pour qu'elle puisse accéder à ses pouvoirs. Murmurant un remerciement comme s'il était capable de penser, elle le posa délicatement dans les flammes et le regarda se consumer sans sourciller, un doux sourire sur les lèvres.


Note HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t127-ylwa-vindmor
La Völva


avatar


Date d'inscription : 12/12/2015
Messages : 118

MessageSujet: Re: Le Rituel    Ven 15 Juil - 12:26

 
Le temps s'écoule, s'étire, et quelque chose change… comme s'il s'était arrêté, comme si l'instant devait durer toujours. Seules restent les flammes, témoins de votre attente silencieuse, seul mouvement à vos yeux, seul bruit à vos oreilles. Vous n'êtes plus tout à fait sur terre, pas encore ailleurs, et une présence se manifeste… Elle semble faite de mots tourbillonnant, insaisissable comme un concept juste à la frontière de votre conscience mais vous finissez, dans toutes ses lettres, par retrouver son nom :

Bragi

Ce qui se déroule ensuite n'est connu que de la divinité et de vous. Même si vous vouliez en parler, vous en seriez physiquement incapable. On ne peut mettre de mots sur les mystères du divin. Un seul signe est clair dans le vent qui vient se perdre dans vos cheveux et attiser les braises comme pour vous pousser à aller de l'avant. Il est temps de mériter sa confiance en vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org
Sigfrid Randiarson


avatar


Date d'inscription : 04/03/2017
Messages : 23
Age du personnage : 19 ans.
Divinité protectrice : Baldr.
Pouvoir : Rémission.

MessageSujet: Re: Le Rituel    Sam 4 Mar - 22:31

Sigfrid Randiarson

Mon regard se porta sur le ciel, le jour est venu. Oui, voilà déjà quelques temps que j’avais tirer la Rune m’indiquant la date de mon Rituel. J’apréhendais fortemment, car je savais déjà que ce jour changerais ma vie. Serais-je digne des Ases ? Serais-je accepté, reconnu ? Quel genre de dons aurais-je ? Me permettra-t-il de faire honneur à Mère, de lui succéder ? Ma gorge était nouée la veille de mon Rituel, et je trouvais difficilement le sommeil sur mon lit de paille.
A mon réveil, le froid du mois de Mörsugur me frappa. Mon rituel était indiqué pour à peine quelques jours après le solstice, et cette proximité me rendait un peu fébrile j’avoue. Pourtant, j’observais mon sac et commençais à le préparer comme le veut la croyance. La rune que j’avais écrite, comme réplique exact de celle piochée, fut la première que je glissais dans mon futur baluchon. J’avais mit du temps à la trouver mais une pierre de la taille d’un poing, soit un poil plus grande que le mien tout chétif, s’ajouta. Je regardais alors le gâteau de miel, le traditionnel et inoubliable présent à faire aux dieux. Je fermais donc mon sac, et le laissais dans la pièce centrale. Mère semblait dans ses prières et rites que je ne connais et ne suis pas en droit de comprendre encore. « Tu es trop jeune, et sans lien encore mon Fils » qu’elle me dit lorsque je souhaite en savoir plus.

Je profitais d’un court instant pour sortir, vérifier le temps. Mon regard se porta sur la montagne. Le froid est assez fort et je me décide à me préparer en conséquence. Je vois alors Mère prés de mon sac. Je lui souris, et vais me changer. Mettre des vêtements de peaux plus chaudes, plus adaptés. Si je meurs gelé dans la Montagne, elle ne me le pardonnerait sûrement pas.
Ceci fait, je pris le sac et partit. Je n’avais pas d’idées précises d’où je m’isolerais. Comme de coutume, je me laissais porter par mes pieds. Non sans avoir trébuché une ou deux fois sur les difficiles sentiers de montagne. Finalement, je trouvais une grotte à flanc de montagne, dissimulée par des bosquets. La prudence, et les enseignements des rares chasseurs du clan me poussèrent à vérifier avant d’entrer. Et si c’est la tanière d’un Ours ? A première vu, non. Tant mieux. Il est désormais temps.

Je rassemble du bois sec, et regarde un bref instant ce que ma mère a put déposer dans mon sac. Il s’agit d’une simple rune avec écrit « Espérance ». Je suis ému, car pour moi c’est synonyme de bien des choses. La prenant délicatement, je la glisse dans un pli intérieur de mon épais manteau. Merci maman.
Alors, j’utilise deux pierres qui me semblent adéquate pour démarrer un feu. L’allumer m’est un peu délicat mais je n’abandonne pas. Finalement, j’attise les flammes. Mes yeux bleus sont captivés par ces-dernières mais je prends la pierre. Je n’hésite pas en la déposant dans le brasier. Il est si beau, je l’imagine tellement comme une danse folle d’esprits passionnés. Et s’ils lèchent et chauffent ma peau, mon geste est assez rapide pour que je ne me brûle pas.

Ma réserve de bois sec est contre moi. J’ai bien fait de penser à ramasser ce-dernier sur le chemin même si cela m’a fait tomber une ou deux fois. J’ai d’ailleurs quelques écorchures mais peu importe. Assis en tailleur devant ce feu, je me sens en paix. Je le vois crépiter et laisse mes pensées voguer. Je récupère la rune de mon sac pour la regarder, celle-là même responsable de ma présence. Et je la pose devant moi.
Un sourire doux ne me quitte pas. A travers les flammes, je rêvasse. Que penserais oncle Karli en sachant que je réalise mon Rituel ? Que dirait Mère si elle me voyait aussi joyeux devant ce feu ? Je les imagine tellement bien, l’un choqué de se dire que le « bébé » ne peut pas déjà être grand. L’autre, avec son regard insondable et un sourire en coin à peine visible à travers les rides qui se dessinent sur sa peau.

De temps en temps, j’utilise une branche plus robuste pour attiser les cendres. Je dépose du bois lorsqu’il le faut. Les flammes dansant. J’y vois des corps qui dansent comme les jours de foires ou de fêtes. J’y entraperçois des visages qui me font rire. Le temps défile. Il y a bien un moment où j’étends mes jambes ou change de position. Je m’allonge même, le visage face au feu. Un peu trop proche car je sens ma peau si chaude que je dois rougir. Je pouffe de rire. Mais je repense aux phrases énigmatiques de Mère. Au fait qu’elle est devenue apprentie auprès d’une Völva après son Rituel justement. Quel sera mon avenir ? Le clan aime qu’on serve selon ses dons, je suis curieux de savoir. Mais, si je suis inutile ? Je chasse cette idée sombre de mon esprit, et essaye de rester confiant. L’aube approche alors, je reprend mon sac et sors le gâteau de miel. Lentement, je défais le linge qui le protège. J’ai un peu faim, mais peu m’importe : c’est pour Vous. Alors, je l’offre aux Flammes, ou plutôt : je l’offre aux Ases. Car eux-seuls sont en droit, en ce jour, de manger ce met d’excellence. Il ne me reste plus qu’à continuer d’observer, et de garder ce feu vivace. Car il est comme cette rune contre mon corps, la source de mon Espérance, mon avenir. Et qu’en cet instant, je rêve de ne plus être qu’un petit enfant : mais de devenir enfin un adulte accepté malgré mes différences.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t209-sigfrid-randiarson http://migoto-renaissance.forumactif.org/
La Völva


avatar


Date d'inscription : 12/12/2015
Messages : 118

MessageSujet: Re: Le Rituel    Dim 5 Mar - 14:28

 
Le temps s'écoule, s'étire, et quelque chose change… comme s'il s'était arrêté, comme si l'instant devait durer toujours. Seules restent les flammes, témoins de votre attente silencieuse, seul mouvement à vos yeux, seul bruit à vos oreilles. Vous n'êtes plus tout à fait sur terre, pas encore ailleurs, et une présence se manifeste… Elle semble faite de mots tourbillonnant, insaisissable comme un concept juste à la frontière de votre conscience mais vous finissez, dans toutes ses lettres, par retrouver son nom :

Baldr

Ce qui se déroule ensuite n'est connu que de la divinité et de vous. Même si vous vouliez en parler, vous en seriez physiquement incapable. On ne peut mettre de mots sur les mystères du divin. Un seul signe est clair dans le vent qui vient se perdre dans vos cheveux et attiser les braises comme pour vous pousser à aller de l'avant. Il est temps de mériter sa confiance en vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org
Eyia Hróaldrsdóttir


avatar


Date d'inscription : 01/03/2017
Messages : 21
Age du personnage : 19 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Cocon glacé

MessageSujet: Re: Le Rituel    Jeu 9 Mar - 13:06

Pluie, froide et distante amie, qui dansait devant ses yeux, jouait dans ses cheveux, glissait contre la peau frissonnante de son cou. Dans la besace brodée par sa mère, offerte un an plus tôt pour le rituel manqué, un gâteau au miel sommeillait, soigneusement enveloppé, tenant compagnie à la pierre et à la rune ; ainsi que, bien à l’abri, le présent de ses parents. La main se serrant sur la lanière qui lui ceinturait l’épaule, Eyia se laissa guider par ses bottes fourrées accrochant la roche. Un instant, elle se surprit à se repaitre de l’air pur et vif lui vivifiant le corps, glaçant ses poumons. Le vent malicieux tourbillonne autour d’elle, menant les gouttes froides en une ronde déchaînée. Mais, plus loin dans le ciel, elle apercevait les trouées emplies de promesses qui perçaient les nuées enragées ; bientôt le calme reviendrait.

Elle n’eut guère à chercher, ne connaissant que trop bien ce lit de roche qui serait son antre pour une nuit. Ni grotte ni chaumière, plutôt fissure et éboulement que les éléments avaient soigneusement poli pour ne laisser qu’un nid qui n’attendait qu’elle. Y descendant avec précaution, elle releva la tête vers le ciel larmoyant, admirant sa beauté simple et parfaite. Puis, ramenant son attention vers des préoccupations plus matérielles, s’enfonça jusqu’au plus profond de son cocon rocheux, là où les pierres larges qui la surplombaient l’abriteraient de l’eau ; fin prête, elle s’empressa de faire du feu.

Les heures s’égrenèrent lentement, tandis que la chasseresse patientait calmement, enveloppée dans ses fourrures. Jambes remontées contre son torse, menton posé sur les bras croisés par-dessus les genoux, elle se laissa bercer par le crépitement des flammes. S’émerveilla de leur puissance, s’extasiant de leurs chatoyantes couleurs. Puis ses yeux sombres glissèrent jusqu’à la pierre déposée plus tôt, comme tant d’autres l’avaient fait avant elle. Elle ne pouvait qu’espérer sa veille productive, pour qu’à elle vienne un Ase. Ajoutant quelques branches qu’elle avait pris soin de glaner durant son trajet, elle fronça le nez alors que le bois humide protestait avec moult fumée contre cette montée de chaleur soudaine.

De longs battements de cœur plus tard, le soleil dardait ses rayons sur son visage fatigué, éclairant chaudement le gâteau de miel ; une statuette de bois, souvenir chéri de son enfance s’achevant, veillait sur la gourmandise, ses pattes avant semblant se tendre en une muette protection. Ou une supplique pour l’être divin à venir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t213-eyia-hroaldrsdottir
La Völva


avatar


Date d'inscription : 12/12/2015
Messages : 118

MessageSujet: Re: Le Rituel    Ven 10 Mar - 11:12

Le temps s'écoule, s'étire, et quelque chose change… comme s'il s'était arrêté, comme si l'instant devait durer toujours. Seules restent les flammes, témoins de votre attente silencieuse, seul mouvement à vos yeux, seul bruit à vos oreilles. Vous n'êtes plus tout à fait sur terre, pas encore ailleurs, et une présence se manifeste… Elle semble faite de mots tourbillonnant, insaisissable comme un concept juste à la frontière de votre conscience mais vous finissez, dans toutes ses lettres, par retrouver son nom :

Skadi

Ce qui se déroule ensuite n'est connu que de la divinité et de vous. Même si vous vouliez en parler, vous en seriez physiquement incapable. On ne peut mettre de mots sur les mystères du divin. Un seul signe est clair dans le vent qui vient se perdre dans vos cheveux et attiser les braises comme pour vous pousser à aller de l'avant. Il est temps de mériter sa confiance en vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le Rituel    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rituel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Rituel
» [Diables]Rituel d''Invocation
» [Vallon] Rituel du Vallon ~ Le mystère des Pierres !
» 2ème épreuve : Le Rituel du Sang [réservé aux Adorateurs de l’Arcane XIII]
» Rituel de passage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Création et gestion des personnages :: Fiche de personnage-
Sauter vers: