Partagez | 
 

 Silke Valterdottir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silke Valterdottir


avatar


Date d'inscription : 06/07/2016
Messages : 53
Age du personnage : 21 ans
Divinité protectrice : Bragi
Pouvoir : Parler aux animaux

MessageSujet: Silke Valterdottir   Mer 6 Juil - 8:47


Silke Valterdottir



Informations
☩ Âge : 21 ans
☩ Clan : Eau
☩ Métier : Eleveuse
☩ Divinité protectrice : Bragi
☩ Pouvoir : Parler à tous les animaux
☩ Signes particuliers : Elle se dessine souvent des stries noirs sur les joues comme des sillons de larmes et il n'est pas rare qu'un oiseau l'accompagne de temps en temps.

☩ Prédéfini ?  Non
☩ Avatar by René Aigner. Voici son compte  Deviant art



Physique
Plic plac ploc. La goutte d'eau roulait sur son large front dénudé pour s'évader dans l'épaisseur de ses cils sombres, échappant de justesse aux bruns sourcils. Ainsi retenue et pleine de pigments charbonneux, elle s'étire avec grâce pour poursuivre sa course sur le velouté de la joue et y dessiner une rigole noire.
Son nez fin pointant vers le ciel gris, Silke Valterdottir laisse chaque perle de pluie parcourir son visage volontaire. Elle n'a cure de rien, même pas de ces marques qui lui strient la blancheur de son épiderme. Bien au contraire, cela ne la rend que plus énigmatique, plus irréelle. Comme si sa chevelure ne suffisait pas. Une tignasse si noire qu'elle en paraissait violette... comme les myrtilles des montagnes sauvages.
Soudain, un bruit lui fit tourner la tête et deux iris noirs se fixèrent immédiatement sur l'intrus. La pie fautive est alors accueillie d'un étirement chaleureux de ses lèvres pleines et une main délicate mais travailleuse se lèva en un appel. Aussitôt, l'oiseau s'y pose délicatement et vint frotter son bec contre la fourrure de la cape à capuchon de la jeune femme. Un petit rire léger résonna et la main libre fouilla les replis à la recherche de sa sacoche à grains, dévoilant ainsi une longue robe en laine bleue. Ce dernier vêtement n'avait rien d'ostentatoire. Il était simple, pratique et surtout confortable. Tout le contraire de ce que visaient les jeunes femmes de sa génération. Il n'y avait que la coupe pour suggérer le corps fin et souple qui s'y cachait. Effectivement, un oeil exercé pouvait deviner le galbe d'un sein rond, la ligne d'un ventre plat, la volupté des hanches, la sensualité de la croupe et la longueur interminable des jambes galbées.

Caractère
Aujourd'hui n'est pas un jour comme les autres. Aujourd'hui un nouveau Scalde vient d'arriver au village. Outre les nouvelles chansons et légendes qui se profilent, il est le détenteur des dernières nouvelles du reste du monde. Un bien précieux au milieu de l'hiver. Tout le monde s'est donc réuni dans la grande salle autour du grand foyer, à boire ou à manger ou tout simplement à tendre l'oreille.
" Jolgeirr Jorkiel, Jarl du clan du Nord a prévu de se remarier...
- Ben dis donc! J'crois pas que l'Jarl du clan du vent va apprécier...
- C'était pas avec sa soeur qu'il était marié avant?
- Si si! D'ailleurs, d'après ce que l'on raconte, elle serait morte en couche avec l'hérité.
- C'est triste quand même...
- Peuh! Ca arrive tous les jours aux femmes comme nous et nous, on en fait pas tout un drame!
- T'es qu'une sale vipère aigrie!
- Brefff... et il veut se marier avec qui le Jarl?
- Dagheidr Dalgaard
- C'est pas la fille de la Jarl des Plaines?
- Oui, c'est bien cela.
- Y a plus qu'à prier Freyja pour qu'elle meurt pas celle-là sinon il aura deux clans contre lui.
- Bah cela fera peut-être les affaires d'Aerikur Njall... Pour ses deux fils. Faudrait quand même qu'il arrive à en faire quelque chose...
- Euh... Sans doute... Sinon il y a une jeune fille qui est sorti du lot lors du rituel du Clan de l'Eau. Elle s'appelle Silke Valterdottir et elle a reçu le don de parler à tous les animaux."
Immédiatement, un brouhaha s'élève dans la salle et tout le monde se tourne vers son voisin pour commenter la nouvelle. Ce n'est que la voix gutturale de leur chef de famille qui rétablit le calme dans l'assemblée.
- Cela fait d'elle "celle qui entend la voix des émissaires des Dieux"... et elle est comment?
- On dit qu'elle est une enfant de l'amour...."
Cette fois-ci, le silence se fait, tombant comme une bille de métal dans un bol de ragout et plusieurs regards emplis de sous-entendus s'échangent autour du foyer.
" On dit aussi qu'elle est aussi franche que jolie et qu'elle se met rarement en colère. On dit aussi qu'elle est courageuse à la tâche... même si elle rêve beaucoup. Il parait que son oncle l'a trouvé plusieurs fois le nez dans les étoiles au lieu d'aller se coucher lorsqu'elle était gamine.
- Elle devait déjà parler aux Dieux...
- Ca, je ne sais pas mais apparemment, elle peut être aussi silencieuse que bavarde. Cela dépend de son interlocuteur. Personnellement, je pense que c'est une sorte de timidité... Je l'ai observé avec quelqu'un qu'elle connaissait depuis longtemps et elle n'avait pas l'air d'avoir froid aux yeux avec cette personne là... Alors qu'elle m'avait à peine adresser un mot à notre rencontre. Par contre, elle m'avait observé pendant tout ce temps. A tel point que j'avais l'impression d'être tout nu devant elle.
- Et la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre... Peuh!
- Hum... C'était loin d'être agréable, tu sais... bien loin des draps chaleureux d'une épouse. C'était froid, analytique et très... sombre.... sans pour autant être hostile... C'était vraiment bizarre!
- Tu crois que c'est Hell qui lui a donné son don?
-Je ne pense pas. Elle est aussi curieuse qu'un Scalde donc je serai plus pour Bragi... En tout cas, on dit qu'Aerikur Njall la fait appeler de temps en temps pour régler un litige et que son jugement est souvent juste...
- Encore heureux! Si déjà les Dieux lui murmurent à l'oreille, elle peut au moins faire ça pour son peuple!"



Histoire

Siri Lorrendottir et Valter Grimmson étaient deux jeunes gens amoureux l'un de l'autre. Fous d'amour et présomptueux. Tout les opposaient. Il était tête brulée. Elle était la douceur incarnée. Il était solaire. Elle était lunaire. Lui avait des rêves de Mer et elle de Terre. Il voulait de l'aventure, découvrir un nouveau monde, être le premier à rejoindre l'ancien. Elle voulait fonder une famille avec l'homme qu'elle aurait choisi et avoir une belle maison, juste en face de la mer. Elle eut une nuit pour le retenir et neuf mois pour s'en mordre les doigts. La tempête avait fait rage sous le toit des parents de Siri et heureusement pour eux, Valter ne revint jamais de sa folle escapade en mer. Il valait mieux que les embruns l'emporte plutôt que l'acier familial.
Par décision unanime, Siri fut mariée à un autre, vivant loin du village, lui offrant tout ce dont elle rêvait, sauvant sa réputation devenue fragile et abandonnant son bébé à sa famille comme le voulait la coutume et surtout son nouveau maitre.
**********

Le feu crépitait dans l'âtre et chauffait encore le chaudron oublié par l'homme bourru qui fourrageait le fourneau de sa pipe. Assis à cheval sur le banc qui longeait la table en bois, il avait tout du ténébreux et de l'homme nordique: brun de poil, de haute stature, les muscles puissants et une cicatrice lui barrant la joue avant de se perdre dans la barbe touffue. Concentré sur sa tâche, il ne se préoccupait que très peu de la petite fille assise en face de lui. Une mèche sombre dans l'oeil et une grande cuillère en bois dans les doigts, elle mangeait sans grand appétit, fouillant plus le ragoût plutôt que le mangeant, une moue boudeuse sur le visage.
- Pourquoi je dois aller chez la vieille Lyra?
- Elle n'est pas vieille... et j'ai besoin de bons filets solides.
- Mais pourquoi je dois aller habiter chez elle?"

L'homme soupira avant de reposer sa précieuse pipe devant lui et de fixer sa nièce avec les mêmes prunelles qu'elle.
- Je te l'ai déjà dit. Tu dois apprendre un métier et ce n'est pas... "bien"... que tu vives sans femme autour de toi.
- Je n'ai pas besoin de bonnes femmes!
- Tu dis cela maintenant mais le jour où tu en deviendras une, tu seras bien contente d'en avoir une sous la main pour t'expliquer certaines choses.
- Des choses comme quoi?
- Euuuh... Des choses de bonnes femmes!
- Parce que tu les connais pas toi?
- Si... euh... non, je ne les connais pas... et puis c'est pas à moi de t'apprendre ce genre de trucs!
- Hum... Dans ce cas-là, pourquoi tu ne te maries pas avec Lyra? Elle avait l'air de bien t'aimer dans les foins de la grange de Sigursson et puis comme ça, ce serait elle qui viendrait et je ne serai pas obligée de te laisser tout seul.

L'homme s'étrangla à moitié et ses joues rosirent d'un coup, rendant plus visible sa cicatrice. Il profita d'une petite toux gênée pour rassembler ses idées.
- Jeune fille, ce que je fais dans la grange avec les bonnes femmes me regardent et pas toi! Ca, c'est le premier point. Le deuxième est que je ne peux pas me marier vu que je ne gagne pas assez bien ma vie pour payer le cadeau du matin à ma future femme... et qu'en plus, j'ai une gamine butée sur les bras!
- Oui, mon oncle...

Et Silke plongea son nez dans son assiette pour aussi bien finir son ragout qu'échapper au regard inquisiteur de celui qui l'élevait depuis ses premiers souvenirs.
**********

Le temps filait doucement chez Lyra, jeune veuve de pêcheur et tisseuse de filet. C'était un petit bout de femme aussi blonde que charnue et qu'on se plaisait à prendre dans ses bras pour chercher un juste réconfort. Un cadeau qu'elle offrait qu'à peu de gens autour d'elle car, selon elle, il fallait le mériter. Une leçon primordiale, selon elle, et qu'elle cherchait à inculquer à celle qui avait rejoint son foyer et partageait un lit avec sa propre fille. Elle aurait pu être convaincante si Rollon, l'oncle de l'adolescente ne faisait pas battre son coeur à chaque fois un peu plus fort. A lui, elle ne pouvait rien refuser. Avec lui, les filles trouvaient refuge sur la plage de galets. Parfois des heures durant au grand dam de Silke qui désirait tant revoir la seule figure paternelle qu'elle connaissait.
- Un jour, Brigitt, j'aurai ma propre maison et je partirai où je veux et quand je le voudrai! Comme dans les légendes... Comme Freydis Eirikdottir... ou encore mieux: Lagertha!
- Ne dis pas de sottise, Silke! Tu sais bien que tu n'auras jamais rien à toi. Ce sera à ton mari mais pas à toi. Et puis, il va falloir que tu arrêtes de prendre comme argent comptant tout ce que raconte le Scalde!
- Peuh! Et ta mère alors? Tu crois qu'elle est à qui sa maison?
- Mais ce n'est pas la même chose. Maman est veuve et tu le sais aussi bien que moi!
- Mouais... M'enfin, tu ne m'enlèveras pas l'idée que Freydis a bien existé et que si elle a réussi à avoir quelque chose, moi aussi, je pourrai!
- Hum... et dis moi... Comment tu feras tout cela si tu n'arrives même pas à décocher à mot face à un inconnu, hein?

La blonde adolescente partit dans un rire moqueur face à l'embarras de sa sombre cadette qui haussait les épaules pour faire bonne figure.
*******

Le marché d'Automne était un des moments préférés de Silke. Il était toujours source de nouveautés: des marchandises exotiques, des rencontres, de nouvelles histoires. Tout était si bigarré, joyeux et bruyant. Cela n'avait réellement rien à voir avec son quotidien. Alors c'était toujours les yeux grands ouverts et le sourire aux lèvres qu'elle marchait à côté de Lyra ou de Rollon, laissant glisser le bout de ses doigts sur les denrées des étals. La douceur d'une fourrure, le toucher glacé d'une écaille de dragon-fée, le moelleux de la laine cardé. Tant de sensations enivrantes. Et puis ce brouhaha joyeux qui l'entourait, lui apportant à l'oreille les accents exotiques des autres clans, les musiques aux nouveaux accords, les harangues des marchands, les rires et les embrassades des retrouvailles... Tout était si exaltant, si différent de son quotidien trop calme.
Soudain, le coup de coude de Brigitt la tira de sa rêverie et de son joie. Elle pointait le bout de son menton dans la direction d'un groupe de jeunes adolescents et parlait d'une voix excitée.
"Regarde! IL est là!
- Ah... et c'est lequel?
- Le brun avec la queue de cheval.... Celui qui est bien habillé...
- Hum... Il n'a pas l'air de s'ennuyer avec tout ce groupe autour de lui...
- Ben dis... Ce n'est pas le fils de Saeman, le marchand et le beau-frère du Jarl pour rien quand même!
- Hum... Rollon dit toujours qu'il n'y a pas de mérite de profiter du talent des autres...
- Qu'est-ce que tu peux être bêcheuse quand même!"

Les iris sombre de Silke s'attardèrent sur le groupe qui faisait frétiller sa compagne comme le gardon à peine sorti de l'eau. Des jeunes garçons et filles, bien habillés, qui riaient à gorge déployée pendant que le fils du marchand paradait comme un coq sur un tas de fumier. Rien de bien folichon en somme et pourtant, elle ne pouvait nier qu'il émanait quelque chose du jeune homme. Un petit truc... presque magnétique. Etait-ce ce regard chaleureux qu'il adressait à son compagnon plus jeune? Peut-être... Mais de là à faire battre le coeur à la chamade comme cette gourde de Brigitt... Peut-être alors ce sourire solaire qu'il vient de décocher à cette poupée blonde qui minaudait à ses côtés... Non, il en faudrait plus pour faire tourner la tête à Silke Valterdottir! Mais pourquoi diable se rapprochait-il d'elle avec cet air gourmand?
Tandis que Silke s'était figée comme une statue de glace, Brigitt s'empressait de passer ses doigts sur sa natte serrée pour vérifier qu'elle était toute à son avantage. Cette dernière poussa même le vice de faire une petite courbette à son passage. Il y avait de quoi rêver... surtout lorsque le destinataire lui renvoya son salut d'un pauvre clin d'oeil bonimenteur... Juste avant de bousculer la fille de Valter par inadvertance. Il tendit même le bras pour l'empêcher de tomber, posant ainsi sa main sur son bras protégé de sa cape.
" Excusez-moi, Mademoiselle. Je ne suis qu'un maladroit. J'espère que je ne vous ai fait aucun mal...."

Un ange passa... et aucun mot ne passa la barrière de ses lèvres pour le rassurer. Rien. Même pas une syllabe. De surprise, Reiel haussa un sourcil interrogatif et les joues de Silke s'embrasèrent. Elle n'eut alors qu'une seule solution: la fuite. Ce qu'elle ne tarda pas à faire et de toutes ses longues jambes. Droit devant elle, sans même se retourner pour rassurer quelqu'un.
Ce ne fut que devant le seuil de la maison du Scalde qu'elle fit halte, haletante. Dans l’embrasure de la porte, elle reprit son souffle, une main agrippant le tissu de sa robe et se demandant si c'était réellement la course qui lui faisait tambouriner autant le coeur.
Elle n'eut pas le loisir d'y réfléchir car apparaissait déjà la tête du Scalde du clan de l'Eau.
" Ah, c'est toi, Silke! Ne t'avais-je pas dit que je ne ferai rien aujourd'hui. Il faut que tu apprennes la patience, jeune fille! La veillée n'est que demain soir, au château!
- Mais je pourrai vous aider à répéter, ô vénérable Scalde.
- Pour la énième fois, Silke: la flatterie ne fonctionne pas sur moi!"

***********

Enfin! Enfin, le grand jour était arrivé. Enfin, elle allait pouvoir prouver au monde entier qui elle était vraiment. Enfin, elle allait devenir une femme et elle ne serait plus une petite fille que l'on trimballe de droite à gauche. Bientôt, tout cela serait terminé.
Alors pourquoi avait-elle une boule au fond de son estomac? Etait-ce ce regard étrange que lui lançait son oncle adoré? Etait-ce ce soupir à fendre l'âme qu'il poussait en la regardant? Regrettait-il de l'avoir eu sous son aile à la mort de ses grands-parents? Maudissait-il cette soeur devenue étrangère? Après tout, n'était-ce pas de sa faute s'il n'avait jamais pu se marier?
"Je crois qu'il est enfin temps que je te donne cela. Ta mère m'a expliqué, à l'époque, que Valter l'avait fabriqué pour elle. Je crois qu'ils auraient voulu que tu l'aies pendant ton rituel. "

Dans ses grandes paluches se nichait un beau collier de nacre et de coquillages. Avec une telle pièce autour du cou, personne ne pouvait renier son appartenance au clan de l'Eau. C'était un cadeau hors de prix, qui avait dû nécessiter des années de travail. Mais ce qui étonna le plus Silke, c'est que Rollon ne l'ait jamais revendu pour leur propre confort.
" Je sais que j'aurai dû le vendre... Mais je n'ai jamais osé. Après tout, elle me l'avait confié pour toi. Il t'appartient donc."

D'une main tremblante, elle accepta le présent de cette mère absente et pour la première fois de sa vie, elle se glissa dans les bras de son oncle. C'était si bon d'être entre ses bras puissants et chaleureux. Se sentir protégée et aimée... même si elle était à deux doigts d'être étouffée par sa vigueur.
"Je t'aime... Père."
**********

Assise en tailleur sur le ponton, Silke attendait, devant son feu rituel, la venue de sa divinité protectrice. Depuis des années, elle rêvait de ce moment libérateur et c'était toujours demandé laquelle viendrait à sa rencontre. Peut-être Skadi ou encore Njörd ou alors Thor. Même Heimdall ferait l'affaire. Après tout, n'avait-elle pas rêver souvent de vivre des aventures comme toutes ses héroïnes des légendes?
Sentant une crampe s'insinuer dans son mollet gauche, elle changea de position et se mit à frotter sa rune entre ses doigts. Gebo. Le cadeau. Oui, cela ne pouvait être que cela. Un sourire lui vint aux lèvres juste avant qu'elle ne tende le poing pour lâcher sa pierre dans le feu et qu'elle offre aux Dieux son gâteau de miel comme le voulait la coutume. Il n'y avait maintenant plus qu'à attendre
"Au secours... Par les Ases!!! Ahaaaaaaa...."

Aussitôt, la jeune femme releva la tête et fouilla de ses sombres iris le littoral. Un pêcheur, sur une barque, au loin, s'agitait presque autant que les flots qui l'entouraient. Signe indéniable d'un monstre des profondeurs. Un serpent des mers venait de le prendre pour cible. Le pauvre était déjà mort sans même le savoir.
Elle ne sut jamais pourquoi elle avait crié un Non magistral vers l'animal gigantesque. Un de ces ordres que l'on adressait généralement à un chien pour qu'il obéisse enfin. Un de ces petits mots anodins qui donnent une force considérable aux plus faibles.
Quoiqu'il en soit, le Serpent, sortit des ondes pour mieux observer sa proie, braqua ses yeux vicieux sur la frêle silhouette du ponton, dans un mouvement aussi fluide que rapide. Figée par la peur, Silke ne put que l'observer lors de son approche fulgurante et elle ne put que déglutir lorsqu'il se redressa devant elle pour la dominer de plusieurs mètres de haut. Elle n'en avait jamais vu d'aussi gros et majestueux. Malgré la peur, Silke ne pouvait s'empêcher de se poser quelques questions hors de propos. Est-ce que tous les serpents de mer avaient cette longue barbichette à leur menton? Portaient-ils tous ce bleu argenté sur leurs écailles? Avaient-ils tous des iris aussi vifs et intelligents? Etait-ce un Serpent ou un Dragon?
"Qui es-tu, pauvre mortelle, pour me donner des ordres?
- Je... Euh... On me nomme Silke Valterdottir... et je ne suis pas pauvre car j'appartiens au clan de l'Eau.
- Ah! Donc tu es de ceux qui tuent mon peuple sans vergogne et, si je comprends bien, tu souhaiterais que je ne mange pas l'un des tiens....
- Euh.... Oui... C'est cela...
- Hum... Et si je te mangeais toi.... Après tout, si Bragi s'est penché sur toi, c'est que tu dois avoir bon goût... En plus, cela t'apprendrait que ton don n'est pas d'ordonner...
- Bragi?... Euuh... Bof... Je suis bien trop maigre pour te servir de dîner...
- Tu as raison! D'ailleurs, je viens de trouver mon repas!"

Et le Serpent se mit à siffler en direction de la silhouette qui venait d'apparaitre dans le dos de l'humaine.
"Fuis, Silke! Maintenant!
- Rollon? Mais qu'est-ce ..."

Vif, le nordique poussa la jeune femme ahurie sur le côté et harponna la créature marine de sa lance. Un geste fait plus pour repousser que pour faire mal. Mais qui toucha son but et se planta entre deux écailles. De douleur, le monstre rugit et se cabra, créant d'immenses gerbes d'écume. Sans même que Silke puisse réagir, son oncle disparut dans la gueule hérissée de crocs pour ne plus jamais réapparaitre. Il venait d'être avalé sans laisser la moindre trace de sa présence.
Semi-noyée par toutes ces éclaboussures, Silke prit à peine conscience du départ du reptile et de l'anéantissement du reste de sa famille. Trempée jusque aux os, elle se tenait debout sur le ponton, face à la mer, son feu éteint, bénie par Bragi, l'Anse du Savoir et de la Sagesse. Seule au monde et frigorifiée. Seule avec toutes ses voix excitées qui parlaient en même temps. Seule avec un troupeau de mouettes crieuses autour d'elle.
***********

Entourée de sa cape et frappant le sol de la pointe de son bâton de berger, Silke avançait d'un pas lourd dans les rues de la capitale. Cela faisait maintenant quatre années qu'elle n'y avait pas mis les pieds. Quatre années de réclusion auto-infligées. Quatre années qu'elle n'avait pas posé les yeux sur la mer et ses plages. Quatre années qu'elle ressassait la mort de son dernier parent. Quatre année qu'elle se barbouillait les joues de charbon noir en signe de deuil. Quatre années qu'elle fuyait son destin. Quatre années qu'elle évitait le moindre contact. Quatre années qu'elle ne vivait qu'avec quelques brebis. Mais aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres. Aujourd'hui, elle ne pouvait pas reculer. Le fils de Lyra, Ian, avait besoin de ses talents. Il en allait de sa vie et il fallait prier Freyja pour qu'elle n'arrive pas trop tard. Rien de tel pour se donner du courage pour avancer dans les méandres des ruelles.
Sans même un regard pour les flots bleus, elle poursuivit sa route jusqu'à l'intérieur du palais, vers la grande salle commune. Une foule compacte y était déjà amassée. A croire que les hommes de son peuple aimaient assister au procès morbide. Un sanglot perturbait à peine le silence de plomb qui émanait de la salle. Une plainte silencieuse qu'elle aurait pu reconnaitre n'importe où: Lyra et Brigitt.
Une pointe de panique lui fit jouer des coudes pour arriver à voir un tableau bouleversant. Aerikur Njall était juché sur son trône, entouré de ses deux fils. Il observait gravement Ian qui plus pâle qu'un mort essayait de rester digne. Derrière lui, ses deux parentes pleuraient dans les bras l'une de l'autre. Soudain, un homme affublé des deux plus gros biceps que Silke n'ait jamais vu vint troubler cette sérénité douloureuse, d'une voix colérique et exigeante.
" Jarl Aerikur Njall, je te demande de prendre ta décision! Toutes les preuves sont là. Devant toi. Qu'attends-tu donc ainsi?! Que te faut-il de plus?"

Un brouhaha s'éleva de la foule. Personne ne parlait ainsi au dirigeante du clan de l'Eau. D'ailleurs, son fils cadet ne tarda pas à corriger l'impoli d'un sifflement menaçant.
" Surveille ta langue, Jark, fils de forgeron!"

Il était grand temps d'intervenir. Silke quitta alors l'anonymat qui l'entourait pour se projeter dans les lumières de la scène et encore une fois, le destin joua avec elle en transformant cette métaphore en réalité. Pour tous ceux présents dans la pièce, elle parut sortir de nulle part, de l'obscurité elle-même et  jaillit en pleine lumière. L'apparition quasi divine fut complétée par un corbeau, venu de nul part, se posant sur le sommet de son bâton, digne perchoir. Un nouveau silence se fit et tous les yeux étaient maintenant braqués sur cette frêle silhouette qui en imposait à tous.
Etait-ce le croassement de son ami à plumes qui la décida à ouvrir la bouche ou était-ce l'urgence de la situation? Silke ne le sut jamais.
" Jarl, tu es sur le point d'être la victime d'une tromperie. Quelqu'un cherche à ébranler ta justice et je suis ici pour te livrer cette personne."

Majestueuse, elle observait le Jarl droit dans les yeux, les épaules bien droites et son menton légèrement en avant. Ce n'était clairement pas le moment de flancher. Après avoir laissé quelques minutes aux hommes pour digérer ce qu'elle venait de dire, elle poursuivit.
"Ecoute "Celle qui entend les messagers des Dieux". Ian, fils de Lyra et de Noj, n'est pas le père de l'enfant d'Erika Jarkdottir. Elle n'est pas morte en couches à cause de lui. Il n'était que celui qui voulait bien l'épouser malgré son gros ventre. Cet enfant n'a même pas été conçu dans l'amour mais dans le mépris et la haine."

Soudain, elle pointa le doigt vers le père endeuillé.
" Jarl, n'as-tu pas refusé de vendre une de tes plus belles épées à un homme qui n'avait qu'une oreille? Cet homme n'était-il pas un riche marchand du Clan de la Nord?
- Euh... Oui... Peut-être... Il y a longtemps... C'était Drago Jikarsson... Il ne voulait pas m'en donner le prix demandé. Le ton est monté et j'ai dû l'empoigner pour le faire partir de ma forge."

Au fur et à mesure qu'il parlait, son teint blanchissait, preuve incontestable de sa prise de conscience quant aux réalités de l'événement et une immense compassion emplit le coeur de Silke à cette vue. Elle reprit alors avec une voix douce et apaisante.
" Freyja veuille sur ton foyer, Jark car c'est grâce à au chat de ton foyer que j'ai su la vérité. Erika s'était confiée à lui pendant un instant de détresse. Choie le comme tu l'aurais fait avec ta fille et laisse notre Jarl rendre sa justice."

Le corbeau poussa son deuxième croassement comme pour souligner les derniers mots de la jeune femme qui s'adressait maintenant à Aerikur Njall.
" Vas tu écouter le don que Bragi m'a donné ou as-tu besoin de preuves concernant ma bonne foi?
- Et que pourrais-tu me donner comme preuves, femme? "

L'oeil de Silke devint encore plus acéré lorsque le monarque mit l'accent sur son doute et le baton de bois se leva de quelques centimètre avant de retomber sur le sol dans un bruit sourd. Le corbeau ouvrit alors ses ailes et pointa son bec vers le plafond pour pousser un long cri rauque.
"Aujourd'hui et à l'instant, je parle à ceux qui dominent les cieux et la mer comme à ceux qui parcourent les terres. Entendez ma voix et mon appel. J'ai besoin de vous pour prouver à mon peuple que Bragi, père de tous les savoirs, m'a pris sous son aile et m'a alloué à votre service. Venez à moi pour que je puisse leur délivrer votre message divin."

Dans un silence de plomb, ils attendirent tous l'apparition d'un quelconque animal. Mais rien. Alors ils attendirent encore. Une minute. Puis deux. Puis trois. Puis cinq. Il y eut des soupirs et des ricanements bêtes et finalement, les quolibets fusèrent. Tous plus ignobles que les précédents. Il y avait un tel brouhaha que la première petite mésange passa inaperçue. Ce ne fut que lorsque une mouette lâcha une fiente dans le décolleté d'une dame que certains levèrent les yeux vers le plafond de la grande salle. Il y eut alors des hoquets de surprise bien vite étouffés par quelques mains discrètes, des bousculades dans les rangs. Finalement, tous levèrent leur chef vers les hauteurs et firent le même constat: toutes les poutres apparentes étaient emplies de volatiles. Petits comme grands. Le moineau côtoyant le faucon. Pourtant ils n'en avaient pas fini avec les surprises.
Bientôt le raffut changea de direction et vint du côté de la grande porte, laissée ouverte pour qu'un plus grand nombre puisse assister au procès de Ian. Veaux, vaches, cochons, chevaux, chiens, chats, poules, rats, tous accourraient à l'appel de Silke en un troupeau serré. Il ne manquait plus que le chant des baleines au loin... D'ailleurs, si quelqu'un tendait bien l'oreille...
Ce ne fut qu'en voyant un des sourcils du roi se lever que Silke s'autorisa un petit sourire.



Le forum et vous
☩ Comment avez-vous connu le forum ? Topsite
☩ A première vue, que changeriez-vous sur le forum ? Pour l'instant, je n'ai rien remarqué mais je ferai savoir au staff si je trouve une coquille.
☩ A quel rythme répondez-vous généralement ? Une à deux fois par semaine selon mon irl

☩ Si vous quittez le forum un jour, préférez-vous que votre personnage...
[] disparaisse sans laisser de trace dans le vaste monde d'Eyland (choix appliqué si aucune case n'est cochée)
[] meure dans des circonstances aussi logiques que possible
[X] devienne un PNJ et soit incarné par le staff à l'occasion par exemple de quêtes ou d'events
[] devienne un prédéfini et soit proposé à l'adoption
[] autre (précisez)

☩ Et la question qui tue... gâteau au miel ou clafoutis aux cerises ? What a Face Gâteau au miel! Bien entendu... D'ailleurs, je vous recommande le miel de noisettes ou d'acacia. Trop bon!!


© By A-Lice sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Mer 6 Juil - 10:13

Bienvenue amie de l'eau c'est Reiel qui va être heureux!
Revenir en haut Aller en bas
Reiel Saemansson


avatar


Date d'inscription : 21/01/2016
Messages : 108
Age du personnage : 18
Divinité protectrice : Loki
Pouvoir : Invocation d'images
Age : 22

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Mer 6 Juil - 12:44

En effet, je commençais à me sentir un peu seul dans le clan de l'Eau! En tout cas, bienvenue parmi nous! J'ai bien hâte de lire l'histoire de ton personnage. Je dois t'avouer que ces stries noires m'intriguent.

_________________

Avatar utilisé avec la permission de WiseSnailArt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Aslaug Mìrskytar


avatar


Date d'inscription : 29/02/2016
Messages : 75
Age du personnage : 20 ans
Divinité protectrice : Tyr
Pouvoir : Inertie à létalité variable

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Mer 6 Juil - 16:15

Bienvenue parmi nous =)

_________________

Au nom du Vent
Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t19-aslaug-mirskytar
Hjalmar Thorbjörn


avatar


Date d'inscription : 01/03/2016
Messages : 168
Age du personnage : 47 ans
Divinité protectrice : Skadi
Pouvoir : Une ouïe sur-développée, conçue pour la chasse !

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Mer 6 Juil - 17:56

Riel n'est pas le seul à aimer voir un des membres du clan de l'eau en ces terres. C'est aussi rare que bienvenu O/

(et bienvenu à toi.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silke Valterdottir


avatar


Date d'inscription : 06/07/2016
Messages : 53
Age du personnage : 21 ans
Divinité protectrice : Bragi
Pouvoir : Parler aux animaux

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Mer 6 Juil - 18:16

Merci à tous pour votre accueil!

J'espère pouvoir faire l'histoire de Silke le plus rapidement possible. En tout cas, j'ai hâte de voir ce qu'elle va donner en rp.
Et je compte sur vous pour en faire... Razz

D'ailleurs, j'espère que le pouvoir correspond bien à la divinité choisie. Embarassed
En tout cas, vos commentaires sont les bienvenus. Razz

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhán Ragnvald


avatar


Date d'inscription : 16/04/2016
Messages : 144
Age du personnage : 31 ans
Divinité protectrice : Idunn
Pouvoir : Transfert de propriétés végétales

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Ven 8 Juil - 16:22

Bienvenue!

J'adore ton personnage, de l'avatar à son don, son clan... Ça va nous prendre un lien pour qu'elle vienne causer avec Kaan, le chien de Sio What a Face

J'espère que tu te plaira ici!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t64-siobhan-ragnvald-herboriste-fille-d-idunn http://www.ewilanrpg.com/
Silke Valterdottir


avatar


Date d'inscription : 06/07/2016
Messages : 53
Age du personnage : 21 ans
Divinité protectrice : Bragi
Pouvoir : Parler aux animaux

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Ven 8 Juil - 16:26

Un petit up pour signaler que ma fiche est terminée. cheers

J'espère que j'ai tout bon et que vous aurez le courage de lire jusqu'au bout. Embarassed
D'ailleurs, j'ai modifié quelques petites choses pour que tout soit compréhensible. Si jamais, il y a des questions ou des points obscures, n'hésitez pas à me demander.^^

Oh! Merci beaucoup, Siobhan! Ce sera avec joie pour le rp!

Ps: Le petit passage sur Reiel a été fait avec son accord. Merci encore ami de l'Eau! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagheidr Dalgaard


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 280
Age du personnage : 19 ans
Divinité protectrice : Frigg
Pouvoir : Amplification des émotions
Age : 25

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Sam 9 Juil - 20:31

Et hop, me voilà pour la correction ! oui je viens de mettre des smiles neufs, j'en profite

Alors déjà, bienvenue officiellement puisque je crois qu'on ne s'est pas encore vues ailleurs que dans le topic des bugs o/ (où j'ai oublié de te souhaiter la bienvenue, pfff, Dada elle pédale dans la semoule) J'aime beaucoup cette fiche, ton style, et la façon dont tu y as intégré les rumeurs et les éléments de contexte, c'est très chouette vraiment ♥ *gâteau au miel* et le perso promet !

Il y a deux-trois petites choses que j'aimerais éclaircir cependant, principalement concernant le pouvoir - puissant effectivement, surtout qu'il s'agit de parler à tous les animaux et de les comprendre. On compte sur toi pour en faire bon usage !

Avant toute chose, telle que l'histoire est écrite actuellement, le Rituel de Silke n'est apparemment pas terminé mais elle a déjà reçu son pouvoir. Or, nous avons déjà eu des cas d'interruption du Rituel et il a été décidé que dans de telles situations il échouait et qu'il fallait le retenter l'année suivante. Même si l'arrivée du serpent ne constitue pas forcément une interruption en soi, toute cette eau va finir par éteindre le feu ^^' Situer la scène plus précisément une fois le Rituel terminé devrait suffire à résoudre le problème, c'est l'affaire d'une ligne ou deux.
Ensuite, concernant le serpent de mer. Sa présence est possible en effet, le fait qu'il la comprenne aussi puisque c'est son pouvoir, le rappel d'office que "tu parles mais on n'obéit que si on veut" est bien sympathique, en revanche la partie où il lui parle de Bragi... comment peut-il le savoir ?

Passons au procès. Déjà, je ne suis pas sûre d'avoir bien compris de quoi Ian est accusé. Il arrive régulièrement que les femmes meurent en couches, s'il fallait faire un procès au responsable à chaque fois ce serait délicat, surtout qu'il avait apparemment l'intention de l'épouser ? En théorie la famille échappait donc au déshonneur. Du coup pourquoi un tel procès ? Le père avait besoin d'un responsable à la mort de sa fille et jouait sur le fait qu'ils n'étaient pas mariés ? C'est possible hein, mais si j'ai tout bien compris à l'affaire ça me semble un peu mince pour réclamer une condamnation capitale.
Par ailleurs, concernant l'arrivée des animaux à la fin... prière exaucée par Bragi, ou discussion entre tous pendant quelques minutes pour savoir si oui ou non il fallait venir ?
Enfin, c'est juste une précision pour l'avenir, mais ce n'est pas parce qu'elle parle aux animaux que les gens face à elle la croiront forcément, rien ne leur dit qu'elle ne ment pas. Là ça passe parce qu'il y a toujours moyen d'aller chercher le marchand et de lui faire un procès.

Dernier point, je pense que le correcteur de ton logiciel t'a joué des tours, c'est bien Ases et non Anses ^^

Voilà-voilà, ça a l'air long mais c'est surtout des questions plutôt que réellement des choses à corriger, n'hésite pas à y répondre à la suite

_________________

Ecoute le chant du monde, et CHANTE avec lui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t17-dagheidr-dalgaard http://stigandr.forumactif.org/
Silke Valterdottir


avatar


Date d'inscription : 06/07/2016
Messages : 53
Age du personnage : 21 ans
Divinité protectrice : Bragi
Pouvoir : Parler aux animaux

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Dim 10 Juil - 0:12

Effectivement, on s'est croisées que pour parler technique pour l'instant et je comprends tout à fait que l'on ne peut être partout.
En tout cas, je suis très flattée que tu aimes autant ma Silke et son début d'aventure. Et oui, j'aime me servir du travail des autres. Il est là pour cela, n'est-ce pas? Razz

Pour les corrections:

1) Effectivement, je n'avais pas pensé qu'ainsi décrit, on pouvait croire que le rituel est raté. Je vais donc corriger de ce pas.
Dans mon esprit, l'épisode du Serpent en est la conclusion. Bragi donne un pouvoir immense mais il n'est pas sans paiement. C'est un cadeau à double tranchant: tu es puissante mais seule au monde.
De même que le Serpent parle de Bragi car il est son envoyé, celui qui achève le rituel. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai essayé de le décrire hors normes, pour bien marquer qu'il n'est pas un serpent comme les autres. Mais je l'ai effectivement mal fait. Je vais refaire cela également.

2) Le procès. Gros pavé que celui-là. J'avoue que c'est lui qui m'a donné le plus de mal.
Alors, je pris mon inspiration de ce passage du superbe site Idavoll :
Idavoll a écrit:
"Toutes les sagas révèlent que la cour "était simplement le passe-temps le plus mortel pour un jeune homme islandais" (Frank, p. 476). Le plus important, la règle non écrite pour faire sa cour, était que moins un marié plein d'espoir voyait sa promise avant le début des négociations de mariage formelles avec sa famille, plus il avait de chances de rester en vie (Ibid.). Si un prétendant assidu était lent à formuler sa proposition, les parents de la femme ne tardaient pas à réclamer la vengeance du sang pour laver son honneur de l'offense (Foote et Wilson, pp. 111-112) : dix-huit cours dans les sagas finissent de cette manière (Frank, p. 476)! Toutefois, il semble qu'il y ait eu une raison pragmatique à voir d'un mauvais oeil des cours prolongées, car dans les huit cas cités dans les sagas où la famille a tardé à agir, un enfant illégitime en a résulté (Ibid)."
En savoir plus sur http://idavoll.e-monsite.com/pages/vie-quotidienne/mariage-de-la-seduction-aux-negociations.html#SDkOGjuU3CZ6qjjK.99

Pour moi, Ian était amoureux de la jeune femme et essayait de voir si elle partageait les mêmes sentiments que lui. Malheureusement, elle s'est faite violée par un autre et en est tombée enceinte.
Parti en mer pendant quelques mois (pêche, mission, ect...), Ian n'a découvert la situation de sa bien-aimée que tardivement et s'est présenté devant le père pour lui demander la main de sa fille. Malheureusement, le père pense qu'il s'agit alors de longues fiançailles (comme citées dans le passage). Devant le discours des jeunes gens (sans pour autant que la jeune fille révèle son drame/secret), il commence à entendre raison... jusqu'à la naissance du bébé où, fou de chagrin, il demande réparation au Jarl.

3) Pour l'apparition des animaux, je pense qu'ils ne sont venus que parce qu'ils en ont eu envie et qu'ils se sont mis d'accord entre eux. D'ailleurs, par la suite, je vois Silke beaucoup plus en phase avec les oiseaux que les animaux terrestres et par "en phase", je veux dire plus enclin à lui rendre des services.
Et oui, oui, nous sommes tous d'accord pour dire que les gens peuvent la prendre pour une sorte de folle dingue. Je la vois pas mal comme la princesse troyenne Cassandre, à dire la vérité mais peu la croient vraiment et je dirai qu'elle aura une fâcheuse tendance à jouer avec les superstitions des gens pour avoir/faire ce qu'elle veut. Razz

4) Effectivement, je me suis plantée pour les Ases. Je corrige cela le plus rapidement possible avec tout le reste. J'espère pouvoir faire cela demain sinon ce sera lundi dans la journée.... C'est que j'ai ma plume qui me démange...

J'espère avoir répondu à tout. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silke Valterdottir


avatar


Date d'inscription : 06/07/2016
Messages : 53
Age du personnage : 21 ans
Divinité protectrice : Bragi
Pouvoir : Parler aux animaux

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Dim 10 Juil - 6:46

Petit up pour dire que toutes les modif' sont faites. (Vive mon chien et son pipi extrêêêêmement matinal... même le dimanche!! xD)

J'attends de voir si le procès est plus compréhensible maintenant pour changer un truc dans ce passage-là. D'ailleurs, s'il ne convient pas du tout, n'hésitez pas à me le dire. J'en ai encore en stock avec le Jarl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagheidr Dalgaard


avatar


Date d'inscription : 16/01/2016
Messages : 280
Age du personnage : 19 ans
Divinité protectrice : Frigg
Pouvoir : Amplification des émotions
Age : 25

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Dim 10 Juil - 17:49

Effectivement, c'est plus que matinal... au moins vous échappez aux grosses chaleurs ^^

1) Ca marche ^^

2) Han tu as fait plein de recherches c'est trop beau dans mes bras Je vois mieux effectivement, cela dit Stigandr n'est pas un forum historique mais bien medfan,en étant trop fidèles à l'Histoire les choses risquent de devenir trop compliquées à gérer pour tout le monde, joueurs comme staff ^^' pour ce point ça marche cela dit, vu que ça se résume plus ou moins à "elle n'était plus vierge au moment du mariage" Smile

3) D'accord, ça marche !

4) Et c'est bon

Félicitations, ta fiche est validée ! N'oublie pas de recenser l'avatar de ton personnage dans le topic prévu à cette effet, c'est la dernière étape pour que tout soit en ordre.

Tu peux désormais créer carnet et éventuellement fiche de liens, ajouter les raccourcis de la fiche de personnage et du carnet dans ton profil, et aller chercher un partenaire de jeu dans cette section si tu n'en as pas déjà !

Bon jeu sur Stigandr, et au plaisir de se croiser en Eyland !


A très vite parmi nous

_________________

Ecoute le chant du monde, et CHANTE avec lui

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stigandr.forumactif.org/t17-dagheidr-dalgaard http://stigandr.forumactif.org/
Silke Valterdottir


avatar


Date d'inscription : 06/07/2016
Messages : 53
Age du personnage : 21 ans
Divinité protectrice : Bragi
Pouvoir : Parler aux animaux

MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   Lun 11 Juil - 6:37

Merci Merci

Ps: Ok pour le côté historique. Je serai sage comme une image.

Ps bis: Trop bien tes smileys Dagheidr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Silke Valterdottir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Silke Valterdottir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Silke Sambre, un loup dans la ville
» Silke Sambre, Carnet de contact et de compte
» [Combat] Harald et Silke VS Elvira
» Un pas après l'autre ... [Silke]
» Son parfum si sucré me rend malade ♫ Silke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stigandr - le forum RPG fantasy nordique ! :: Création et gestion des personnages :: Fiche de personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: